Vous cherchez sur Lili?

vendredi 11 mai 2012

La chanson de Richard Strauss

Par Marcus Malte, illustré par Alexandra Huard, Sarbacane

«C'est d’abord une histoire d’amitié. Entre deux petits garçons, qui ont les mêmes blouses, les mêmes jeux, les mêmes bleus. L’un joue parfois du violon, l’autre joue souvent avec son chien. Et puis à la radio, une voix se met à cracher la haine, de plus en plus fort, une histoire de race, cette fois. Bientôt, les bruits de bottes remplacent les jeux. Et un matin, à l’aube, Richard est emmené.»

Un autre album au sujet de la guerre, me suis-je dit. Une autre descente aux enfers, au coeur du génocide des juifs. Il y en a eu tant de ces plongeons dans l'Histoire, supposément adaptés à un jeune public et qui rataient leur cible. Peut-être parce que le sujet n'en serait jamais un pour les coeurs purs. Ou parce que les créateurs ne savaient pas comment s'approprier une telle aberration... Eh bien, cette fois, Marcus Malte relève le défi avec finesse et sensibilité. Sa plume agile fredonne au lecteur une histoire en musique, voguant sur de courtes phrases, presque en prose poétique, et tricotant avec intelligence une trame de non-dits éloquente et bouleversante. Et c'est bien la Guerre. Dans toute son intransigeance. Mais la Guerre à hauteur d'enfants. La Guerre réduite à l'essentiel. À un ami, qu'on ne reverra plus. Évoluant au rythme des mots de Marcus Malte, l'univers visuel aux couleurs franches, et au mille et un détails d'Alexandra Huard ouvre la porte sur un monde déchiré certes, mais où la vie et l'enfance s'épanouissent malgré tout. Un album doux, et sombre, et beau.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★