Vous cherchez sur Lili?

jeudi 30 août 2012

Ici-bas


Par Yves Grevet, Syros, Nox 1

«Une ville basse enveloppée d'un brouillard opaque, plongée dans l'obscurité. Des hommes contraints de marcher ou de pédaler sans cesse pour produire de la lumière. Une société codifiée, régentée par une milice toute puissante. Quatre amis d'enfance qui s'engagent dans des camps adverses. Un héros qui se bat pour épouser celle qu'il aime.»

Incursion troublante dans un des possibles de l'humanité. Yves Grevet plonge le lecteur dans une projection sombre et sans-pitié de notre société actuelle; un monde où la liberté ne veut plus dire grand chose à la majorité de la population, où la violence gruge l'âme et où l'ignorance et la répression sont cultivées comme seules solutions à la paix sociale et à la survie de l'espèce humaine. À travers une enlevante narration à plusieurs voix qui, entremêlant les points de vue, secoue les certitudes et active la réflexion, ce premier tome d'une série prometteuse ne laissera aucun lecteur indemne. Une sublime et terrifiante dégringolade au coeur de l'Homme, de ses zones d'ombre et de l'espoir qui s'entête, envers et contre tous.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆



mercredi 29 août 2012

Quand on est Petit... ou Le petit manifeste


Par Sytou, illustré par Soufie, Bilboquet, Les trésors Bilboquet

«Quand on est petit, on ne manifeste pas. Pourtant, on a des choses à dire, des tas de choses à dire, pour que les autres (les grands) arrêtent de croire qu'on a rien à dire sur rien. Quand on est petit... on a des grandes choses à dire. Alors voilà.»

Délicieux petit morceau de sensibilité enfantine. Sytou tricote un touchant monologue à hauteur d'enfant d'une plume virevoltante et fleurie (qui force toutefois un peu trop la rime par moment, enlevant malheureusement un brin de cette fraîcheur spontanée de l'enfance). Tout y passe, le quotidien, l'amitié, l'ennui, la peur, l'amour, la peine... Un opus tendre qui s'épanouit pleinement grâce à la douce rondeur texturée et à l'éloquente finesse de l'univers visuel de Soufie. À déguster du regard...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

dimanche 26 août 2012

La Mouche


Par Elise Gravel, La Courte Échelle, Les petits dégoûtants

«Elise Gravel, armée de son humour décapant, explore le monde méconnu des « p’tits dégoûtants »… Vous verrez, ils deviendront vite vos nouveaux amis! Enfin, peut-être…»

Une série de documentaires animaliers toute neuve et totalement savoureuse! Elise Gravel sait allier information et humour avec habileté et justesse. Nichés au coeur d'un univers visuel délicieusement irrévérencieux et à l'éloquence humoristique imparable, les deux premiers tomes de cette prometteuse collection (La Mouche et Le Ver) sont indiscutablement un incontournable de la Rentrée littéraire 2012!... Bien que j'avoue avoir énorme coup de coeur pour La Mouche...!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

vendredi 24 août 2012

Assassin


Par Patricia Finney, Random House Children's Books, Lady Grace Mysteries 1

«It's the spring of 1569 and 13-year-old Lady Grace, the youngest lady-in-waiting to the Queen, finds herself at a glittering ball choosing amongst three suitors. But the Queen's generosity turns deadly as threats, dark secrets, and even murder descend on the Tudor court. And it is up to Grace to use her intelligence, stealth, and curious nature to solve the mystery that threatens the very lifeblood of England.»

Savoureuse petite série à l'intrigue bien roulée. Patricia Finney plonge avec habileté le lecteur au coeur de la Cour d'Elizabeth 1, régnant avec détermination sur une Angleterre tourmentée par les guerres de religion. On s'attache rapidement à cette Lady Grace dégourdie, qui n'a pas froid aux yeux, et qui sait bien s'entourer, toute «hiérarchie sociale» confondue. Un opus haletant à souhait, ronronnant de mystère, que vous ne pourrez que dévorer d'un trait!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆


Pour le lire en version française

mardi 21 août 2012

Comment on fait les bébés!


Écrit et illustré par Babette Cole, Seuil jeunesse (réédition)

«Les parents s'embrouillent quand il s'agit d'expliquer à leurs enfants comment on fait les bébés. Les petits prennent alors les choses en main et répondent à la question avec clarté.»

Un savoureux pied-de-nez aux ronflantes fables inventées au sujet de la naissance, ou la douce revanche des enfants! Babette Cole lance le bal avec humour, attribuant aux parents les plus saugrenues des théories sur la reproduction, risibles vérités de La Palice. Puis, vient le tour des enfants, qui ne sont pas dupes et qui entreprennent d'expliquer on ne peut plus clairement ce qui leur semble une évidence: comment on fait les bébés. La plume de Babette Cole, fine et ratoureuse, tricote une histoire délectable, que son univers visuel déjanté et tordant, véritable narration en images, vient relancer à qui mieux mieux. Un album totalement hilarant qui transmet le savoir par le rire. Superbe!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 


Pour le lire en version originale (rare)

La colo d'enfer


Par Séverine Vidal, illustré par Kris Di Giacomo, Frimousse, Prune 3

«"J'ai un prénom de fruit, presque toutes mes dents, une mémoire d'éléphant et des parents divorcés. Et je suis prête à écrire ma bio : à 8 ans, ça en jette, non? Indiscutablement." Cet été, Prune découvre la colo! Chasse aux fantômes, dressage de puces, photos truquées et bande de copains : demandez le programme!»

 Ah! Cette Prune!... Toujours aussi délicieusement authentique! On la retrouve avec bonheur (ainsi que son fameux chat Tastrof et Bernie-la-bernouille) alors qu'elle affronte cet étrange camp de vacances qui grince et qui craque dans la nuit. La plume de Séverine Vidal, fine, habile, candide, fait frisonner de rire, fait valser des bouffées d'enfance au fond du regard. On s'esclaffe, on s'émeut, on est fébrile, bref, on s'y sent presque, avec Prune et sa bande, dans cette «colo d'enfer». À grands traits sensibles, Kris Di Giacomo ajoute sa petite touche d'humanité et d'éloquence à cette inoubliable aventure. Un opuscule cocasse et délicieux. Indubitablement.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

dimanche 19 août 2012

Pars vite et reviens tard


Par Fred Vargas, Viviane Hamy, Inspecteur Adamsberg 3

«On l'a peint soigneusement sur les treize portes d'un immeuble, dans le 18e arrondissement de Paris : un grand 4 noir, inversé, à la base élargie. En dessous, trois lettres : CLT. Le commissaire Adamsberg les photographie, et hésite : simple graffiti, ou menace? A l'autre bout de la ville, Joss, l'ancien marin breton devenu Crieur de nouvelles est perplexe. Depuis trois semaines, une main glisse à la nuit d'incompréhensibles missives dans sa boîte à messages. Un amuseur? Un cinglé? Son ancêtre murmure à son oreille : "Fais gaffe à toi, Joss. Il n'y a pas que du beau dans la tête de l'homme."»

Virée délicieusement inquiétante, et habilement déroutante, dans le ni tout noir ni tout blanc de l'humanité. Fred Vargas convie le lecteur à un petit plongeon au coeur d'un voisinage qui se serre les coudes mais que l'Histoire rattrapera, sournoisement, ranimant les terreurs du passé à grands coups de crédulité et de vengeance inassouvie.  De son implacable poésie policière, elle tricotera finement, et patiemment, une intrigue à couper le souffle. Un périple bouleversant et juste où le Bien et le Mal valsent audacieusement main dans la main, secouant les certitudes, chamboulant  les repères...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

mardi 14 août 2012

The Fantastics Flying Books of Mr. Morris


Par William Joyce, illustré par Joe Bluhm, Atheneum Books for Young Readers

«Morris Lessmore loved words. He loved stories. He loved books. But every story has its upsets. Everything in Morris Lessmore's life, including his own story, is scattered to the winds. But the power of story will save the day.»

Fabuleuse escapade dans l'imaginaire, au coeur des possibles et du délicieusement improbable. William Joyce entraîne habilement le lecteur de sa plume fine et virevoltante dans un conte déjanté, faisant des livres et de ses amoureux l'essence du cycle de la vie. Si l'histoire de Joyce tricote une réalité toute neuve, l'univers visuel chaleureux et sensible de Joe Bluhm lui permet de s'épanouir totalement, plongeant le lecteur dans un monde extraordinaire. Un album savoureux et riche, qui ne peut que devenir un classique.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆


Pour le lire en version française

lundi 13 août 2012

One Cool Friend


Par Tony Buzzeo, illustré par David Small, Dial Books for Young Readers

«On a momentous visit to the aquarium, Elliot discovers his dream pet: a penguin. It's just proper enough for a straight-laced boy like him. And when he asks his father if he may have one (please and thank you), his father says yes. Elliot should have realized that Dad probably thought he meant a stuffed penguin and not a real one...»

Histoire attachante d'une amitié singulière. Tony Buzzeo réserve au lecteur une intrigue cocasse, à la fin délicieusement surprenante. Nichée au coeur de l'univers visuel éloquent de David Small, aux traits fins et justes, cette épopée rocambolesque fait sourire à coup sûr... et réaliser que les parents ont eux aussi, parfois, d'étonnants petits secrets!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

dimanche 12 août 2012

Are You Ready to Play Outside?



Écrit et illustré par Mo Willems, Hyperion Books, Elephant & Piggie

«Piggie can't wait to go play in the sunshine. But will a rainy day ruin all the fun?»

Mo Willems tricote une fois de plus, avec sa simplicité et sa plume désopilante habituelle, une délectable aventure d'Elephant et de Piggie. Une miette de quotidien hilarante, narrée avec éloquence et justesse, qui fera sourire plus d'un parent. Un classique à dévorer lorsque le ciel se couvre...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆


Pour le lire en version française

dimanche 5 août 2012

Indécision estivale...

Eh oui, voici enfin venues les fameuses vacances. Au menu: temps sauvage à profusion, escapades spontanées, repos, flâneries, guitare, bouquineries d'occasion et lecture jusqu'à plus soif!... Le bonheur, quoi!

... mais comme chaque année, à l'approche de cet oasis de liberté estival, une seule et même question s'impose: quoi lire. Ce ne sont pas les idées qui manquent, les filons à exploiter ou les pistes à explorer, mais comme tout dépend de mon humeur du moment, je suis dans l'hésitation chronique, dans l'indécision monumentale... je nage dans les possibles, étourdie.

Tout d'abord, lire ou relire? En général, après une année bien remplie comme libraire jeunesse, à essayer de suivre le rythme effréné des nouvelles parutions, l'été est pour moi un moment idéal pour de ronronnantes relectures. Ce que j'ai le goût de relire? En vrac, et sans ordre particulier: tous les Harry Potter, les Anne de L.M. Montgomery (surtout Rilla d'Ingleside), tout Jane Austen, Bilbo, le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux (en prévision de la sortie du premier volet de la trilogie cinématographique en décembre 2012: The Hobbit), Miss Charity de M.-A. Murail, du Alice Ferney, les deux Daniel Glattauer (Quand souffle le vent du Nord et La septième vague), tous les Lou (parce que le sixième tome sort entre novembre 2012 et février 2013!!!), Fall of Giants de Ken Follett (parce que le deuxième tome de sa trilogie Century paraît à l'automne) et Une autobiographie d'Agatha Christie...! Ouf, hein?... Bien sûr, je n'aurai jamais le temps de relire tout ça. De plus, j'associe la plupart de ces univers à l'automne, aussi singulier cela puisse-t-il paraître: Austen, Montgomery, Tolkien, Rowling, il me semble que ça évoque les soirées fraîches, le retour à l'école, les mijotés bouillonnant sur le poêle, et la lecture sous la couette. Peut-être me les garderai-je pour octobre ou novembre, entre deux moissons de nouveautés...

Si je ne relis pas (ou peu), alors dans quoi plonger? Des livres à lire, il y en a plein ma bibliothèque, et plein ma tête... Depuis quelques temps, je traverse une phase «Vie d'auteures». Tout a commencé pour moi par l'excellente Autobiographie d'Agatha Christie qui m'a fait découvrir une femme singulière et globe-trotter dont je n'avais pas pressenti l'audace et la soif de découvrir. Ces parcours de femmes, artistes hors normes qui ont choisi une vie improbable, me fascinent. Certaines m'interpellent plus que d'autres: il y a Virginia Woolf (qui attend depuis longtemps sur ma table de chevet), mais aussi tous les journaux intimes de L. M. Montgomery, le recueil des rares lettres de Jane Austen retrouvées et colligées, et, étrangement peut-être, la vie de Julia Child (My Life in France et As Always, Julia - correspondance entre Julia Child et Avis Devoto). J'hésite donc... Je tergiverse... Ai-je le goût d'une dose de confidences intimes, ou alors de dévorer de la fiction?...

Car, je dois le reconnaître, j'ai aussi le goût de me taper un petit marathon de polars: il me reste tout plein de délicieux Vargas à découvrir (bien que j'aie malheureusement terminé ses trois inoubliables romans mettant en scène mes préférés: les «Évangélistes»), et puis, il y a une de mes collègues au boulot qui m'a intriguée avec la série des Allmen (Allmen et les libellules, Allmen et le diamant rose) de Martin Suter, sans oublier le jeunesse avec les Lady Grace Cavendish de Patricia Finney. 

... et pourquoi pas un bon roman d'anticipation, question de me secouer les repères un brin...?

Une girouette, je suis une girouette. Je veux tout lire, tout découvrir. Je suis une gourmande de bibliothèque. J'ai les yeux plus grands que mes vacances!...

Alors, au diable les choix rationnels, je crois que je vais me laisser voguer à travers les rayonnages, me laisser happer par les livres, me laisser ballotter doucement au gré des mots...

Bon été!




samedi 4 août 2012

Selected Journals of L. M. Montgomery : Vol. I, 1889-1910


Par Lucy Maud Montgomery, édité par Mary Rubio et Elizabeth Waterston, Oxford University Press, Selected Journals 1

«Beginning when Lucy Maud Montgomery is fourteen, this first volume takes her to 1910, the year before her marriage, when she left Prince Edward Island. It recounts her schooldays in Cavendish, redolent with incidents, impressions, and romantic "crushes" that found their way into her fiction; a year spent in Prince Albert, Saskatchewan with her father and stepmother; a year of study at Prince of Wales College in Charlottetown, where she trained to be a teacher, and another at Dalhousie University; her teaching years; a powerful infatuation with the son of a family she lived with; a long and mostly unhappy period of keeping house for her grandmother; and the publication of Anne of Green Gables.»

À lire un jour...

My Life in France


Par Julia Child et Alex Prud'homme, Knopf

«Julia Child singlehandedly created a new approach to American cuisine with her cookbook Mastering the Art of French Cooking and her television show The French Chef, but as she reveals in this bestselling memoir, she was not always a master chef. Indeed, when she first arrived in France in 1948 with her husband, Paul, who was to work for the USIS, she spoke no French and knew nothing about the country itself. But as she dove into French culture, buying food at local markets and taking classes at the Cordon Bleu, her life changed forever with her newfound passion for cooking and teaching. Julia's unforgettable story - struggles with the head of the Cordon Bleu, rejections from publishers to whom she sent her now-famous cookbook, a wonderful, nearly fifty-year long marriage that took them across the globe - unfolds with the spirit so key to her success as a chef and a writer, brilliantly capturing one of the most endearing American personalities of the last fifty years.»

À lire un jour...

As Always, Julia : The Letters of Julia Child and Avis Devoto


Par Julia Child et Avis Devoto, édité par Joan Reardon, Houghton Mifflin

«Julia is known around the world by her first name alone. But how much do we really know of the inner Julia Child? Through this riveting correspondence between Julia and Avis DeVoto, her "pen pal" and literary mentor, we hear Julia's deepest thoughts and feelings and witness the blossoming of a unique and lifelong friendship. We see, too, the turbulent creation of one of the most influential cookbooks ever written. Frank, bawdy, funny, exuberant, these astonishing letters show an America on the verge of political, social, and gastronomic transformation and two women deeply engaged in the making of that new world.»

À lire un jour...

Un peu plus loin sur la droite


Par Fred Vargas, J'ai Lu

«En planque sous les fenêtres de l'appartement du neveu d'un député, place de la Contrescarpe, Kehlweiler avise soudain une drôle de chose sur la grille d'un arbre. Un petit déchet blanchâtre au milieu d'excréments canins. Pas de doute, c'est un os. Et même un os humain... Naturellement, lorsque Kehlweiler apporte sa trouvaille au commissariat du 5e arrondissement, les flics lui rient au nez. Mais ce petit bout d'os l'obsède tellement qu'il abandonne ses filatures parisiennes et suit une piste jusqu'à Port-Nicolas, un village perdu au bout de la Bretagne. Là vit un pit-bull. Une sale bête, qui avalerait n'importe quoi. Y compris un bout de cadavre. Reste à trouver le cadavre. Et l'assassin...»

Un délice de poésie policière, encore une fois. Fred Vargas tricote finement, de son verbe délicat et juste, une intrigue tortueuse à souhait au coeur des zones grises de l'âme humaine. En suivant Kehlweiler, enquêteur (officieux, cette fois) au flair implacable, on retrouve avec bonheur les rues de Paris, Marthe-qui-n'oublie-jamais-rien, et ces inénarrables «Évangélistes», quatuor improbable et touchant, découvrant au passage un pan de Bretagne. Un petit bijou littéraire, bouleversant et inquiétant, à savourer tout doucement...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

jeudi 2 août 2012

Laser Ninja

Scénario et dessins par Julien Neel, collection Tchô, Série Lou tome 5, chez Glénat.
Résumé de l'éditeur
«Bon, ok, l'immeuble de son enfance qui part en fumée, au milieu de la nuit, ça fait un gros choc. Mais bon, apprendre la même nuit que l'on va avoir un petit frère, c'est merveilleux et ça équilibre pas mal le truc. L'année des quatorze ans de Lou, ça commence comme ça, cash. Donc, tout va très bien. Ou pas. Ça continue dans la chambre d'un grand hôtel du centre ville, en feuilletant le journal intime que sa mère tenait, adolescente. C'est marrant, ça explique plein de trucs, ce journal. Genre pourquoi elle est comme ça, sa mère, à tellement profiter du moment présent. Et puis ça fait se poser des questions, on fait des parallèles, forcément, ça donne des sortes de pistes pour se construire soi-même. Ou pas. Ensuite, et bah la vie continue. Les copines qui ne changent pas mais qui sont de plus en plus différentes, les visites sans fin de tout un tas d'appartements et puis toujours, cette histoire avec les deux garçons là, choisir entre Paul et Tristan. Ou pas. »

Des situations touchantes et drôles... et une pléthore de personnages irrésistibles! Sublime, savoureux, habile, truculent. Bref, un total délice bédéesque à savourer sans tarder! 



Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

Idylles

Scénario et dessins par Julien Neel, collection Tchô, Série Lou tome 4, chez Glénat.
Résumé de l'éditeur
«Il fait chaud. Lou, Mina, Marie-Emilie et Karine sont dans cette grande villa, quelque part sur une corniche, au sud. Un sud qui leur apparaît comme étant extraterrestre. Il fait chaud. La mère de Lou et Richard sont encore dans un train, entre deux villes de province et deux séances de dédicaces désertes. Plus on descend dans le sud, et plus, décidément il fait chaud. Lou observe Tristan du coin du verre teinté de ses lunettes de soleil. Que fait-il lui aussi dans le sud? Y a-t-il un destin, qui les aurait à nouveau réunis dans cet endroit paradisiaque? Y aura-t-il encore du melon, au bord de la piscine, au repas du midi? Il fait chaud. Lou saute au cou de sa mère. Tout le monde se retrouve, dans cet étrange salon de la science-fiction, à deux pas du camping et de la grande villa. Tout le monde se dispute, mais tout le monde fait la fête, et c'est très bien comme ça!»

Toujours aussi rafraîchissant et cocasse. Lou vieillit un brin, certes, mais on l'adore encore, elle et sa bande de personnages singuliers et attachants. Un petit délice à lire, et à relire.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

mercredi 1 août 2012

Le cimetières des autobus

Scénario et dessins par Julien Neel, collection Tchô, Série Lou tome 3, chez Glénat.
Résumé de l'éditeur
«Richard et la mère, c'est une affaire qui roule. Et puis le roman de la mère est enfin publié. Tout roule de ce côté-là aussi, donc. Mais pour Lou, l'ambiance de cette rentrée est tout de même assez confuse. Des engins de chantier démolissent l'immeuble de Tristan, et la municipalité décide d'y stocker temporairement des autobus. Et puis il y a Mina, son amie d'enfance, avec laquelle Lou se brouille sans trop comprendre comment. Et cette voisine de classe, Marie-Émilie, qui a l'air cool mais qui se la pète un peu tout de même... C'est pas facile d'avoir 13 ans.»

Ça barde pour Lou!... Une belle aventure remplie d'émotions et de coups du hasard, au sein d'une série toujours aussi juste, délicieuse et originale.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

Mortebouse

Par Julien Neel, Glénat, Tchô, Lou 2
Résumé de l'éditeur
«Lou est une petite fille qui ne connaît pas son papa, qui vit seule avec sa maman et le petit chat qu'elles ont adopté. Toutes les deux ont une grande complicité, elles jouent à la console, se font des pizzerias Lou est amoureuse de son voisin d'en face mais bien sûr n'ose pas lui avouer C'est une petite fille très à la mode avec des dons de styliste. Sa meilleure copine s'appelle Mina, et ensemble elles partagent beaucoup de choses. Lou se dit aussi que Richard, qui vient d'emménager sur son palier, pourrait très bien plaire à sa mère. D'ailleurs elle va se débrouiller pour les faire se rencontrer.»

Plume toujours aussi charmante et personnages complètement (et délicieusement!) déjantés. Et cet irrésistiblement mortel (et charmant!) village-dortoir qu'est Mortebouse...! Un délectable petit moment campagnard à savourer tout doucement.

Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

Journal infime

Par Julien Neel, Glénat, Tchô, Lou 1
Résumé de l'éditeur
«Lou est une petite fille qui ne connaît pas son papa, qui vit seule avec sa maman et le petit chat qu'elles ont adopté. Toutes les deux ont une grande complicité, elles jouent à la console, se font des pizzerias Lou est amoureuse de son voisin d'en face mais bien sûr n'ose pas lui avouer C'est une petite fille très à la mode avec des dons de styliste. Sa meilleure copine s'appelle Mina, et ensemble elles partagent beaucoup de choses. Lou se dit aussi que Richard, qui vient d'emménager sur son palier, pourrait très bien plaire à sa mère. D'ailleurs elle va se débrouiller pour les faire se rencontrer.»

Une série rafraîchissante aux personnages bigarrés et hors norme. Enfin, une BD qui ose sortir des sentiers battus de l'enfance au quotidien. J'adore le côté immature de la maman et (trop!) sage de sa fille Lou! Une narration cocasse, des personnages irrésistiblement humains, bref, un petit délice à dévorer sans attendre.

Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★