Vous cherchez sur Lili?

vendredi 27 novembre 2009

Ça achève...

Je vous le promets, la mise en ligne des livres peuplant ma liste de «Livres à lire un jour» tire à sa fin...

Bien sûr, vous pouvez considérer cette avalanche de livres en attente comme autant de suggestions de lecture; il s'agit de livres qui dorment dans ma bibliothèque, dont j'ai entendu parler à la radio, sur internet, dans des revues littéraires et qui ont tous retenu mon attention, piqué ma curiosité... En farfouillant un brin dans la section Je les lirai un jour, vous pourriez peut-être trouver livre à votre main, qui sait!

Alors plongez, si le coeur vous en dit!

jeudi 26 novembre 2009

Le Monde sur le flanc de la truite - Notes sur l'art de voir, de lire et d'écrire

Par Robert Lalonde, Boréal, Compact

Résumé de l'éditeur
«R. Lalonde accomplit devant nos yeux la subtile opération alchimique par laquelle le paysage extérieur se transforme en paysage intérieur, la vie donne naissance à la littérature.»




À lire un jour...

mercredi 25 novembre 2009

Le Docteur Jivago

Par Boris Pasternak, LGF, Le Livre de poche

«Ma charmante, mon inoubliable ! Tant que les creux de mes bras se souviendront de toi, tant que tu seras encore sur mon épaule et sur mes lèvres, je serai avec toi. Je mettrai toutes mes larmes dans quelque chose qui soit digne de toi, et qui reste. J'inscrirai ton souvenir dans des images tendres, tendres, tristes à vous fendre le coeur. Je resterai ici jusqu'à ce que ce soit fait. Et ensuite je partirai moi aussi.»

À lire un jour...

dimanche 22 novembre 2009

Griffin & Sabine - An Extraordinary Correspondance

Par Nick Bantock, Chronicle Books, Griffin and Sabine 1

«"Griffin: It's good to get in touch with you at last. Could I have one of your fish postcards? I think you were right -- the wine glass has more impact than the cup. --Sabine"
But Griffin had never met a woman named Sabine. How did she know him? How did she know his artwork? Who is she? Thus begins the strange and intriguing correspondence of Griffin and Sabine. And since each letter must be pulled from its own envelope, the reader has the delightful, forbidden sensation of reading someone else's mail. Griffin & Sabine is like no other illustrated novel: appealing to the poet and artist in everyone and sure to inspire a renaissance in the fine art of letter-writing, it tells an extraordinary story in an extraordinary way.»


À lire un jour...




Pour le lire en version française (rare)

The Curious Case of Benjamin Button

Je viens tout juste d'émerger du film troublant, dérangeant, émouvant: The Curious Case of Benjamin Button.

«"I was born under unusual circumstances." And so begins “The Curious Case of Benjamin Button,” adapted from the 1920s story by F. Scott Fitzgerald about a man who is born in his eighties and ages backwards.  A man, like any of us, unable to stop time.  We follow his story set in New Orleans from the end of World War I in 1918, into the 21st century, following his journey that is as unusual as any man’s life can be.  Directed by David Fincher, “The Curious Case of Benjamin Button” is a time traveler’s tale of the people and places he bumps into along the way, the loves he loses and finds, the joys of life and the sadness of death, and what lasts beyond time.» (tiré du site officiel du film, www.benjaminbutton.com)
C'est une épopée langoureuse, remplie d'une vie étrange et déroutante... Une épopée aux mille vérités, qui remue les certitudes... Un très beau film sur le vieillissement (et son contraire!) en ces temps où le Botox fait loi et où les rides sont traités en paria... mais surtout une occasion de se concentrer un brin sur l'essentiel...

À voir absolument!!!

...et à lire aussi, pour les curieux (j'en suis!)! En effet, le film est inspiré d'un court récit éponyme, de Francis Scott Fitgerald (auteur de Gatsby le magnifique)... J'imagine que la sauce hollywoodienne a fait des ravages par rapport à l'original, mais comme la réalisation du film est savoureuse, on peut peut-être avoir des surprises... J'ai l'impression que l'adaptation a été ébauchée dans l'esprit du récit: en se centrant sur l'essentiel...

The Curious Case of Benjamin Button and Other Jazz Age Stories

Par Francis Scott Fitzgerald, Penguin Classics

«In the title story, a baby born in 1860 begins life as an old man and proceeds to age backward. F. Scott Fizgerald hinted at this kind of inversion when he called his era “a generation grown up to find all Gods dead, all wars fought, all faiths in man shaken.” Perhaps nowhere in American fiction has this “Lost Generation” been more vividly preserved than in Fitzgerald’s short fiction. Spanning the early twentieth-century American landscape, this original collection captures, with Fitzgerald’s signature blend of enchantment and disillusionment, America during the Jazz Age.»


À lire un jour...


Pour les lire en version française:



Bartleby and Benito Cereno

Par Herman Melville, Dover-Thrift Editions

«Two memorable and stirring works—first written as magazine pieces and later published in The Piazza Tales. "Bartleby," (also called "Bartleby the Scrivener") is a haunting moral allegory set in the business world of 19th-century New York. "Benito Cereno," a harrowing tale of slavery and revolt aboard a Spanish ship, is regarded by many as Melville’s finest short story.»


À lire un jour...






Pour le lire en version française


samedi 21 novembre 2009

Lili livrée chaque semaine...

Eh oui, je me lance dans la correspondance hebdomadaire!

Vous pouvez désormais recevoir un compte-rendu de ce qui se passe chez Lili chaque semaine, par courriel, en vous inscrivant via le lien situé au bas de la colonne de gauche...

Pour les curieux du dimanche, voilà la solution rêvée pour être certain de ne rien manquer!

Nouveauté sur Lili

Bonjour!

Je viens d'ajouter un petit babillard interactif, en bas de page, sur lequel vous pourrez abuser de la libraire en moi...

Vous cherchez désespérément une suggestion de cadeau pour un «mononcle» que vous avez pigé dans un échange de cadeau ou vous êtes tout simplement à la recherche d'un livre depuis trop longtemps? Ne vous gênez surtout pas; laissez-moi votre question, et je verrai ce que je peux faire...

Vous pouvez même jouer au libraire en répondant à une question déjà affichée...

Au plaisir de vous lire!

Le pingouin qui avait froid aux pattes

Par Christine Beigel, illustré par Hervé Le Goff, Gautier Languereau, Les histoires du soir, Les histoires à dormir debout de Mamie Poule

«Mamie Poule a toujours plein d'histoires à dormir debout à raconter à ses petits-enfants pour les endormir et ce soir justement, ce sera l'histoire du pingouin qui décide de faire le tour du monde pour se réchauffer les pattes.»

Petite histoire légère aux illustrations colorées. Je m'attendais à un brin plus de viande autour de l'os et à des illustrations plus touchantes. Intéressant, mais sans plus...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆

vendredi 20 novembre 2009

Déversement de livres à lire...

Oyé, oyé!

...un petit mot pour vous avertir que dans les prochaines semaines, je mettrai en ligne la majorité des livres qui poireautent dans ma liste de Livres à lire un jour. Je vais essayer de ne pas trop vous inonder, en semant des publications ici et là plutôt que de vous assommer avec trois tonnes de titres d'un seul coup!...

jeudi 19 novembre 2009

L'heure du choix...

Lorsque je viens de terminer un livre, je flotte toujours un brin sur un nuage de bonheur amer pendant un moment... Je sens sur moi son effluve euphorisante pendant quelques jours après avoir refermé sa couverture... et je me sens toujours un brin désorientée, à plat, lasse... comme si un morceau de moi, si infime puisse-t-il être, avait disparu en même temps que ses mots ensorceleurs...
C'est pourquoi, à chaque fin de livre, ou de savoureuses séries, je tourne en rond dans ma bibliothèque, jetant un oeil à ces quelques livres qui dorment sur mes étagères depuis trop longtemps et que je n'ai jamais osé aborder... puis je farfouille dans ma looongue liste de livres à lire éventuellement...

Malheureusement, et à ma grand honte, je me laisse beaucoup trop souvent mener par le bout du nez par les dates de remise de mes livres de biblio; je choisis celui qui est dû le plus vite et que je ne peux renouveler... mais, c'est emmerdant à la longue... car étant passée maîtresse dans l'«Art de réserver les nouveautés avant que toute la ville ne le fasse», il m'arrive souvent d'avoir à côté de mon lit 5 ou 6 livres que j'attendais avec impatience, mais que je n'ai que pour 3 semaines... s'ensuivent des choix déchirants... et des lectures en quatrième vitesse qui me laissent pantelante et stressée... et parfois, à mon grand désarroi, un peu moins envoûtée...

Je prends donc, dès aujourd'hui, la résolution de lire ce qui me plaît, quand ça me plaît... Tant pis si les nouveautés m'échappent, pour me rebondir sous les yeux après quelques mois... et tant pis pour mon désir (ou besoin un peu T.O.C) de piger le plus possible dans l'actualité littéraire... À bas la tyrannie des échéances d'emprunt... et vive le bouquinage libre!

mercredi 18 novembre 2009

D'un oeil...

Voilà la suite de ces livres à dévorer bientôt, bientôt...

Le pompier de Liliputia

Par Fred Bernard, illustré par François Roca, Albin Michel jeunesse

«"Bienvenue à Lilliputia! Venez vite, le spectacle commence! Vous allez frémir avec la Compagnie des mini-pompiers! Vous pourrez admirer Henry, leur chef, qui a du feu dans le ventre et dans les mains. N'ayez pas peur, il sauvera la belle Nadja des flammes." L'extraordinaire destinée de Henry, un garçon lilliputien devenu pompier à Dreamland, le plus grand parc d'attractions du monde.»


On s'est juste embrassés

Par Isabelle Pandazopoulos, Gallimard jeunesse, Scripto

«- J'ai pas couché avec Walid, je l'ai juste embrassé... Une fois, une seule fois!  C'est ça, la vérité!
Plus je criais, plus elle souriait.
- Mais on s'en fout de la vérité, ça compte pas, la vérité... Tu comprends pas ça?
Je l'ai regardée un long moment et puis j'ai murmuré:
- Non, je comprends pas...
Je n'avais plus envie de crier, même plus envie de pleurer, je me sentais juste d'une tristesse à mourir.»

Petit crime et sacs à main

Par Dorothy Howell, Hachette

«Haley Randolph est une véritable droguée du sac à main. Elle pourrait tuer pour un griffé! Alors quand le directeur-adjoint du magasin où elle travaille pour éponger ses dettes est retrouvé mort, elle est aussitôt désignée comme suspect numéro un. Mais Haley n'est pas prête à porter le chapeau. Pour laver sa réputation et éviter la tenue de prisonnier (pas du tout fashion!) elle décide de mettre la main sur le véritable meurtrier...»

Pour l'instant

Par Gayle Friesen, La Courte Échelle, Jess 2

«Jess entame l'année scolaire en lion. Elle se découvre un intérêt sans borne pour un professeur qui semble avoir toutes les réponses à ses questions existentielles. Mais ses attentes son graduellement déçues tandis que les adultes qui l'entourent, y compris monsieur Truelove, s'embourbent dans leur propre quotidien. Bien qu'elle soit résolue à adopter une attitude positive face au changement, lorsque Jess apprend que sa mère attend, à 40 ans, une autre enfant, sa vie bascule à nouveau. Voulant au départ avoir une attitude dégagée face à cet heureux événement, l'adolescente de 15 ans sent peu à peu l'ambivalence de sa mère face à cette grossesse, et souffre du fait qu'elle rejette sur elle le blâme des tensions familiales. Pour ajouter à sa déveine, celle-ci aimerait qu'elle s'implique plus qu'à son tour à l'arrivée du bébé. Jess prend alors l'année, navigant entre deux foyers, pour faire une fois de plus, de l'ordre dans sa tête et dans son coeur...»

Pour toujours

Par Gayle Friesen, La Courte Échelle, Jess 1

«Alors que sa mère s'apprête à se remarier et lui impose de partager sa chambre avec une demi-soeur trop parfaite, que son père se passionne pour les romans russes, que sa meilleure amie consacre tout son temps à son nouvel amoureux, que son copain d'enfance et de toujours la courtise et qu'elle peine toujours accepter la mort de sa toute petite soeur, Jessica (Jes) se sent seule et un peu perdue. Elle éprouve des sentiments variés passant du tumulte au vide, de l'incompréhension à la révolte, des émotions confuses qui l'amènent à se sentir de trop partout et à réagir promptement, bien que tous tentent de l'intégrer à leurs projets. Jes s'adapte en fait difficilement à tous ces changements et n'en mène pas bien large. Faire de l'ordre dans sa tête et dans son coeur, encaisser certaines profondes désillusions l'occupera tout l'été.»

Teen Song

Par Claudine Desmarteau, Albin Michel jeunesse

«Un carnet pour écrire et pour dessiner, une adolescente rebelle et les chansons de Led Zeppelin. Voici le roman illustré des émois et des tracas d’une jeune fille qui s’exprime par des dessins directs et une voix unique. Tour à tour amoureuse, étonnée, déprimée, colérique, susceptible, menteuse mais surtout raide dingue de Led Zeppelin, le groupe de rock qui chante tout ce qu’elle n’arrive pas à dire.»


Tendre est la mort

Par Kinotoriko, Sarbacane

«Une jeune fille rentre chez elle la tête pleine d'idées noires. Elle frappe à la porte de la Mort et la conversation s'engage.»






...j'ai très hâte de plonger, de nager dans leurs pages... À suivre...

À surveiller...

Comme ça, en vrac, voici quelques livres jeunesse qui ont accroché mon regard dans les revues littéraires ce mois-ci, plus principalement dans Le Libraire (eh oui, leur ton me heurte, mais leurs suggestions sont alléchantes!)... Ils se sont ajoutés joyeusement à ma looooongue liste de livres à lire...

Basile, chat de l'espace

Par Ashley Spires, Scholastic

«Il est intrépide et casse-cou. Il va là où aucun autre chat n’est jamais allé! (Même s’il n’a, en réalité, jamais mis le nez dehors.) 
Basile est un chat de l’espace; du moins, c’est ce qu’il croit. En vérité, il n’a jamais quitté la « station spatiale » familiale. Sa mission consiste à s’envoler un jour dans l’espace (aller dehors), à explorer des lieux inconnus (la cour arrière) et à combattre les extraterrestres (les insectes). 
Tout en protégeant les humains contre les envahisseurs venus de l’espace, Basile apprend à construire un vaisseau spatial et s’entraîne à voyager dans l’espace pour explorer les galaxies. Mais l’entraînement est diffi cile et provoque souvent… des boules de poils.»

La fin du monde tombe un jeudi

Par Didier Van Cauwelaert, Albin Michel jeunesse, Thomas Drimm 1

«"Je m’appelle Thomas Drimm, j’ai 13 ans moins le quart et je suis seul à pouvoir sauver le monde. Si je veux…"
Thomas, un enfant ordinaire, se débat entre l’incompréhension de sa mère, la dépression de son père et des problèmes de surpoids. Il vit dans une société où le bio, le bien être et le jeu exercent une dictature absolue sur les esprits. Une société parfaite, sans guerre, sans religions, où la chance au jeu est le critère de sélection Nº1. Infantilisée par le terrorisme du diététiquement correct, la chasse aux obèses, aux fumeurs, aux buveurs, aux penseurs, susceptibles de polluer ce monde idéal.
Un jour, Thomas tue accidentellement un vieil homme, le professeur Pictone, scientifique génial et caractériel au bord d’une découverte majeure, qui va se réincarner dans le nounours du garçon...»


Le collier de la duchesse

Par Françoise Lepage, Interligne, Cavales

«Il était une fois une duchesse très riche et très prétentieuse qui pensait que son argent lui donnait tous les droits...»






Le Pingouin qui avait froid aux pattes

Par Christine Beigel, illustré par Hervé Le Goff, Gautier Languereau, Les histoires du soir, Les histoires à dormir debout de Mamie poule

«Mamie Poule a toujours plein d'histoires à dormir debout à raconter à ses petits-enfants pour les endormir et ce soir justement, ce sera l'histoire du pingouin qui décide de faire le tour du monde pour se réchauffer les pattes.»



...ça promet n'est-ce pas?



samedi 14 novembre 2009

La littérature en revues...

Je me suis toujours demandée pour qui les revues spécialisées étaient conçues... pour des obsessifs des passe-temps, quels qu'ils soient, pour des passionnés purs et durs ou pour monsieur tout le monde qui a envie de plonger dans le sujet l'espace d'une publication? J'imagine que l'idéal se situe dans un dosage judicieux des deux dernières affirmations... mais combien de revues spécialisées axent plutôt uniquement leur contenu vers une élite dans leur domaine? Beaucoup trop!

Prenons par exemple, la panoplie de revues littéraires disponibles en kiosque... Étant moi-même une férue de lecture, j'en ai feuilletées, et lues, et achetées plusieurs. Des européennes, des québécoises, des graphiquement efficaces, des affreuses, des passionnantes et des ennuyantes. Mais trop souvent, je ne me suis pas reconnue dans leur contenu. Bon, vous me direz que mes coups de coeur littéraires se retrouvent souvent du côté de la jeunesse, bien que je lise tout plein d'autres genres destinés aux adultes. Eh bien, à ma grande tristesse, même la revue Lurelu (spécialisée en littérature jeunesse, voir leur site) trouve le moyen d'écraser sa fantastique sélection de livres saisonnière entre des dossiers d'actualité lourds et pompeux. De l'intellectualisation à tous prix, voilà de quoi souffrent les revues spécialisées dans nos kiosques! Loin de moi l'idée de condamner le journalisme littéraire, mais tout est dans le ton et la façon d'approcher le lectorat. À l'ère de l'internet, alors que nombre de publications, version papier, battent de l'aile, il importe, je crois, de s'assurer de véritablement rejoindre ce lectorat fuyant vers la Toile à cause d'une soif de dynamisme qui n'est peu ou pas assouvie par l'offre des revues littéraires. Et on ne rejoint pas un lectorat en le prenant de haut ou en lui déversant de l'information certes complète, mais lancée en bloc, comme une massue, sous-entendant que seuls les «vrais initiés» sauront recevoir et comprendre ce laïus informatif, transformer cette pierre philosophale de connaissances en carburant à passion. Non, désolée, ce temps est révolu.

Bien sûr, certaines revues font des efforts dans le bon sens. Je viens par exemple de finir d'écumer Le Libraire, version papier (pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une publication bi-mensuelle gratuite sur la littérature, voir leur site où vous pourrez la consulter en version électronique) à la recherche de nouveaux livres pour la gourmande que je suis... Or, malgré la richesse de ses pages, je dois confesser, au grand dam peut-être de plusieurs coeurs purs de la littérature, que je le lis rarement d'une couverture à l'autre, à cause de ses articles de fond. Ils sont certes bien écrits et édifiants, mais j'ai plutôt tendance à grapiller des suggestions de lecture ici et là, à farfouiner entre les colonnes pontifiantes et transpirant la lutte pour la survie de la littérature, à la recherche du trésor perdu... Cette revue a pourtant fait des choix intéressants dans les dernières années, en créant un portail internet sur la littérature et la nécessité de conserver des librairies indépendantes; portail où tout le contenu de la revue est mis en ligne, de façon dynamique et interactive. Malheureusement, si leur site est attrayant et donne envie de s'y attarder, le ton des articles (le même que dans la version papier) demeure le même. Un ton littéraire un peu trop soutenu, saupoudré d'idéalisme et s'adressant à «ceux qui lisent vraiment»... C'est dommage car leur palette de chroniques (dont la délicieuse Les libraires craquent) est prometteuse. Peut-être que dans quelques années, une nouvelle fraîcheur de plume viendra soutenir leurs efforts récents pour s'ouvrir au nouveau lectorat...

Bien sûr, le tableau n'est pas tout noir. Il existe au moins une revue littéraire sur support papier qui permet une lecture linéaire intéressante et surtout stimulante; il s'agit d'Entre les lignes (voir leur site), revue littéraire québécoise saisonnière. Cette revue a fait le choix heureux d'axer vers l'accessibilité sans tomber dans l'anorexie journalistique. Entre les lignes ne prend en effet pas ses lecteurs pour des demeurés mais évite de leur assener une suite interminable de dissertations élitistes sur la «vraie» littérature. Une revue québécoise, qui fête son cinquième anniversaire cette année, et qui gagne à être connue...

Bon, voilà pour la montée de lait! ;) Si vous mettez le doigt sur d'autres revues littéraires sympathiques et inclusives, faites-moi signe! Je me ferai un plaisir de m'y plonger... quoique, bien sûr, aussi chouette soit la revue, ça ne vaudra jamais le plaisir de disparaître dans un bon gros livre!

jeudi 12 novembre 2009

Mes livres classés par appréciation? Oui ou non?

J'ai besoin de vous, ma gang de farfouineurs de capharnaüm... je me demande si une opération «classement par appréciation» serait nécessaire pour offrir un autre point de vue de mon bric-à-brac... Êtes-vous du genre à aimer fouiller dans mes livres en vous fiant sur mon appréciation (1 à 5 étoiles), ou si bof!, vous préférez les catégories classiques (auteurs, genres, éditions, etc)?

Si je me lance dans une opération «classement par appréciation», je devrai associer un libellé à l'ensemble de mes presque 700 livres... mais est-ce que ce tour de force en vaut la peine?

Qu'en pensez-vous?

mardi 10 novembre 2009

F-I Fi, N-I Ni!

Oufffff! Le temps de la mise en ligne intempestive est terminé!!!

De retour à mon rythme de croisière...

Merci de votre patience!

Une toute petite taupe

Par Myriam Deru, illustré par Paule Allen, Gautier Languereau

«Tara, la petite taupe, part à la découverte du monde extérieur. Tout est bien différent qu'elle ne le pensait!»

Une histoire palpitante et amusante, mais surtout des illustrations délicieuses, à croquer! Et quel sympathique personnage que cette Tara, la curieuse!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★  

Une partie de cache-cache

Par Neil et Ting Morris, illustré par Anna Clarke, Gamma, Qui cherche trouve

«Emma, Jean et deux de leurs amis fouillent toute la maison à la recherche de Roussette, la chatte. Roussette est aussi représentée dans chaque illustration. La vois-tu?»

Livre Cherche et Trouve très bien fait! L'histoire est stimulante, les illustrations fournies et touchantes et le jeu de cache-cache habile... Une réussite!!!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆


Une nouvelle amie

Par Frank Daenen, Magnard jeunesse

«La nouvelle amie de papa s'est installée chez Hector. Pas facile d'accepter qu'elle prenne la place de maman! Mais peu à peu, Hector se prend à l'aimer, même si désormais rien n'est plus comme avant...»

Variation sur le thème de la séparation et de l'adaptation qui s'ensuit pour l'enfant. Les illustrations sont touchantes et symathiques, mais l'histoire est un peu trop simpliste. Je préfère, et de loin, dans le même ordre d'idée, «L'abominable belle-mère», aux éditions Les 400 coups!...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆

dimanche 8 novembre 2009

Pas plus grand qu'un doigt

Par Monica Hughes, illustré par Brenda Clark, Scholastic

«Il y a très longtemps au Japon, vivait un couple sans enfant. Chaque jour, ils allaient prier au temple pour que le ciel leur envoie un fils. "Même un tout petit, pas plus grand qu'un doigt", suppliait la femme. Enfin leur demande fut exaucée et il leur naquit un fils. Ils étaient très heureux, même s'il était tout petit, si petit qu'ils le nommèrent Issun Boshi, ce qui signifie "pas plus grand qu'un doigt".»

Un conte japonais plein d'aventure, de bravoure... et d'amour. Les illustrations plutôt conventionnelles sont riches en détails toutefois et permettent de suivre le petit Issun Boshi avec plaisir. Une réussite!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

  
Pour le lire en version originale (rare)

Miss Rumphius

Par Barbara Cooney, Puffin Books, Puffin Pictures

«As a child Great-aunt Alice Rumphius resolved that when she grew up she would go to faraway places, live by the sea in her old age, and do something to make the world more beautiful--and she does all those things, the last being the most difficult of all.»

Une histoire splendide, sur la beauté du monde et la détermination. Les illustrations sont douces, charmantes et émouvantes: on ressent la chaleur et la gentillesse de cette chère Dame Lupin! Un incontournable des lectures du soir...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

Les Turlutins et les Écureuils

Par Anne-Marie Chapouton, illustré par Gerda Müller, Nathan, Les Turlutins

«Ce jour-là, Babot le turlutin bûcheron voit un spectacle extraordinaire dans la forêt: des acrobates avec une belle queue en panache sautent de branche en branche. Bientôt, tout le village veut en faire autant...»

Cette aventure des Turlutins m'a toujours fait rêver... Toute petite, je m'imaginais ballotée dans les petites maisons suspendues aux arbres et apprendre à sauter avec Gyp, Laur et Frick. Les illustrations sont superbes et la plume magique. C'était, et ça demeure, un classique de la série desTurlutins...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★  

Les Turlutins en promenade

Par Anne-Marie Chapouton, illustré par Gerda Müller, Nathan, Les Turlutins

«Les Turlutins ont décidé de se lancer dans la chasse aux insectes. Mais la sauterelle, le scarabée, les coccinelles protestent dans les filets...»

Une aventure douce et amère sur la liberté. Personnages toujours aussi attachants et illustrations envoûtantes.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★   

Casquettes à vendre

Par Esphyr Slobodkina, Scholastic

«Il était une fois un colporteur qui vendait des casquettes. Mais ce n'était pas un colporteur ordinaire. Au lieu de transporter ses casquettes sur son dos, il les empilait sur sa tête.»

Histoire sympathique et cocasse, surtout le duel singes-colporteur! Illustrations un peu trop dépouillées, mais qui accompagnent bien l'action. Une histoire à lire à tous les «petits singes» de notre connaissance...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

A Sound Like Someone Trying Not to Make a Sound

Par John Irving, illustré par Tatjana Hauptmann, Random House, Doubleday Pictures

«When a young boy wakes up in the middle of the night, an unfamiliar sound conjures frightening images in his mind.»

Une histoire sombre et merveilleuse supportée par des illustrations splendides et émouvantes. Une histoire pour les enfants qui aiment frissonner un brin avant de se cacher la tête sous la couette... et pour les inconditionnels de Irving, le plaisir de relire cette étrange histoire pour enfant de Ted Cole, un des personnages principaux d'Une veuve de papier...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★   


Pour le lire en version française

Le Merle Odieux

Par Madeleine Gaudreault-Labrecque, Richard Parent, Ovale

«Noire, Blanche et Ronde partent à l'aventure avec les croches. Mais après leur sieste, elles constatent qu'on leur a volé la clé de Fa! Quelle horreur! Elles ne pourront jamais retrouver leur chemin sans la clé de Fa! Voilà que Mulos vient les voir et leur présente le Merle Odieux...»

Fable fantaisiste et éclatée sur le thème de la musique. Belle personnalisation des différentes composantes de la mélodie et illustrations émouvantes. Un beau plongeon dans la musique pour les néophytes.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Dernière avalanche d'albums jeunesse

Un petit mot pour vous aviser que ma dernière avalanche de mise en ligne débutera dans les prochaines heures...

Je compte terminer tout ça d'ici la fin de cette semaine!

Par la suite, je serai plus raisonnable...

Merci de continuer à me rendre visite!

La folle tournée du Père Noël

Par Russel Johnson, illustré par Bernadette, Nord-Sud

«"Pourquoi est-ce toujours à nous de tirer le petit traîneau?", protestent les rennes du Père Noël. Cette année, ils décident de partir en vacances la veille de Noël. Heureusement que d'autres animaux se portent volontaires pour les remplacer. De la souris à l'éléphant et de l'âne au dragon, tous font de leur mieux pour assurer la tournée du Père Noël. Et comme les deux rennes ne restent pas absents longtemps, tout est bien qui finit bien.»

Histoire sympathique et personnages cocasses. Un point de vue insolite sur cette fameuse tournée de Noël. Toutefois, les illustrations manquent un brin d'à propos: elles ressemblent plus à des illustrations de scènes religieuses. La magie n'opère donc pas tout à fait...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆

Un dragon dans la garde-robe

Par John F. Green, illustré par Linda Hendry, Scholastic

«Jonathan découvre dans sa garde-robe un énorme dragon vert qui crache du feu. Mais personne ne veut le croire! Lorsque Jonathan invite tout le monde à venir dans sa chambre voir le dragon, il se passe des choses extraordinaire!»

J'adorais ce livre quand j'étais petite... et je ris encore aux éclats en le lisant aujourd'hui! L'histoire est habile, originale et cocasse... et les illustrations savoureuses! C'est définitivement un incontournable des albums jeunesse.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★   


Pour le lire en version originale (rare)

Surprises et Sortilèges

Par Cécile Gagnon, illustré par Christiane Beauregard, Pierre Tisseyre

«Rémi a reçu une boîte à surprises pour son anniversaire. Avant de se coucher, il décide de jeter un dernier coup d'oeil au polichinelle qui se cache à l'intérieur... mais voilà qu'il se retrouve, en deux coups de plume magique, au pays des sortilèges...»

Une douce aventure dans l'imaginaire de Rémi. Les illustrations sont touchantes et légères. À lire quand le sommeil nous fuit ou quand la réalité nous serre trop la machine à fantaisie...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Roulathèque roulathèque nicolore

Par Geneviève Castrée, L'Oie de Cravan

«Dans ce livre, il y aura des tristounettes et des tristou. "Roulati, Roulata, Nicoco" Non recommandée aux gens qui aiment le savon.»

Étrange petit morceau de poésie échevelée et sombre. Ça ne se décrit pas vraiment; faut s'y mesurer pour voir si la magie opère pour nous. Déroutant et troublant.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

samedi 7 novembre 2009

L'enfant de la maison folle

Par Christiane Duchesne, La Maison folle

«Chaque jour, les animaux de cette maison enchantée -- mitou, poufiaux et les autres -- s'en occupent dans l'attente d'un visiteur, un enfant qui leur dit: "Bonjour, beaux animaux". Ils s'endorment souvent pendant leur attente, de sorte que d'autres animaux, les garbits, se rendent sur la pelouse pour surveiller la maison pendant la nuit. L'espoir constant des animaux les soutient, eux et leur maison enchantée, dans cette œuvre fantastique qui ressemble beaucoup aux histoires inventées par les enfants.»

Des illustrations déroutantes, émouvantes, éloquentes et les mots de Duchesne, pour un cocktail fantastique à savourer lentement...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Jean-Michel

Par Lucille Richard, illustré par Philippe Beha, Mondia, D'un mot à l'autre

«C'est dimanche. Dehors, il fait une tempête de neige. Jean-Michel regarde la télévision. Il se lève et va à la fenêtre. "Tiens! Madame Monette est déjà en train de pelleter." Jean-Michel a soudain une idée. Il s'habille et va voir Madame Monette.»

Illustrations savoureuses et cocasses, et histoire amusante. Une collection en tous points parfaite pour les lecteurs débutants.Un bijou de fiction jeunesse...!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

Lulu Vroumette

Par Daniel Picouly, illustré par Frédéric Pillot, Magnard jeunesse, Lulu Vroumette

«Lulu Vroumette, la petite tortue, a perdu sa carapace! Elle l'a enlevée pour se baigner et en sortant de l'eau, elle avait disparu. Lulu est catastrophée! Une tortue sans carapace... on n'a jamais vu ça!»

Ah! la délicieuse histoire! Quel personnage principal coquin et cocasse que cette Lulu Vroumette... et des illustrations à dévorerdont on se délecte, tout simplement. Un livre à lire absolument!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★  

Les Turlutins vont à la mer

Par Anne-Marie Chapouton, illustré par Gerda Müller, Nathan, Les Turlutins

«Un matin, Stella l'hirondelle raconte ses voyages aux turlutenfants. Émerveillés, ils décident de partir au bord de la mer. Leur ravissement sera total.»

Toujours cette chouette bande de lutins des bois! Douce aventure et illustrations émouvantes, touffues comme on les aime...

Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Les Turlutins et la rivière

Par Anne-Marie Chapouton, illustré par Gerda Müller, Nathan, Les Turlutins

«La pluie, c'est amusant: les turlutenfants construisent des bateaux, et jouent dans la rivière en colère... Mais un jour, elle déborde et Paulin le poète se retrouve seul sur une île...»

Quelle chouette bande, ces Turlutins! Je suis totalement vendue, depuis toujours... J'adore les personnages, leur petite frimousse vivante illustrée par Gerda Muller, et toutes les aventures qu'ils rencontrent sur leur chemin. Celle-ci est savoureuse et je ne me lasse pas de la relire. Superbe!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★  

Docteur Willy

Par Elfie Donnely, illustré par Frédéric Stehr, Bayard Jeunesse, J'aime Lire

«Willy est le chien d'un docteur pour enfants et il passe ses journées dans le cabinet de consultations. Un matin, le docteur tombe malade. Willy décide aussitôt de le remplacer pour la journée.»

Très bonne idée que ce chien de pédiatre qui la remplace pour une journée! Les personnages sont sympathiques et les situations cocasses. Pour tous les enfants qui ont un brin peur du médecin... et pour les moins petits qui reportent leur consultation aux calendes grecques. S'il y avait plus de Dr Willy dans le système de santé, le rire serait à la mode comme traitement! Délicieux.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Cher Père Noël

Par Lucille Richard, illustré par Richard Parent, Mondia, D'un mot à l'autre

«Éric est un flaneur. Il aime prendre son temps et regarder la neige tomber... et penser à Noël. Mais tout le monde lui dit de se dépêcher: sa mère, le professeur, la directrice... Éric a alors une idée: il écrit au Père Noël...»

Plume rêveuse et images attendrissantes. Une histoire pour les distraits à l'imagination fertile. Une collection idéale pour les lecteurs débutants, mais qui n'est malheureusement plus disponible en librairie.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Les Papinachois et le grain de sable

Par Michel Noël, illustré par Joanne Ouellet, HMH, Contes Amérindiens, L'Origine

«Désespérés, les animaux jonglaient sur le radeau. Ne pourraient-ils donc jamais dénicher un seul grain de sable? (suite de Les Papinachois et la création du monde)»

Belle proposition de génèse, qui fait rêver les tout-petits et les plus grands. Beau plongeon dans l'imaginaire et dans la culture amérindienne. J'adorais ce livre quand j'étais toute petite, et la collection a bien vieilli. Elle aurait encore sa place dans nos librairies aujourd'hui...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★  

Les papillons envahissent le chou

Par Benoît Berody, Liberty, Les Insectes

«Des chenilles dévorent le chou dans lequel habite la famille Souris...»

Une autre savoureuse aventure de la famille Souris! Les illustrations sont toujours aussi sensationnelle et touchantes. J'adorais cette collection quand j'étais jeune, et je la chérie encore, et pour toujours!...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★  

Les coccinelles dans le jardin

Par Florence Ramage, illustré par Benoît Berody, Liberty, Les Insectes

«D'adorables petites souris rencontrent une merveilleuse coccinelle...»

Une aventure palpitante et cocasse bourrée de personnages délicieux. Quant aux illustrations, elles sont vraiment émouvantes et justes. Une parfaite histoire à relire mille fois, pour redécouvrir cette singulière famille de petites souris...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★