Vous cherchez sur Lili?

vendredi 11 juin 2010

Les héritiers

Par Jean-Pierre Charland, HMH, Les folles années 1

«1919. Comme le reste du monde, Québec émerge de la grippe espagnole et du ralentissement économique dû à la fin de la guerre. Mathieu est revenu profondément transformé de celle-ci. Sa famille s’interroge sur son compte et sa fiancée, Françoise, sur l’avenir de leur relation. Marie continue à diriger de main de maître les destinées de sa boutique, mais devra faire un choix important concernant sa relation avec Paul Dubuc. Quant à Thalie, son combat contre la grippe espagnole n’a fait que la conforter dans ses aspirations.
Du côté de l’autre famille Picard, dont Édouard est dorénavant le chef, on cherche encore à se remettre de la disparition de Thomas, qui laisse un vide énorme. Sa veuve Élisabeth prend une décision qui en surprendra plus d’un dans son entourage et plie bagages, abandonnant Édouard dans un tête-à-tête inconfortable avec sa jeune épouse. Mariés depuis à peine deux ans et nouveaux parents, ils voient, impuissants, se creuser entre eux un fossé chaque jour plus grand. Par ailleurs, Édouard prend de plus en plus sa place aux commandes de l’entreprise que lui a léguée son père et suis ses traces comme organisateur politique. Mais finira-t-il un jour par mûrir?»

Quel bonheur de retrouver les personnages les plus vivants de la série Les Portes de Québec dans cette suite attendue! Cette nouvelle saga familiale aux nombreux rebondissements m'a tenue en haleine jusqu'au tout dernier mot; j'ai dévoré le livre à la vitesse de l'éclair, comme la gourmande que je suis! La plume de Charland cerne toujours aussi habilement toutes les nuances des relations interpersonnelles et sociales si complexes du début du 20e siècle... mais n'arrive toujours pas à intégrer discrètement les comptes-rendus d'événements historiques à l'intrigue. Si la dimension historique des romans me passionne toujours, les interminables et monotones leçons d'histoire de Jean-Pierre Charland ne parviennent pas à susciter mon intérêt, même après 5 tomes d'une saga pourtant délicieuse. J'en suis donc réduite à suivre avec enthousiasme l'évolution de l'action et des personnages, en lisant plus distraitement, voire en diagonale, les passages du type «essai historique» greffés de force à cette histoire si riche et si complète. En espérant que le prochain tome soit aussi enlevant!... et que Charland mette la pédale douce sur la narration exhaustive de faits historiques! Cela dit, c'est une épopée qui vaut le détour!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆