Vous cherchez sur Lili?

mardi 8 novembre 2011

Les larmes de Fanette


Par Isabelle Clara, illustré par Manon Gauthier, La Bagnole, Klaxon

«Qui ne craquerait pas devant pareille Fanette? Une petite fille, un chagrin et des larmes à n'en plus finir. Que se passe-t-il dans sa tête? Fanette pleure depuis des mois. Elle pleure, elle pleure, c'est un déluge. Va-t-on réussir à savoir pourquoi? Une histoire émouvante sur l'amour des livres.»

Un album que j'attendais avec impatience... et qui malheureusement m'a un brin décue. Avec une telle prémisse, je m'attendais à un riche texte, envoûtant et sensible. Or, la plume d'Isabelle Clara, maladroite et ne respectant pas l'intelligence du lecteur, a construit plutôt une histoire à la chute invraisemblable, dont la pertinence serait réduite à néant en quelques questions lucides posées par un enfant à qui on la raconterait (comment Fanette a-t-elle pu ne pas voir les autres étagères à la bibliothèque? et comment se fait-il que ses parents aient-ils pris sa tristesse de très longe durée - plus d'une demie année- aussi à la légère?). En fait, l'histoire racontée en parallèle par les tendres illustrations de Manon Gauthier est, et de loin, beaucoup plus intéressante et juste. L'univers visuel qu'elle crée à l'aide de ses palettes délavées si remplies d'émotions et de ses fins traits noirs est tout à fait réussi et si éloquent qu'il aurait été presque préférable de faire de cette histoire un album sans texte. Je trouve dommage que l'éditeur de La Bagnole ne se soit pas assuré qu'un tel travail d'illustration puisse prendre l'envol qu'il mérite grâce à un texte digne de ce nom. Un album à feuilleter tout de même, afin de ne pas manquer l'émouvant travail de Manon Gauthier.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆

Les nouveaux dinosaures

Par Noé Carlain, illustré par Klaas Verplanke, Sarbacane

«On savait les enfants incollables sur le tyrannosaure et le diplodocus, voici tout ce qu’ils doivent savoir sur les nouveaux dinosaures, nos contemporains. J’ai nommé la bibliothécus, le vélociraptor, l’inspectausaure, le wécératops ou encore, le bébécéros. En tout vingt monstres des temps modernes, complètement fous, dont le plus effrayant n’est pas celui qu’on croit…»

Un inventaire rigolo et coloré qui fait découvrir l'envers de nos objets quotidiens. Noé Carlain et Klaas Verplanke s'associent ingénieusement pour la création de ce drôle de guide post-préhistorique; la plume est inventive, coquine et surprenante, soutenue par un univers visuel farfelu et dynamique. J'ai eu un petit coup de coeur pour l'Aspiratosaure, le Pouratops et la Bibliothécus! Toutefois, enfants à l'âme sensible s'abstenir, car certains de ces «nouveaux» dinosaures pourraient bien hanter vos rêves (par exemple, le Doudouosaure, le Soulelitosaure et le Dentistosaure)... Puis, petit bémol pour les lecteurs nord-américains, certains noms de dinosaures sont basés sur des référents européens (Escalator, WC, Tonton, Tata, Zapette, etc. - un poil franchouillard tout ça!), ce qui peut parfois compliquer un peu la compréhension. Cela dit, c'est un album délicieusement déjanté, définitivement un incontournable pour les curieux qui aiment voir le monde d'un autre oeil!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆