Vous cherchez sur Lili?

lundi 27 janvier 2014

Villes mortes


Par Sarah Berthiaume, Éditions de Ta Mère

«Villes mortes, c’est une ville romaine ensevelie par le Vésuve en 79 avant Jésus-Christ; c’est une ville minière de la Côte-Nord désaffectée en 1984; c’est une ville d’Asie centrale occupée par l’OTAN depuis 2003; c’est un quartier de divertissement fondé en 2006 à Brossard, au Québec. Villes mortes, c’est Pompéi, la foudroyée; Gagnonville, l’agonisante; Kandahar, la martyre; DIX30, la zombie. Villes mortes, c’est aussi, et surtout, une réflexion sur l’origine, l’éphémère, la catastrophe, le deuil, le vide, l’espoir. Villes mortes, c’est quatre face à face entre l’humain et l’immobilier.»

Soliloque à quatre voix, étrange et bouleversant, Villes mortes est un de ces livres dont on ne sort pas indemne. Sarah Berthiaume y raconte l'âme à fleur de peau, la vie et ses milles vérités d'une plume désarmante et un peu rêche. Sans s'enfarger dans les conventions de la fiction, dans la dictature du probable et du prévisible, elle berce tantôt le lecteur pour ensuite mieux lui secouer les repères sans vergogne. Ode déjantée (et désenchantée) à l'espoir déçu, cet opus sensible et implacable réinvente le réel un coup du sort à la fois.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

mardi 21 janvier 2014

La collectionneuse


Scénarisé et illustré par Pascal Girard, La Pastèque

«Voici le grand retour du dessinateur névrosé et maladroit!  Le pauvre Pascal vient de se faire larguer par sa blonde et squatte une chambre chez un couple d’amis.  Indifférent au dessin, en manque de sérotonine, incapable de courir à cause d’une entorse lombaire, il retourne sur les chantiers comme apprenti-ferblantier. Bref, l’heure est au bilan. Pascal a beau faire des plans et vouloir atterrir sur ses pieds, une rencontre fortuite avec une cleptomane de livres transforme notre antihéros en Sherlock Holmes de fortune...»

Une cocasse miette de vie explorant la savoureuse ironie de ce coquin Destin, piment de notre quotidien. Pascal Girard tricote habilement la trame rigolote de cette enquête joyeusement ratée, multipliant les coups du sort et se jouant malicieusement du prévisible. Portée par les traits fins et justes de son univers visuel, cette aventure tragi-comique interpelle et fait sourire. Un sympathique opus, baume impromptu pour rabibocher les coeurs brisés.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

jeudi 16 janvier 2014

Le combat ordinaire - L'intégrale


Scénario et dessins par Manu Larcenet, (coloriste: Patrice Larcenet), Dargaud

«Marco, jeune photographe de guerre, écoeuré par la vision de trop d'horreurs, se retire du monde avec son chat pour essayer de se reconstruire.»

Un plongeon tout en finesse et en authenticité au coeur de l'âme humaine. Manu Larcenet brode avec simplicité et honnêteté la vie, ses grands creux, ses tourbillons, ses prises de conscience et ses bonheurs inattendus. Chamboulé par un univers visuel ébouriffé, tout en grisaille et sensibilité, le lecteur ne peut que tomber sous le charme rêche de cette mémorable épopée. Un incontournable de la BD, sublime, exquis, qui démontre habilement que bien souvent, c'est dans l'«ordinaire» que naissent les plus vibrantes fictions.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

mardi 14 janvier 2014

Cendres


Écrit et illustré par Álvaro Ortiz, Rackham

«Polly, Moho et Piter, trois amis qui se sont perdus de vue depuis plusieurs années, se retrouvent pour exaucer le vœu de Héctor, leur ami commun décédé peu de temps auparavant. Dans ses dernières volontés, Héctor les a désignés pour disperser ses cendres dans un lieux mystérieux, indiqué par une croix sur une carte. Surpris et perplexes, les trois protagonistes se préparent à ce qui s’annonce comme un long et ennuyeux voyage en voiture sans se douter qu’il va vite être parsemé d’embûches, courses poursuites, rencontres inattendues, équivoques et coups de théâtre.»

Un étrange périple, saugrenu et touchant. Álvaro Ortiz brode avec agilité la trame échevelée de cette déroutante quête, tricotant et détricotant le Temps, multipliant les coups du sort et naviguant judicieusement entre les lignes pour souffler au lecteur ce qui bouillonne en silence dans l'âme des personnages. Oscillant entre le western et le drame biographique, cette prenante épopée, roadtrip improbable et déjanté à la Hotel New Hampshire de John Irving, sait dire avec justesse la vie et sa bousculante authenticité. Délicieusement bouleversant.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

samedi 11 janvier 2014

Gustave


Par Rémy Simard, illustré par Pierre Pratt, La Pastèque, Pamplemousse

«Gustave ne jouera plus. Il a disparu. J'ai pleuré toute la journée. Je ne peux pas rentrer à la maison. Pas sans Gustave. Comment le dire à maman?»

Une troublante épopée, tendre et mystérieuse. Rémy Simard tricote avec finesse et habileté la trame sombre et intrigante de ce périple, menant le lecteur par le bout de l'âme jusqu'à une chute des rideaux délicieusement tordue. Naviguant en eaux troubles, Pierre Pratt brosse un univers hostile, aux textures évocatrices et aux ombres omniprésentes, avec cette sensible éloquence caractérisant depuis toujours son audacieux coup de pinceau. Un album délicieusement inquiétant à feuilleter bien à l'abri sous la couette.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

jeudi 9 janvier 2014

Dans le noir


Par John Rocco, Genévrier, Caldecott

«C'était une chaude nuit d'été ordinaire, pleine de bruits et d’animation. Et soudain... les lumières de la ville se sont éteintes une à une. Et tout a changé…»

Une petite pause salutaire (et tendre, et douce) dans nos vies effrénées du troisième millénaire. John Rocco plonge le lecteur dans l'envers de la fébrilité, lui ouvrant les yeux sur l'invisible tranquillité des soirs d'été et le bonheur de déguster le temps qui passe sans se presser. Si le rendu un peu flou des illustrations (comme s'il s'agissait d'arrêts sur images) m'a fait déchantée un brin, l'habile et fin jeu de silhouettes, proche parent du sublime univers visuel concocté par Ian De Haes dans La petite vieille du rez-de-chaussée, m'a charmée. Un album à feuilleter en famille lorsque le quotidien étourdit tout sur son passage.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

mercredi 8 janvier 2014

La tarte aux fées


Par Michaël Escoffier, illustré par Kris Di Giacomo, Frimousse, Maxi Boum

«Quand petit crapaud refuse de manger, Papa crapaud se plie en quatre pour lui faire entendre raison (une tarte aux fées, ça ne se refuse pas!). Mais cette fois-ci, il risque bien d’être allé un peu trop loin...»

Un hommage exquis à l'enfance, à ses caprices et à sa charmante candeur. Michaël Escoffier brode habilement un hilarant mensonge auquel on voudrait croire, saluant avec finesse la richesse de l'imaginaire et le vif sens de la répartie que tout parent doit développer sans tarder lorsque bombardé par l'inextinguible soif de curiosité des tout-petits. Portée par l'univers visuel à la tendresse échevelée de Kris Di Giacomo, cette histoire rigolote charmera à coup sûr. À déguster en famille, lorsque les petits nez se froncent et que les protestations s'élèvent à l'annonce du repas. Délectable.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

jeudi 2 janvier 2014

Les incontournables de 2013... un brin en retard!

C'est une Lili ensevelie sous les boîtes de déménagement qui émerge tout doucement en 2014 avec la fameuse liste de ses 15 incontournables de 2013.

Alors, les voici, les voilà... Saisissez-les au vol, feuilletez-les sans retenue, délectez-vous!












1- Au secours, voilà le loup!, de Cédric Ramadier et Vincent Bourgeau, chez École des Loisirs
2- Le lion et l'oiseau, de Marianne Dubuc, chez La Pastèque
3- Le Noël de Marguerite, d'India Desjardins et Pascal Blanchet, chez La Pastèque
4- Avril, le poisson rouge, de Marjolaine Leray, chez Actes-Sud Junior
5- Un verger dans le ventre, de Simon Boulerice et Gérard Dubois, chez La Courte Échelle













6- Les mots magiques, d'Angèle Delaunois et Manon Gauthier, chez l'Isatis
7- Histoire du chat et de la souris qui devinrent amis, de Luis Sepúlveda, chez Métaillié
8- Loula part pour l'Afrique, d'Anne Villeneuve, chez Bayrad Canada
9- Pomme S, d'Éric Plamondon, chez Le Quartanier
10- mãn, de Kim Thúy, chez Libre Expression













11- Dis Papa, est-ce que les dinosaures sont morts?, de Julie Middleton et Russel Ayto,
chez Kaleidoscope
12- Le voisin lit un livre, de Koen Van Biesen, chez Alice Jeunesse
13- Les maux d'Ambroise Bukowski, de Susin Nielsen, chez La Courte Échelle
14- La Déjeunite de madame Mouche et autres tracas pour lesquels elle consulta le docteur Lapin-Wicott, d'Elsa Valentin et Fabienne Cinquin, chez L'Atelier du Poisson Soluble
15- Just One Evil Act, par Elizabeth George, chez Dutton Books


... et deux coquines exceptions pour la fin: de petits bijoux de la fin 2012 qui avaient réussi à se faufiler entre les mailles de mon filet de dévoreuse de livres...



16- FrenchKiss 1986, de Michel Falardeau, chez Glénat Québec
17- Liesl & Po, de Lauren Oliver, chez Harper Collins


Bonne lecture!