Vous cherchez sur Lili?

vendredi 15 août 2014

Essex County Trilogy


Scénario et dessins par Jeff Lemire, Top Shelf Productions

«Where does a young boy turn when his whole world suddenly disappears? What turns two brothers from an unstoppable team into a pair of bitterly estranged loners? How does the simple-hearted care of one middle-aged nurse reveal the scars of an entire community, and can anything heal the wounds caused by a century of deception?»

Pourquoi Lester porte-t-il jour et nuit un costume de super-héros? Qui est donc réellement Jimmy, le pompiste taciturne? Pourquoi Lou fuit-il la campagne, et son frère Vince, se noyant dans l'alcool et errant dans Toronto-la-grande, alors qu'au fond, la terre l'appelle? Et pourquoi Mrs. Q, la dévouée infirmière à domicile, ne se mêle jamais de ce qui la regarde? Avec une finesse et une sensibilité infinies, Jeff Lemire tricote et détricote les vies qui se croisent au coeur d'Essex County, petit village ontarien fleurant bon la campagne et le travail acharné des agriculteurs, mais hurlant en silence le poids de ses secrets. Maniant astucieusement la scénarisation, passant avec une aisance tranquille du passé au présent, des chimères à la réalité, du désespoir sourd à la résilience, il brosse un portrait tout en nuances et en demi-teintes d'une communauté qui sous son air paisible bouillonne d'une soif de dire qu'elle peine à faire taire. Un opus doux-amer, à la plume juste et émouvante, plongeant dans les âpres méandres du coeur de l'Homme.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★


Pour le lire en version française

Le pouvoir de l'amour et autres vaines romances


Par Yves Pelletier, illustré par Iris, La Pastèque

«- Euh? Madame, je vous demanderais de quitter ma propriété. 
- Pour le voyage de noces, j'veux aller à Las Niagaras. On pourrait aller voir Céline faire du cirque dans l'eau. 
- Si vous partez pas immédiatement, j'appelle la police! 
- Appelle-la ta police, on est mariés, bonhomme!»

Qui a dit que l'amour était prévisible et fleur bleue? Que seul un Prince Charmant certifié conforme pouvait enlever la belle au teint de lys? Et puis pourquoi donc la belle devrait-elle absolument l'arborer, ce fameux teint de lys? Balayant joyeusement les conventions du revers de sa plume, Yves Pelletier tricote une cocasse ode à l'amour où s'entrelacent le délicieusement improbable, le décidément désopilant et l'implacable ironie d'un Destin spécialiste du croc-en-jambe. Oscillant habilement entre irrévérence et authenticité, ce singulier recueil revisite le romantisme avec une irrésistible malice. À feuilleter sans tarder...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆


jeudi 14 août 2014

Les deuxièmes


Scénario et dessins de Zviane, Pow Pow

«Un homme et une femme sont en vacances dans un chalet qui n’est pas le leur, dans un pays qui n’est pas le leur. Ils sont confinés à l’intérieur à cause de la pluie, ils ne savent même pas quelle heure il est. Comme par l’embrasure d’une porte, nous sommes témoins du temps suspendu, du bruissement de la pluie dans la forêt, du goût de la sueur séchée sur leur peau, des mots amoureux qu’ils se chuchotent, mais qui cachent autre chose: dans cette limite floue entre ce qui est un jeu et ce qui ne l’est pas peut se dissimuler une bataille sans merci entre le rationnel et l’irrationnel.»

Il y a la pluie. Et ses lunettes à lui, oubliées. Et sa nudité à elle sous la robe de chambre. Et ce chalet immense, hors du monde, hors du temps. Et la musique, envoûtante complice de cette partition singulière. Puis, il y a eux. Elle et lui. Dans une bulle. Leur bulle. Improbable, illicite et pourtant si authentique. Avec douceur et délicatesse, Zviane plonge le lecteur dans les louvoiements langoureux du désir, maniant de sa plume habile ses élans fougueux, ses silences habités, ses remises en question et ses errances du coeur; une épopée mémorable, scénarisée avec justesse comme on compose un morceau de musique, en variant judicieusement le tempo du déroulement et en se permettant d'éloquents arrêts sur image, témoins muets et évocateurs d'une réalité qui se tait. Plus qu'une ballade coquine en eaux érotiques, cet opus feutré et chamboulant révèle avec finesse les murmures de l'âme.

Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

mercredi 6 août 2014

Habibi


Scénario et dessins par Craig Thompson, Casterman, Écritures

«Un récit onirique, érudit et sensuel à l'atmosphère orientale digne des Mille et Une Nuits.»

Il y a Dodola, et sa vie qui ne lui appartient plus. Et Zam qui ne peut être maître de la sienne. De leur rencontre improbable mais salutaire naît une complicité vieille comme le monde, un amour plus grand que tout. Les embûches jonchent leur parcours, le Destin les éprouve sans relâche, mais toujours, ils tendent l'un vers l'autre, obstinément, refusant de tourner la page. Comme si, quelque part dans le carré magique des lettres de la genèse, leurs existences étaient inextricablement liées. Avec une intelligence sans faille, Craig Thompson tricote finement l'histoire intemporelle de Dodola et Zam, l'enchevêtrant audacieusement avec les fondements d'une culture religieuse séculaire, racontant le Coran, son essence, ses personnages marquants avec un charisme fascinant (Schéhérazade n'a qu'à bien se tenir!). Portée par un univers visuel luxuriant, fourmillant de détails évocateurs, cette épopée touffue est scénarisée avec une minutieuse efficacité, calquant astucieusement les divisions de l'histoire sur les lettres du fameux carré magique, maniant les flashbacks avec adresse et abordant avec une sensible honnêteté les ravages engendrés par l'implacable dureté de la réalité des deux héros. Fruit d'une recherche gargantuesque, ce troublant conte initiatique raconte la vie dans ce qu'elle a de plus dur, de plus inexorable, mais aussi de plus beau, et de plus pur; un bijou de haute-voltige philosophico-mystique sublimé par la plus chavirante histoire d'amour qui soit.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★


Pour le lire en version originale

dimanche 3 août 2014

Blankets - Manteau de neige


Scénario et dessins par Craig Thompson, Casterman, Écritures

«Je voulais le ciel. Et j'ai grandi en m'efforçant d'obtenir de ce monde... un monde éternel.»

C'est l'histoire d'une enfance affamée. Une enfance sombre, avec des bleus et des bosses, invisibles surtout, comme toutes les blessures de l'âme. L'histoire aussi d'une foi aveugle et dogmatique, enfermant l'enfance dans une existence sans portes de sortie, une vie dirigée de très haut, implacablement menée par la peur, sans évasion envisageable, sans horizon autre que cette éternelle vie après la mort. Mais c'est surtout l'histoire d'un amour, le seul, l'unique. Celui qui ouvre les yeux sur les possibles. Celui qui secoue les certitudes. Celui qui libère l'âme et fait vibrer le corps, contre vents et marées. Avec une finesse et une sensibilité infinies, Craig Thompson raconte, suggère, évoque avec justesse, faisant s'entrelacer habilement réalité et onirisme. Maniant la scénarisation de main de maître, il ose laisser son éloquent univers visuel dire ce que la narration tait, raconter la vie, ses ornières, ses espoirs et ses virages à quatre-vingt-dix degrés. Une envoûtante errance amoureuse et philosophique qui chamboule tout sur son passage et dont on ne sort définitivement pas indemne.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 


Pour le lire en version originale