Vous cherchez sur Lili?

dimanche 28 décembre 2008

Mon papa migrateur

Par Thomas Scotto, illustré par Élodie Nouhen, Sarbacane, Girafon poche

«Les papas migrateurs sont de drôles d’oiseaux. Ce petit garçon-là en sait quelque chose, lui dont le papa prend si facilement "le courant d’air suivant". Alors entre deux escales de son migrateur bien-aimé, il enfile ses mini-ailes et il joue, lui aussi, à partir… en attendant de devenir grand. La déclaration d’amour, ensoleillée de poésie, d’un petit garçon à son papa voyageur, avec des images de haut vol d’une Élodie Nouhen au sommet de son art! »

...illustrations sublimes et plume touchante et poétique... Un délice!

* * * * *

Ulysse et Pénélope

Par Louise Portal, illustré par Philippe Beha, HMH

«C’est l’histoire d’un petit garçon nommé Ulysse qui rêvait de voyager sur les mers et qui, à la suite de la découverte d’une bouteille renfermant une lettre d’une petite fille appelée Pénélope, apprendra à écrire, voyagera et rencontrera un jour la Pénélope de la lettre. Une histoire d’amour et d’amitié.»

...une belle histoire d'amour pour les petits qui sont déjà grands... un voyage où mythe et réalité dansent la valse...

* * * * *

Le petit garçon qui avait envie d'espace

Par Jean Giono, illustré par François Place, Gallimard, Folio Cadet

«Un petit garçon se promène avec son père, mais les haies qui bordent le chemin l'empêchent de voir le paysage.
Son père l'emmène alors au moulin, à la ruche, dans l'atelier du forgeron. Le soir venu, ses rêves le conduisent au pied d'un arbre. Il grimpe tout en haut puis s'envole, libre comme un oiseau.»

...des mots-cadeaux qui donnent des ailes... un regard neuf sur le macro... Délectable...

* * * * *

Où vont les bébés?

Par Elzbieta, Du Rouergue

«Qu'est donc devenu bébé ours? Il a tout simplement grandi...Des illustrations toutes douces pour une histoire presque philosophique sur la mémoire et sur le fait de grandir...Même quand on est petit on se pose de grandes questions!»

...une histoire qui berce et ronronne... une douce musique pour l'imaginaire...

* * * * *

mercredi 17 décembre 2008

À la conquête de la haute-ville


Par Suzanne Aubry, Libre Expression, Fanette 1

«Fanette raconte l'histoire de Fionnualà, une fillette d'origine irlandaise qui fuit son pays avec sa famille en 1847 afin d'échapper à la terrible famine de la pomme de terre. Dans le premier tome, À la conquête de la haute ville, Fionnualà, désormais surnommée Fanette, et sa soeur aînée Amanda sont accueillies dans une ferme près de Québec après la mort de leurs parents, où elles mènent une vie misérable. À la suite de la disparition de sa soeur, Fanette, désespérée, s'enfuit et rencontre une dame patronnesse de Québec qui va changer le cours de son destin : Emma Portelance. Ainsi commence cette immense saga qui mènera notre héroïne de la misère la plus brutale à son mariage dans la bonne société de la haute ville, avec comme toile de fond la merveilleuse ville de Québec.»

Belle fresque historique, avec des personnages croustillants comme on les aime. Fin laissant présager une suite évidente, donc manquant un brin de finition, mais un premier tome accrocheur pour cette série toute neuve.

Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

jeudi 11 décembre 2008

Championne

Par India Desjardins, Les Intouchables, Aurélie Laflamme

«Tout va bien dans la vie d’Aurélie Laflamme! Dans sa famille, c’est l’harmonie totale (si on exclut les divergences d’opinion qu’elle entretient toujours avec sa mère au sujet du ménage).
En plus, depuis qu’elle sort avec un gars populaire, sa vie sociale est complètement chamboulée. De nouveaux amis, le respect de ses pairs, des sorties, l’immunité quand elle fait des blagues en classe… Que pourrait-elle demander de mieux? Rien. À part peut-être un pouvoir paranormal lui permettant de se dédoubler. Car en plus d’apprendre à concilier vies scolaire, familiale, amoureuse et sociale, elle devra s’ouvrir à de nouveaux champs d’intérêt (les sports pratiqués par son chum), soigner son image (pour bien s’intégrer à son nouveau groupe), mais, surtout, rester elle-même (pas facile dans ce tourbillon). 
Pour une fille qui n’a jamais été spécialiste des mathématiques, Aurélie additionne les succès, soustrait quelques amis, se sent divisée et multiplie les complications!»

Toujours aussi ado et un poil trop moralisateur, mais franchement, on s'attache tant aux personnages qu'on veut lire la suite, bon Dieu, la suite!... Comme une drogue ou presque... ou peut-être comme du chocolat, pas du chocolat noir certes, mais au lait, ça oui.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

mercredi 10 décembre 2008

Une jeune femme en guerre - Printemps 1944, été 1945

Par Maryse Rouy, Québec Amérique, Une jeune femme en guerre 2

«Lorsque Lucie Bélanger embarque à Halifax sur un navire de guerre pour devenir correspondante de presse en Italie, elle désire avant tout quitter Montréal et mettre le plus de distance possible entre elle et un passé récent qui l'a profondément blessée. Mais très vite, elle se passionne pour son métier, qu'elle parvient à exercer malgré les embûches de ceux qui estiment qu'une femme n'est pas à sa place dans la zone des combats. De Naples à Rome jusqu'à l'Adriatique, elle découvre avec ses confrères journalistes tous les aspects de la guerre, de la folie et de l'horreur des batailles aux petites joies fragiles de la vie quotidienne des soldats. Quand survient la fin de la guerre, tellement attendue, le retour à la vie civile n'est pourtant pas aussi facile qu'espéré : les complications sont nombreuses, tant sur le front de l'amour que sur celui de la vie professionnelle.»

Aussi savoureux et prenant que le premier tome. Une belle découverte de la naissance du féminisme au Québec par l'entremise de la fiction. À dévorer sans hésiter!

Lili lui donne: ✮ ✮ ✮ ✮ ✮

samedi 29 novembre 2008

Les Exilés

Par Gos-Walt, Glénat, Le Scrameustache 37

«Un très vieux galaxien encourage un jeune ingénu à construire un nouveau type de vaisseau spatial, sans lui dire qu'il a une idée très précise derrière la tête de ce qu'il souhaite en faire.»

Savoureux et inventif; une autre aventure inoubliable. À relire!

* * * * *

Le Loup de la 135e

Par Rébecca Dautremer, illustré par Arthur Leboeuf, Seuil Jeunesse

«Un gamin tout de rouge vêtu traverse la forêt pour retrouver son grand-père. En chemin, il rencontre le loup... de la 135e ! Car c'est une forêt de brique et de ferraille, dans les rues de New York, que ce petit va parcourir : de son quartier de Harlem, droit vers le sud de Manhattan, et jusqu'au pont de Brookiyn.
Mais laissons-le raconter lui-même ce souvenir d'enfance...»

...illustrations magistrales et éloquentes... histoire un peu légère mais sympathique: un Chaperon Rouge totalement déjanté...

* * * * *

L'Elfe des Étoiles

Par Gos-Walt, Glénat, Le Scrameustache 38

«Le Scrameustache, Khéna et Tonton Georges reçoivent une visite très attendue d'un vaisseau de Galaxiens, compatriotes du Scrameustache, venus lui confier nouveau matériel de communication spatiale. L'effervescence remplace aussitôt quiétude habituelle de ce petit bout de campagne, et les Galaxiens se mettent ardeur à la construction des formidables machines qu'ils viennent de livrer, soudain une étrange lumière aux parfums de myrtille fait son apparition. Une lumière se révèle bien vite abriter la plus étrange des créatures : une elfe des étoiles.»

Une nouvelle aventure fraîche et enlevante... ça fait du bien! On commençait à se demander pourquoi les tomes continuaient à s'accumuler sur les tablettes...

* * * * *

Le Ventre de la Chose

Par Hubert Ben Kemoun, illustré par Stéphane Girel, Vilo Jeunesse

«La gueule immense de cette horrible créature s'ouvre et d'une bouchée, sans mâcher, la chose avale le navire et ses occupants.»

Sensationnel! Vibrant! Fascinant! Une superbe proposition au sujet du début de l'Univers... Illustrations envoûtantes... À avoir absolument à la maison; un incontournable...

* * * * *

jeudi 27 novembre 2008

Ma gardienne est sourde

Par Noémie Forget, illustré par Tommy Doyle, Québec Amérique

«Mimi n'est pas une gardienne comme les autres. Elle est très belle, ça oui, et gentille en plus. Mais ce qui la distingue vraiment, c'est qu'elle n'entend pas les sons avec ses oreilles. Oui, oui, vous avez bien compris : Mimi est sourde. Cela n'empêche pas Aglaé de s'amuser toute la journée avec elle et son chien, Cowboy!»

Sympathique bien qu'un peu trop ostentiblement éducatif. Un bel outil toutefois pour favoriser l'ouverture aux différentes réalités...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Jane Austen à Canterbury

Par Stephanie Barron, Éditions du Masque, Jane Austen 4

«Malgré l'écrasante chaleur de cet été 1805 et les incessantes rumeurs d'invasion napoléonienne, la bonne société du Kent frémit à l'approche de la semaine hippique de Canterbury.
Amour du jeu, passion de la victoire, tensions de la défaite. les abords d'un champ de courses recèlent mille distractions aux yeux de Jane Austen, marquée par le décès récent de son père et venue quêter du réconfort chez son frère Neddie, juge du comté. Mais le meurtre de Mrs Grey, élégante amazone et courtisane notoire, ainsi que la disparition du principal suspect, gentleman à la réputation apparemment irréprochable, vont lui faire apparaître les arcanes d'un monde trouble, où les écheveaux criminels se parent des masques de la respectabilité.»

Intrigue bien ficelée et plausible; Jane Austen aurait définitivement pu être détective. Une bonne petite enquête à la manière XIXe siècle...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆


Pour le lire en version originale

vendredi 21 novembre 2008

Le réveil du Mirmidon

Par Gos-Walt, Dupuis, Le Scrameustache 33

«En mission avec les Galaxiens, Khéna et le Scrameustache découvrent un passage secret qui les mène vers une caverne où vit un gnome. Le Mirmidon (c'est son nom) est en fait prisonnier d'une ancienne légende : pour avoir irrité le géant Atlas, le nain a été séparé de ses six frères et enfermé dans une grotte qu'il doit entretenir comme un petit paradis. S'il faillit, ou s'il s'enfuit plus de quarante-huit heures sans parvenir à retrouver sa famille, il disparaîtra à tout jamais.. En ouvrant involontairement ce passage, nos amis ont déclenché une série de catastrophes qui menacent directement le monde des Galaxiens. Ils n'ont que deux jours pour tout arranger. Après, il sera trop tard!»

Histoire qui nous tient en haleine, il s'agit d'une aventure inoubliable de notre duo interstellaire préféré!

* * * * *

L'Épreuve du Sablier

Par Gos-Walt, Dupuis, Le Scrameustache 30

«Les petits Gris appellent le Scrameustache et Khéna à l'aide de la fille de Lila et de Golok qui est en grand danger en Atlantide II. Le pouvoir de Lila et de Golok, ressenti comme un étranger, est remis en cause par un groupe d'opposants mené par la Princesse Ivagora qui souhaite imposer sa dictature.
La fille de Lila, Brédiline, doit repartir sur terre afin de ramener en Atlantide II des preuves tangibles et indiscutables destinées à légitimer le pouvoir de sa mère. Sa mission est perturbée par un commando à la solde d'Ivagora et Brédiline est gravement blessée. Khéna et le Scrameustache vont l'aider à confondre les opposants à la paix et à légitimer le pouvoir de Lila et de Golok.»

Aventure prenante, une bouffée d'air frais après quelques tomes plutôt ennuyants...

* * * * *

dimanche 9 novembre 2008

Le Sosie

Par Gos-Walt, Dupuis, Le Scrameustache 20

«En revenant du continent des deux lunes, Khéna et le Scrameustache portent secours à un vaisseau endommagé par une météorite. Ce vaisseau abrite des astronautes en léthargie. Une des occupantes, Iridia, se réveille prématurément et est frappée par la ressemblance entre Khéna et Triocca, son propre frère, prisonnier des Togons. Iridia habite sur Vénicoba du Centaure, une planète où deux continents sont séparés l'un de l'autre. D'un côté, le Sharbakan est un hâvre de paix et de l'autre côté, un continent habité par les Togons, des êtres cruels et sanguinaires. Le Sherbakan s'est protégé des Togons par un champ d'ondes, mais celui-ci a été désactivé par traîtrise et le continent a été envahi, le roi et son fils, Triocca, fait prisonnier. Pour remettre la machine en marche, il faut deux clés, celle de Triocca et celle d'Iridia.  Le Scrameustache et Khéna vont bien entendu aider Iridia à délivrer son frère et à chasser les Togons.»

Intéressant quiproquo entre Khéna et Triocca; on suit notre duo interstellaire avec plaisir, à la rescousse du Sharbakan.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Le secret des Trolls

Par Gos-Walt, Dupuis, Le Scrameustache 13

«À la suite de la Saga de Thorgull, l'oncle Georges reste affublé d'un casque qui ne disparaîtra qu'à sa mort, victime d'un sortilège des Trolls contre le viking Ragnar le Maudit. 
Le Scrameustache décide de monter une expédition dans le temps avec un Ancien pour annuler le sortilège. Arrivés aux temps des vikings, le Scrameustache et les Anciens rencontrent les Trolls, mais se heurtent à la méchante sorcière Mochdentur. Le Scrameustache monte un subterfuge pour faire passer l'oncle Georges pour un dieu et annuler le sortilège.»

Une bonne aventure, pleine de rebondissements comme on les aime!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Le Grand Retour

Par Gos-Walt, Dupuis, Le Scrameustache 16

«À la suite de l'accident de leur vaisseau spatial, les parents de Khéna ont basculé dans une autre époque : le XVIe siècle. Grâce à la télépathie et à la technicité du Scrameustache, il retrouve l'époque et l'endroit où vivent ses parents. Mais dans l'impossibilité de ramener toute sa famille avec lui au 20ème siècle, il promet de revenir les chercher dans un an. Et un an est passé...
Au 16ème siècle, la papa de Khéna a su fabriquer une porte dans le temps. Sa fille Bérengère, l'ayant utilisée "pour voir", se retrouve projetée au 25ème siècle...Khéna, avec l'aide du Scrameustache et des Galaxiens, revient dans le 16ème siècle. Il y retrouve ses parents et son jeune frère. Mais la peste sévit. Père et frère sont très malades. Sa soeur, elle, dans le futur, parvient à projeter des messages...Khéna parviendra-t-il à récupérer toute sa famille et à les faire revenir à l'époque actuelle?... Et comment?...»

...une belle épopée à travers le Temps et l'espace... une application très concrète de la relativité... Excellente aventure!

* * * * *

Le Fantôme du cosmos

Par Gos, Dupuis, Le Scrameustache 5

«Khéna et le Scrameustache reçoivent un appel de détresse d'un vaisseau perdu en orbite lunaire. 
Nos deux héros se portent à son secours et découvre une vaisseau vide, son pilote, Snopsy, étant mort de radiations mortelles. 
Mais son double astral s'est transféré dans un fétiche inca, sorte de petit lion.»

Intrigue interstellaire enlevante!... Excellent!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Le Dilemme de Khéna

Par Gos, Dupuis, Le Scrameustache 9

«Khéna reçoit des rêves étranges dont il ne comprend pas la signification, mais qui semblent avoir un rapport avec sa mère.
Grâce à son équipement perfectionné, le Scrameustache parvient a établir une photo de ce rêve, photo qui montre la mère de Khéna dans un décor moyenageux, en plein milieu du XVIe siècle.»

Encore un plongeon réussi dans le passé de Khéna... et qui nous tient en haleine jusqu'au bout!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

La Caverne tibétaine

Par Gos-Walt, Dupuis, Le Scrameustache 23

«Au Tibet puis en Chine, le Scrameustache et ses amis partent à la recherche de mystérieux disques qui leur révéleront bien des secrets sur le Déluge et l'Atlantide, continent disparu.»

Délicieux voyage dans le temps, encore une fois: une bonne aventure de notre duo interstellaire.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

L'Oeuf astral

Par Gos-Walt, Dupuis, Le Scrameustache 21

«La Princesse des Galaxiens est triste... Bientôt six mois qu'elle et son prince sont mariés... et toujours pas de bébé. Une solution : trouver trois grains de Tozomaspéride au point, le jour de la Grande Conjonction.
Une expédition, menée par le Scrameustache se met en route. Au jour dit, un filet est tendu au fameux "point K". Et vient s'y prendre un très gros oeuf, arrivé comme une météorite, constitué d'une matière inconnue. 
Quel est donc cet oeuf?... D'où vient-il?... Que contient-il?.. Pourquoi le navire spatial est-il attiré vers une planète inconnue?...»

Intéressante aventure finalement, avec même un embryon de pensée philosophique (d'où venons-nous?) au menu. Surprenant!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

D'où viens-tu Scrameustache?

Par Gos-Walt, Dupuis, Le Scrameustache 18

«C'est au fond d'une forêt du Continent des deux Lunes qu'un professeur a créé un animal unique en mélangeant divers codes génétiques; c'est ainsi que le Scrameustache est né. Toutefois, son existence vient aux oreilles d'investisseurs intéressés par son potentiel monnayable. Heureusement que les Galaxiens veillent...»

Petit retour en arrière très intéressant. On comprends beaucoup mieux les pouvoirs et les liens unissant les Galaxiens au Scrameustache... Une réussite!

* * * * *

vendredi 7 novembre 2008

Un séducteur-né

Par Marie-Aude Murail, L'École des Loisirs, Neuf, Émilien 5

«Martine-Marie est loin : elle a déménagé à Londres avec ses parents. Elle manque à Émilien, à en crever. Mais il ne le lui écrira pas. Sylvie, la mère d'Émilien, a un énorme découvert à la banque, et un ventre qui grossit, lui aussi. Elle est enceinte. De qui? Mystère. Émilien traque les messages signés Cémoi qu'il efface sur le répondeur... Ce type, il le déteste. Son futur petit frère, il l'aime déjà, évidemment. Mais il ne le dira pas. Pour les besoins de l'enquête, Émilien reprend du service comme baby-sitter, tombe sur une paire de pimbêches et, pour couronner le tout, apprend qu'il souffre de tachycardie. Ça veut dire que le coeur bat trop vite. C'est la faute à toutes ces filles, des enquiquineuses envoyées sur la terre expressément pour le faire chier ! La vérité, c'est qu'Émilien les adore, les filles. Elles sont mieux. Il voudrait être leur prince charmant, à toutes. Mais ça, qui le comprendra...»

Un humour délicieux et des personnages attachants, vivants, touffus. Savoureux.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

jeudi 6 novembre 2008

La naissance de Célestine

Par Gabrielle Vincent, Casterman, Les albums Duculot, Ernest et Célestine

«Initialement paru en 1987, La Naissance de Célestine est devenu un classique dans de nombreux pays. C’est l’un des albums les plus émouvants de Gabrielle Vincent, qui dévoile comment ses personnages se sont rencontrés.»

...touchant... émouvant... remuant... et ces illustrations sepia... à grands traits... sans paufinage... quelle force!... à feuilleter encore et encore...

* * * * *

lundi 3 novembre 2008

Le Continent des deux Lunes

Par Gos, Dupuis, Le Scrameustache 3

«En effectuant des manoeuvres d'entraînement de pilotage à la soucoupe volante du Scrameustache, Khéna déclenche involontairement un signal de détresse intergalactique qui attire d'étranges êtres extraterrestres. Surpris par Khéna, les extraterrestres, à apparence humaine, constate l'inéficacité de leurs rayons sur le jeune garçon. Pensant reconnaître son neveu disparu 10 ans auparavant, Yamouth enlève le jeune garçon sur le continent des deux lunes.»

Enfin se fait la lumière sur le passé de Khéna... on aime!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

samedi 1 novembre 2008

Le visage de l'ennemi

Par Elizabeth George, Pocket, Inspecteur Linley et Sergent Havers 8

«Être Margaret Thatcher ou rien. C'est toute l'ambition d'Eve Bowen, secrétaire d'État au gouvernement britannique. Jusque-là, pas la moindre erreur de parcours. Mère célibataire, elle a su émouvoir une partie de l'opinion et séduire l'autre par son conservatisme farouche. L'enlèvement de sa fille ruine d'un coup sa vie de femme et ses plans de carrière. Eve doit renouer avec le père de l'enfant, un homme rayé de sa vie depuis longtemps. Ce Dennis Luxford, devenu rédacteur en chef d'un journal à scandale, elle le hait au point de soupçonner sa participation au kidnapping. 
Havers et Linley ne croient pas à cette thèse. En revanche le couple de flics le plus baroque et le plus intuitif du Yard a compris que cette affaire politico-mondaine en cachait une autre, sordide et sanglante.»

...toujours aussi prenant... et tordu... et foutrement humain et attachant... un savoureux mélange de genre, à déguster lentement...

* * * * *
Pour le lire en version originale anglaise

mardi 28 octobre 2008

Une histoire à deux

Par Claude K. Dubois, L'École des Loisirs, Pastel

«Julie est fâchée contre son papa. Il a quitté la maison et Julie ne voulait pas. Mais c'est comme ça. Alors, Julie a dit à son papa : Je ne veux plus te voir! Jamais!»

...émouvant... touchant... pour toutes les petites filles qui grandissent au loin de leur père...

* * * * *

Faites comme chez vous!

Par Darasse-Zidrou, Dupuis, Tamara 4

«46 pages d'humour et de tendresse.»

Toujours aussi savoureux, ce regard un brin cynique mais ô combien humain sur le poids. Trop géniale, la Tamara... Et quelle joyeuse brochette de personnages!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

mercredi 22 octobre 2008

Je l'aimais

Par Anna Gavalda, Le Dilettante

«Parce que sa belle-fille est malheureuse, Pierre Dippel, soixante-cinq ans, décide de l’emmener à la campagne.
Parce qu’elle ne se nourrit plus, il décide de faire la cuisine.
Parce qu’elle n’arrête pas de pleurer, il va chercher du bon vin à la cave.
Et malgré tout ça, malgré le bordeaux et le bœuf carottes, elle continue de gémir, il décide d’aller se coucher.
Et puis finalement, non. Il revient. Il s’asseoit à côté d’elle et se met à parler. Pour la première fois, il parle. De lui. De sa vie. Ou plutôt de ce qu’il n’a pas vécu.
Cette histoire est donc la confession d’un homme dans une cuisine. ça n’a l’air de rien et pourtant, comme toujours avec Gavalda, tout est dit. Tout est là. Nos doutes, notre ironie et notre tendresse, le tapage de nos souvenirs et « la vie comme elle va »…»

...un savoureux moment d'intimité, de complicité saugrenu et troublant... un duo beau-père, belle-fille comme on en voit rarement... toute la splendeur et l'acuité de la plume de Gavalda...

* * * * *

mardi 21 octobre 2008

Un goût de cendres

Par Elizabeth George, Pocket, Inspecteur Linley et Sergent Havers 7

«Si l'incendie de l'élégant cottage de Springburn, dans le Kent, était presque parfait, le crime ne l'était pas moins. Un bouquet d'allumettes, une cigarette qui se consume lentement, et voilà un système de mise à feu à retardement à la portée du premier amateur venu. Mais l'examen des lieux et du corps carbonisé prouvait que Kenneth Fleming avait d'abord été assassiné. Le meurtre d'un champion de cricket dont le talent divise l'Angleterre concerne le tout-Londres, et donc ScotlandYard. Linley et Havers enquêtent, lui avec sa rudesse coutumière d'ancien d'Eton, elle avec sa fausse timidité. Trop humains, tous deux, pour juger les actes atroces qu'ils découvrent.»

Du Elizabeth George  à son meilleur... encore et toujours... un étrange et savoureux mélange d'humanité et de crime... un vrai beau morceau de littérature...

* * * * *
Pour le lire en version originale anglaise

jeudi 16 octobre 2008

Le petit chaperon rouge

Par Jacob et Wilhem Grimm, illustré par Kvêta Pacovskà, Minedition

«Le Petit Chaperon Rouge, tout le monde connaît l'histoire de cette petite fille qui, à la demande de sa maman, part pour rendre visite à sa grand-mère malade et rencontre en chemin le loup. Perrault l'a contée, lui donnant la fin tragique qu'on lui connaît : le Petit Chaperon Rouge, n'ayant pas écouté les recommandations de sa maman, sera dévorée par le loup. Les frères Grimm redonnèrent à ce conte, la fin plus heureuse qu'il avait dans les récits traditionnels : le chasseur viendra délivrer la petite fille et sa grand-mère. C'est la version de Grimm que Kvêta Pacovskà nous propose ici dans une vision des plus originales.»

Un conte classique revisité de façon surprenante et visuellement intéressante: idéal pour un premier contact avec l'art.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

lundi 13 octobre 2008

Histoire de la musique en bandes dessinées


Par Bernard Deyriès, Denys Lemery et Michael Sadler, Éditions Van de Velde

«L'histoire de la musique de l'âge de pierre à nos jours racontée avec humour et exactitude. Chaque dessin est exécuté d'après des documents authentiques. Un livre indispensable pour chaque bibliothèque d'enfant.»

Illustrations un brin années 70, mais une BD qui fourmille d'informations! Pour ceux dont l'apprentissage de l'histoire de la musique remonte à trop loin, ou pour ceux qui débutent leur découverte du monde de la musique classique.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

mardi 7 octobre 2008

Baby-sitter blues

Par Marie-Aude Murail, L'École des Loisirs, Neuf, Émilien 1

«Émilien déteste les mioches qui pleurnichent. Il s'est juré de ne jamais devenir père. Un père, d'ailleurs, il ne sait pas ce que c'est. À quatorze ans, il vit seul avec sa mère depuis toujours. Alors, pourquoi jouer les baby-sitters ? Par appât du gain, bien sûr. À 15 euros de l'heure, il pourra bientôt se payer le PC de ses rêves... Mais voilà, à force de mentir en se faisant passer pour un as du baby-sitting et de potasser "Comprendre et aimer son enfant", Émilien se prend au jeu. Et il s'intéresse si bien au petit Anthony, six mois, le bébé qui ne sourit jamais, qu'il finit par s'y attacher. Hélas, c'est au moment où il prend vraiment goût à la garde d'enfants que sa mère l'empêche de continuer. Études obligent. Émilien trouve un compromis : donner des cours de français à une dyslexique. Lui qui cherchait à parfaire sa connaissance du coeur humain, il va être servi...»

Une plume délicieusement humoristique et une galerie de personnages tous plus attachants les uns que les autres. Du Marie-Aude Murail à son meilleur. Irrésistible!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

mercredi 1 octobre 2008

Atonement

Par Ian McEwan, Seal Books

«The novel opens on a sweltering summer day in 1935 at the Tallis family’s mansion in the Surrey countryside. Thirteen-year-old Briony has written a play in honor of the visit of her adored older brother Leon; other guests include her three young cousins -- refugees from their parent’s marital breakup -- Leon’s friend Paul Marshall, the manufacturer of a chocolate bar called “Amo” that soldiers will be able to carry into war, and Robbie Turner, the son of the family charlady whose brilliantly successful college career has been funded by Mr. Tallis. Jack Tallis is absent from the gathering; he spends most of his time in London at the War Ministry and with his mistress. His wife Emily is a semi-invalid, nursing chronic migraine headaches. Their elder daughter Cecilia is also present; she has just graduated from Cambridge and is at home for the summer, restless and yearning for her life to really begin. Rehearsals for Briony’s play aren’t going well; her cousin Lola has stolen the starring role, the twin boys can’t speak the lines properly, and Briony suddenly realizes that her destiny is to be a novelist, not a dramatist.
In the midst of the long hot afternoon, Briony happens to be watching from a window when Cecilia strips off her clothes and plunges into the fountain on the lawn as Robbie looks on. Later that evening, Briony thinks she sees Robbie attacking Cecilia in the library, she reads a note meant for Cecilia, her cousin Lola is sexually assaulted, and she makes an accusation that she will repent for the rest of her life.
The next two parts of Atonement shift to the spring of 1940 as Hitler’s forces are sweeping across the Low Countries and into France. Robbie Turner, wounded, joins the disastrous British retreat to Dunkirk. Instead of going up to Cambridge to begin her studies, Briony has become a nurse in one of London’s military hospitals. The fourth and final section takes place in 1999, as Briony celebrates her 77th birthday with the completion of a book about the events of 1935 and 1940, a novel called Atonement.»

...superbe... et sombre... et tragique... des personnages forts... et une plume singulière et délicieuse proposant un point de vue déroutant sur la fine ligne délimitant la réalité de la fiction...

* * * * *


Pour le lire en version française

Isis, ma belle Isis

Par Bernadette Renaud, Québec Amérique, Bilbo

«Attendre son tour, Agathe a l'impression qu'elle ne fait que ça depuis le divorce de ses parents. Ça et tenter de comprendre. Pourquoi tout a changé? Pourquoi, soudain, lui faut-il emménager chez son père? Pourquoi sa mère l'a-t-elle abandonnée pour aller vivre dans le Grand-Nord? Tentant de jouer à la grande fille du mieux qu'elle peut, Agathe ravale en silence et se concentre sur Isis, sa chatonne. La petite boule de poils détient en effet le pouvoir de chasser les idées noires. Cabrioles insensées, roucoulades sans fin, on dirait qu'Isis fait tout pour rendre les choses moins pénibles à sa jeune maîtresse. Au fil du temps, à force d'efforts et de compréhension, les gens, comme les animaux, s'apprivoiseront jusqu'à se créer une place à eux. Une place que personne d'autre ne pourra prendre. Et tous, sans exception, en seront redevables à Isis. Même Cléopâtre, la vieille chatte sauvageonne!»

...petite fable douce et triste sur l'amour... l'amour avec un grand A... sur les grandes questions d'une petite fille... délicieux...

* * * * *

mardi 23 septembre 2008

Tout est bon dans le garçon!

Par Darasse-Zidrou, Éditions Dupuis, Tamara 3

«La vie est parfois cruelle. Surtout quand on est une ado accusant quelques kilos de trop et vivant les affres des premières amours. Pas toujours facile d'exprimer ses problèmes de coeur à une mère très occupée à filer le parfait amour avec un musicien brésilien hyper cool. Pas toujours facile non plus de trouver sa place à l'école quand on a un physique qui attire les plaisanteries lourdes et faciles...Heureusement, Tamara a de la ressource et une demi-soeur de huit ans et demi particulièrement débrouillarde et dégourdie, toujours prête à lui donner des conseils infaillibles...»

...une héroïne hors du commun... une grande famille dont on voudrait bien faire partie!...

* * * * *

Ma meilleure amie

Par Gilles Tibo, illustré par Janice Nadeau, Québec Amérique

«Une ombre mystérieuse hante les couloirs à la nuit tombée. En silence, elle va de chambre en chambre et, parfois, repart avec quelqu'un dans les bras... pour l'emmener au pays des rêves. Tous la craignent. Tous sauf lui. Il est son seul ami. 
Un enfant malade, dans sa chambre d'hôpital, décide de parler avec la Mort. Pour mieux la connaître et, surtout, pour arrêter d'avoir peur. D'abord craintive, l'étrange visiteuse se détend peu à peu en écoutant les confidences du garçonnet. Tout comme le renard du Petit Prince, elle se laisse tranquillement apprivoiser. De jour en jour, un lien fort se tisse entre eux, entre l'enfant et celle qui détient la clé du pays des rêves. De jour en jour, elle se rapproche davantage de lui et lui, d'elle. Jusqu'à ce que...»

...touchante rencontre... inhabituelle... dérangeante... un bijou précieux... fragile... émouvant...

* * * * *

La Traversée du continent

Par Michel Tremblay, Leméac/Actes Sud, Saga des Desrosiers 1

«En 1913, à Sainte-Maria-de-Saskatchewan, Rhéauna apprend de sa grand-mère que sa mère souhaite l’avoir près d’elle à Montréal. Il lui faudra quitter cette famille d’adoption où, en compagnie de ses sœurs Béa et Alice, elle grandit entourée d’amour, au milieu d’infinis champs de maïs. En trois jours et trois rêves, elle va traverser le continent et rencontrer des personnages aux ailes felliniennes. À son arrivée à Montréal, une des pages les plus importantes de sa jeune vie aura été tournée: Nana n’ira plus entendre pousser le maïs dans la nuit en craignant l’œil du Grand Manitou. Ce qui l’attend, au-delà du bonheur fragile de retrouver sa mère, n’a pas encore de nom en elle. Inspiré par l’affection qu’il porte à la personne et au personnage de sa mère, Michel Tremblay renoue avec la veine centrale qui alimente le cœur de son œuvre. Voilà un roman d’une immense tendresse, qui nous fait remonter aux origines mêmes de son projet littéraire, bien avant que Nana ne devienne l’universelle Grosse femme d’à côté…»

Une drôle d'épopée, douce-amère, comme un saut dans le passé des fameuses chroniques du Plateau...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

vendredi 19 septembre 2008

Frisson l'écureuil


Par Mélanie Watt, Scholastic, Frisson l'écureuil

«Ce n’est pas que Frisson soit peureux; il est seulement un peu paranoïaque. Après tout, pourquoi risquerait-il de descendre de son arbre? En bas, il pourrait trouver des tarantules ou de l’herbe à puces, des microbes ou quelque terrible bestiole. Heureusement qu’il possède une trousse d'urgence! Mais est-ce suffisant?»

Personnage principal très drôle et attachant et illustrations sympathiques. Une histoire qui éduque un brin mais sans que ce soit sentencieux. Rigolo.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆


Pour le lire en version originale

mardi 16 septembre 2008

Ton histoire d'amour



Par Carole Tremblay, illustré par Josée Masse, Dominique et cie

«"Il était une fois deux femmes qui ne se connaissaient pas. Tu ne te souviens pas de la première. La deuxième, c'est celle que tu appelles maman. " Ainsi commence ce texte très touchant, écrit par une mère adoptive s'adressant à tous les enfants du monde. Profondément humain, ce livre fait le pont entre deux mères, mais aussi entre toutes les mamans qui ont tant d'amour pour leurs enfants.»

Beaucoup trop prudent et éducatif...! Ça aurait pu être sublime, surtout avec ces illustrations si émouvantes. On est loin de la fantaisie sensible et juste de En attendant Timoun (si on veut rester dans le domaine de l'adoption). Dommage...



Lili lui donne: ★ ☆ ☆ ☆ ☆

Frida

Par Jonah Winter, illustré par Ana Juan, Gautier Languereau

«Frida s'ennuie seule dans sa chambre, alors elle s'invente une amie imaginaire. Frida doit garder le lit après un terrible accident, alors elle se met à dessiner. La peinture lui ouvrira les portes d'un monde imaginaire plein de couleurs et de vie. La vie de Frida Khalo racontée aux enfants.»

Très belles illustrations et bel hommage à une peintre à la vie époustouflante, car oui, il s'agit bien d'une biographie et non pas d'une fiction!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

vendredi 12 septembre 2008

Noël chez Ernest et Célestine

Par Gabrielle Vincent, Casterman, Les petits Duculot, Ernest et Célestine

«Ernest et Célestine sont-ils vraiment trop pauvres pour inviter leurs amis à un bon réveillon de Noël? Peu importe, puisque tous deux, heureusement, ont plein d’idées pour organiser un réveillon exceptionnel que tous vivront comme un moment inoubliable. Une belle histoire d’amitié sous la neige, pour fêter et prolonger Noël.»

...un délice magique et scintillant... illustrations toujours aussi ravissantes...

* * * * *

Un caprice de Célestine

Par Gabrielle Vincent, Casterman, Les albums Duculot, Ernest et Célestine

«Célestine veut se déguiser. Mais le jeu ne convient guère à Ernest, qui se sent gêné, même si la scène se déroule dans le jardin, à l'abri des regards indiscrets. Pas si à l'abri que cela. Un voisin croit reconnaître en Ernest la tante de Célestine ! Ernest, de plus en plus gêné et et réticent, et Célestine aussi en fin de compte, rentrent à la maison. A l'intérieur, le jeu continue, car tout à coup, Célestine trouve qu'Ernest, avec ce bonnet sur la tête, ressemble à quelqu'un. Mais le jeu devient vraiment trop effrayant lorsque le loup Ernest tente d'attraper Chaperon rouge. Malicieuse, Célestine propose de fabriquer plutôt deux marionettes…»

À trop vouloir faire dans l'éducatif, Gabrielle Vincent perd de cette magie qui a fait le charme d'Ernest et Célestine à leurs débuts. Seules réjouissances: les illustrations inoubliables...


Lili lui donne: ★ ★ ☆ ☆ ☆

Les questions de Célestine

Par Gabrielle Vincent, Casterman, Les petits Duculot, Ernest et Célestine

«Célestine est devenue bien silencieuse tout à coup. Elle voudrait savoir quelque chose qu'elle ne parvient pas à formuler. Devant l'insistance d'Ernest, elle finit par avouer qu'elle voudrait savoir d'où elle vient, où Ernest l'a trouvée.»

Quitte à me répéter: illustrations sublimes. J'adore l'univers visuel de Gabrielle Vincent, sa sensibilité et sa tendresse. Histoire intéressante au sujet de l'adoption et de la perception que peuvent en avoir les enfants adoptés. Quelle fin déroutante toutefois!... Je ne suis pas du tout certaine qu'un enfant apprécie de s'associer à une petite souris abandonnée dans une poubelle! Mais bon, comme métaphore de l'abandon, y'a pas plus clair...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

jeudi 11 septembre 2008

Mademoiselle - Manuel de la célibataire

Par Éva Rollin, Marchand de feuilles, Mademoiselle 1

«Mademoiselle est un personnage sans prétention. La trentaine, quelques rides, quelques cheveux blancs, beaucoup de complexes, célibataire. La bande dessinée nous permet de suivre les petits événements de sa vie quotidienne. L’histoire est divisée en thèmes de quelques pages chacun, au cours desquels Mademoiselle s’épile, se découvre un bouton sur une fesse juste avant un rendez-vous galant, change de coiffure, rencontre des hommes, se met au sport, etc.»

Cela aurait pu être disjoncté et folichon, «Bridgetjonesiesque» même... mais la magie n'opère pas!... Dommage car l'univers visuel est sympathique et prometteur...


Lili lui donne: ★ ★ ☆ ☆ ☆

Kamo

Par Daniel Pennac, Gallimard jeunesse, Kamo 1 à 4

«Quatre histoires pour s’évader, quatre histoires à en avoir le souffle couper, quatre histoires d’un remarquable conteur, quatre histoires de Daniel Pennac. (Rassemble les 4 tomes de la série Kamo: Kamo L'idée du siècle, Kamo et moi, Kamo, l'agence Babel, L'évasion de Kamo)»

Savoureuses aventures, duo irrésistible et situations cocasses... du Pennac pour les jours gris! Pour les petits aux mille projets et pour les Grands au coeur jeune...

* * * * *