Vous cherchez?

samedi 4 août 2012

Un peu plus loin sur la droite


Par Fred Vargas, J'ai Lu

«En planque sous les fenêtres de l'appartement du neveu d'un député, place de la Contrescarpe, Kehlweiler avise soudain une drôle de chose sur la grille d'un arbre. Un petit déchet blanchâtre au milieu d'excréments canins. Pas de doute, c'est un os. Et même un os humain... Naturellement, lorsque Kehlweiler apporte sa trouvaille au commissariat du 5e arrondissement, les flics lui rient au nez. Mais ce petit bout d'os l'obsède tellement qu'il abandonne ses filatures parisiennes et suit une piste jusqu'à Port-Nicolas, un village perdu au bout de la Bretagne. Là vit un pit-bull. Une sale bête, qui avalerait n'importe quoi. Y compris un bout de cadavre. Reste à trouver le cadavre. Et l'assassin...»

Un délice de poésie policière, encore une fois. Fred Vargas tricote finement, de son verbe délicat et juste, une intrigue tortueuse à souhait au coeur des zones grises de l'âme humaine. En suivant Kehlweiler, enquêteur (officieux, cette fois) au flair implacable, on retrouve avec bonheur les rues de Paris, Marthe-qui-n'oublie-jamais-rien, et ces inénarrables «Évangélistes», quatuor improbable et touchant, découvrant au passage un pan de Bretagne. Un petit bijou littéraire, bouleversant et inquiétant, à savourer tout doucement...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire