Vous cherchez sur Lili?

lundi 25 juin 2007

Les idées noires d'Amélie Blanche

Par Roger Des Roches, série Marie Quatdoigts, tome 2, collection Bilbo, chez Québec Amérique.
Résumé de l'éditeur
«À la rentrée des classes, Marie Gadouas, alias Marie Quatdoigts, presse de questions son copain Robert qu'elle n'a pas vu de l'été. Où était-il? Que faisait-il? Parce que Marie aurait eu bien besoin d'un bon ami pour la consoler de sa peine: son petit ami Thomas est parti dans une ville étrangère. Avoir su, Robert n'aurait pas passé toutes les vacances et le début de l'année scolaire à fuir Marie. Mais bon, la page est tournée et Robert s'est, entre-temps, lié d'amitié avec une nouvelle élève, l'énigmatique Amélie Blanche qui porte en permanence des verres fumés. Que cache cette Parisienne fraîchement débarquée au Québec avec sa mère et son poisson blanc Iléma ? Marie et Robert finissent par le découvrir en raison de la méchanceté de Pinotte, le fier-à-bras de l'école. Son secret dévoilé, Amélie devient la protégée de Marie et de Robert qui l'admettent dans leur club sélect des Bizarroïdes, lui donnant ainsi accès aux catacombes de l'école. Leur première visite des lieux les amène à faire une découverte qu'ils n'oublieront pas de sitôt...»

Aventures savoureuses au menu, comme d'habitude avec le club sélect des Bizarroïdes. Une suite délectable à cette série réjouissante!

Lili lui donne: ✮ ✮ ✮ ✮ ✮ 

lundi 11 juin 2007

Jamais contente

Par Marie Desplechin, série Le Journal d'Aurore, tome 1, collection Médium, chez L'École des Loisirs.

Résumé de l'éditeur
«12 février. On peut ruiner sa vie en moins de dix secondes. Je le sais. Je viens de le faire. Là, juste à l'instant. J'arrive à la porte de l'immeuble, une modeste baguette dans la main et la modeste monnaie dans l'autre, quand Merveille-Sans-Nom surgit devant moi. Inopinément. A moins de cinq centimètres (il est en train de sortir et je m'apprête à entrer, pour un peu on s'explose le crâne, front contre front). Il pose sereinement sur moi ses yeux sublimes. Je baisse les miens illico, autant dire que je les jette quasiment sous terre, bien profond, entre la conduite d'égout et le tuyau du gaz. Sa voix amicale résonne dans l'air du soir :
- Tiens ! Aurore ! Tu vas bien?
Je reste la bouche ouverte pendant environ deux millions de secondes, avant de me décider et de lui hurler à la figure:
- Voua ! Merdi !»

Une plume humoristique et un brin cynique, pour un journal singulier qui ne tombe pas trop dans le «girly». Un opuscule léger, pétillant qui fait voir l'adolescence différemment.

Lili lui donne: ✮ ✮ ✮ ✮ ✩