Vous cherchez sur Lili?

samedi 31 octobre 2009

Les Martine... seulement pour les nostalgiques?

Je viens de me retaper presque toute ma collection de Martine, afin de mettre à jour mes impressions... En effet, les seuls souvenirs que j'en gardais dataient d'un bonne vingtaine d'années, lors de mes dernières lectures...

Eh bien, après avoir passé un après-midi complet dans le monde de Martine, j'ai fini par conclure que non, tous les Martine ne vieillissaient pas bien; certains sont trop désuets pour être encore appréciés par nos petits pros de la technologie. Toutefois, ces Martine de l'ancienne génération, publiés dans les années 50 et 60 conservent une valeur quasi-historique, puisqu'ils traduisent avec éloquence les valeurs traditionnelles d'une époque où Léa bourrait la pipe de Papa et où Léo jouait avec la radio.... Une époque où on attendait des femmes qu'elles soient bonnes ménagères et mères, et des hommes qu'ils soient des pourvoyeurs-bricoleurs... Certains peuvent trouver que de s'y plonger dans notre monde actuel où les hommes retournent aux fourneaux et où parfois on a deux Papa ou deux Maman qui habitent ensemble est inapproprié et anachronique, voire même dégradant... mais je crois que les revisiter comme si on écoutait nos parents et nos grands-parents nous raconter leur réalité de l'époque peut présenter un certain intérêt, ne serait-ce que d'un point de vue artistique; les illustrations de Marlier, dans les premières aventures de Martine, témoignent avec minutie et éloquence du style vestimentaire et intérieur de cette époque et c'est un délice pour les amateurs d'art déco...

Quant aux Martine, nouvelle génération, c'est-à-dire publiés ou réédités à partir des années 80, ils sont encore d'actualité, puisque le contexte de vie et les prémisses des aventures ont été adaptés aux réalités de la fin du XXe siècle. Et, même si je dois confesser une fascination toujours aussi vive pour les vieux Martine petite maman, Martine à la maison et même Martine en avion, les aventures plus récentes de Martine me touchent plus puisqu'elles sont dépouillées ou presque de ce ton pontifiant de l'ancienne génération. Les nouveaux Martine demeurent éducatifs et plutôt conventionnels, mais au moins, on y met en scène du plaisir moins vertueux, auquel on s'associe plus joyeusement...

Mon Martine préféré de tous les temps? Martine est malade...

Pour ceux que ça intéresse, je mettrai très bientôt en ligne ma collection de Martine...

Martine prend le train

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Martine, Jean et Patapouf vont prendre le train samedi pour Dieppe. Ils partent chez leurs cousins pour les vacances. Prendre le train, c'est toute une aventure, et Patapouf qui ne tient pas en place! Pourvu qu'on ne rate pas le départ...»

Un bon petit Martine, avec explications et morale claires. On s'amuse encore une fois à farfouiller dans les illustrations de Marlier. Seule petite invraisemblance: la bicyclette de Martine a été enregistrée comme bagage à son départ pour Dieppe, or, à leur arrivée, Martine, Jean et leurs cousins prennent l'autobus pour se rendre à la maison: mais où est donc la bicyclette?

Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Martine petite maman


Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Aujourd'hui, Papa et Maman sont partis en voyage pour la journée, Martine ouvre doucement les volets de la chambre de son petit frère Alain. Aujourd'hui, c'est Martine qui remplace Maman, elle doit prendre soin de son petit frère.»

Histoire très ancrée dans le contexte social de l'époque de sa création; on donnait beaucoup de responsabilité aux filles, côté maison. Malgré les clichés, cet album était un de mes Martine préférés quand j'étais petite. Faut croire que la fibre maternelle a eu et a toujours la cote chez les petites filles, même dans les familles hors normes...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Martine petit rat de l'opéra

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Martine décide de prendre des leçons de ballet classique comme son amie Françoise. C'est difficile, au début, d'apprendre à maîtriser son corps et les exercices, mais très vite Martine excelle en la matière. Elle rêve même de devenir danseuse étoile, un jour...»

Bon petit livre pour les aspirantes-ballerines... très éducatif, mais c'est utile puisque plusieurs figures de base y sont expliquées. Je trouvais ce livre totalement charmant quand j'étais petite! Maintenant, eh bien, je le trouve sympathique et bien fait, mais peut-être un peu trop édulcoré à mon goût...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆

Martine fête Maman

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«C'est la fête des mères. Martine et Jean veulent offrir un cadeau à Maman, mais ils n'ont pas beaucoup de sous... Grand-Père leur suggère alors d'en confectionner un. Ils se lancent alors dans la fabrication d'un batik. Une fois terminé, Grand-Père leur donne une autre surprise à offrir à leur mère, un souvenir qui lui réchauffera le coeur...»

Ouais, bon, si on oublie la dimension un brin surréaliste de Martine et Jean faisant un batik au motif compliqué tout seuls, l'histoire est sympathique et charmante. Bien saupoudrée de bons sentiments, elle réussit tout de même à nous toucher... à l'aide des illustrations de Marlier bien sûr!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆

Martine fait la cuisine

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Martine reçoit en cadeau un livre de recettes. Sous la supervision de Maman, Martine en essaie quelques-unes, plus simples, puis devient peu à peu un vrai petit "cordon bleu".»

Bon. Un cours d'économie familiale déguisée en livre de Martine; le résultat n'est pas très probant. Comme les recettes indiquées dans le livre sont conçues à l'aide des mesures et des ingrédients français, cette aventure est plus ou moins exportable et n'a pas vieilli très bien. Toutefois, on peut imaginer la fascination que ce livre a pu exercer sur une génération de petites filles des années 60 lorsqu'il est sorti en librairie pour la première fois!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆

Martine fait de la voile

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Cet été, Martine passe les vacances à l'École des Goélands, un camp de voile. Elle apprendra à connaître les bateaux, l'eau, le vent... et aura la chance naviguer dans un vrai voilier! Lorsque l'été prend fin, Martine a déjà hâte de revenir l'an prochain...»

Un autre de mes Martine préférés! Un peu plus technique mais tellement fascinant, grâce, entre autres, aux illustrations de Marlier. À relire tout plein de fois, le nez au vent!...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Martine et son ami le moineau

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«En jouant dans les arbres, Moustache le chat fait tomber un nid de moineau. À l'intérieur, un oisillon tout tremblant les regarde. Martine et Jean décident de l'adopter. Mais s'occuper d'un moineau, ce n'est pas de tout repos...»

Variation sur le thème de l'adoption d'un animal sauvage. Ça sent un peu le Martine dans la forêt avec Pinpin le lapin, toutefois, cette histoire a vieilli un peu mieux et on prend plaisir à regarder grandir et s'épanouir Pierrôt le moineau de Martine!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆

Martine et les quatre saisons

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«La ronde des saisons mettant en vedette Martine, Jean et Patapouf.»

Un petit tour du calendrier pour les tout-petits, amusant bien que conventionnel. Bien sûr, on sent l'intention éducative, mais pour une fois, c'est approprié. Bon moyen pour découvrir et retenir le nom des mois de l'année!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Martine est malade

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Après avoir joué un brin trop longtemps dans la neige, Martine se réveille avec de la fièvre et des frissons. Elle est malade. Elle doit garder le lit et une longue convalescence semble se dessiner devant elle. Heureusement que ses amis sont là pour la distraire!»

Mon livre préféré de toute la série des Martine!!! Je ne me lasse pas de le relire. Bien sûr, le ton est encore un brin moralisateur, mais quel réconfort quand on est malade de voir que même Martine est passée par là... et a guéri! Illustrations très touchantes du prolifique Marcel Marlier.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

Martine en mongolfière

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Martine, Jean et Patapouf partent en balade avec l'oncle Gilbert dans sa montgolfière... Que d'aventures en perspective!»

Sympathique histoire, aux illustrations savoureuses comme d'habitude. Un Martine, nouvelle génération qui vieillit bien et qui a encore sa place dans nos bibliothèques.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Martine en avion

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Cet été, Martine et sa maman vont passer les vacances en Italie. Martine est triste le jour du départ; Patapouf ne fait pas partie du voyage. Toutefois, en arrivant en Italie, une drôle de surprise l'attend...»

Excellent témoin de l'époque de sa création, ce Martine est sympathique puisque le ton est moins moralisateur qu'à l'habitude. Et quelles fascinantes illustrations plus vraies que nature de Marlier! Par contre, je ne suis pas certaine qu'un enfant des années 2000 y trouve son bonheur: tout lui semblera un brin archaïque...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Martine découvre la musique

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Pendant les vacances, Martine rencontre Isabelle une violoncelliste. Avec elle, elle apprendra à découvrir la musique... et à apprendre un brin de violoncelle. Mais lorsque les vacances s'achèvent, Martine est triste: devra-t-elle tout laisser tomber dès son retour en ville?»

Encore un album de Martine, nouvelle génération, avec un peu moins de moral et beaucoup plus de plaisir! C'était un autre de mes Martine préférés quand j'étais petite! L'aventure a très bien vieilli et les illustrations sont toujours aussi touchantes et leurs détails si justement rendus.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

Les parents de papa

Par Adriana D' Atri et Claude Lauriot-Prévost, illustré par Ulises Wensell, Le Centurion, Notre Album de famille


«Cette collection présente la vie quotidienne d'une famille et de son entourage proche... dans ce cas, la famillle de papa.»


Plus un tour du propriétaire de la famille plutôt qu'une vraie histoire, mais les illustrations de Wensell parlent d'elle-même. Cette collection m'a fascinée quand j'étais petite. J'adorais lire l'histoire à travers les détails des images... 



Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

Les parents de maman

Par Adriana D' Atri et Claude Lauriot-Prévost, illustré par Ulises Wensell, Le Centurion, Notre Album de famille

«Cette collection présente la vie quotidienne d'une famille et de son entourage... dans ce cas, la famille de maman.»

Toujours aussi charmante cette sympathique collection où l'histoire se raconte plutôt à travers les illustrations de Wensell. Toute petite, je ne me lassais pas d'en tourner les pages, d'en dévorer les images...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

Les animaux et la fête des sports

Par John Patience, Chanteclerc, Les Animaux

«Trou-les-bruyères est un village où il fait bon vivre. C'est l'avis de tous les animaux qui y habitent. Tous les habitants y sont liés d'une grande amitié. Les animaux du village s'entraident pour leurs tâches quotidiennes. Ils aiment faire un brin de causette et organiser des fêtes... comme la fête des sports!»

Une bande de personnages loufoques et accueillant et une fête inoubliable dans un village où on aimerait vivre! Les illustrations sont superbes et fournies! Un incontournable!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★


Pour le lire en version originale anglaise (rare)

La légende des Trilliums

Par Ariel Ben-David, Canadian Children's Project = Projet canadien des enfants, Au pays de la pomme

«L'histoire singulière des trilliums blancs qui trouvaient leurs pétales bien fades... jusqu'à ce que Maxi le Trillies passe par là...»

Histoire coquine sur les mystères de Dame Nature: chouette et magique! Je ne verrai plus jamais la forêt de la même façon...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Martine dans la forêt

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«En faisant les foins, Martine trouve un tout petit lapin de Garenne. Elle décide alors de s'en occuper afin qu'il puisse grandir et s'épanouir. Après quelques temps, toutefois, PinPin le lapin semble s'ennuyer. Martine entreprend donc de le rapporter d'où il vient, en passant par la forêt...»

Une excuse pour survoler la faune très fournie (trop peut-être) de la forêt. L'histoire en souffre un peu; la magie n'opère pas vraiment. Illustrations toujours aussi touffue par contre; un plaisir à découvrir...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆

Martine à la montagne

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Martine, Jean, François et Patapouf vont passer leurs vacances à la montagne. Martine est une bonne skieuse, mais voilà que Patapouf veut jouer avec elle...»

Comme ça a l'air amusant d'aller jouer dans leur montagne! Mille activités et de la liberté à la tonne pour ces enfants qui sont venus en vacances, sans leurs parents (!?)... Une belle ode à l'hiver à travers les illustrations de Marlier. Vivement la neige!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Martine à la maison

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Aujourd'hui, Maman n'est pas là, Jean, Martine et Patapouf s'ennuient. Toutefois, Martine a soudain une idée: faire une surprise à leur mère en nettoyant toute la maison et lui préparant un souper pour son anniversaire.»

Un plongeon dans les années 50-60 ou dans un feuileton classique des ces années-là où tous les enfants étaient sages et respectueux. Le ton est un brin barbant, mais l'histoire et les illustrations représentant une époque révolue, ce Martine a presque une valeur historique. À feuilleter pour en apprendre plus sur le passé et ses valeurs familiales. Cela dit, c'était un de mes Martine préféré, moi, la fille d'une baby-boomeuse marginale (ironique, n'est-ce pas?).


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Martine à la fête des fleurs

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Un défilé fleuri est annoncé dans la ville de Martine. Vite! Elle décide de s'inscrire ainsi que ses amis, et de concevoir et construire les chars dans lesquels ils défileront. Une chance que tout le monde met la main à la pâte pour les préparatifs!»

Un peu trop invraisemblable à mon goût, celui-là! Surtout l'hélicoptère fleurie suspendue à une grue (un peu intense pour un défilé de petite ville, non?)... Quant au char de Martine, eh bien, c'est le cliché de la supposée ouverture sur le monde des années 60; elle a revêtu le costume dit traditionnel des Japonaises et prend place dans une théière! Pas vraiment mémorable...


Lili lui donne: ★ ★ ☆ ☆ ☆

Martine à l'école

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«À l'école de Martine, une nouvelle élève arrive dans la classe. Elle vient de l'Inde. Martine la prend sous son aile pour lui montrer comment tout fonctionne dans leur petit monde...»

Un Martine, nouvelle génération, définitivement, avec cet embryon d'ouverture sur le monde et d'intégration des nouveaux arrivants. On prend plaisir à découvrir les aires de la classe et de l'école avec Martine et ses amis. Quant aux illustrations, elles sont toujours aussi foisonnantes de savoureux détails et d'expressions éloquentes.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Martine a perdu son chien

Par Gilbert Delahaye, illustré par Marcel Marlier, Casterman, Farandole, Martine

«Martine, Jean et Patapouf vont jouer dans la rue devant leur maison. Mais voilà que des chats passent sous le nez de Patapouf, qui, malgré les invectivations de Martine, part à leur trousse. Martine le suit, inquiète, mais finit malheureusement par le perdre de vue, Après maintes recherches infructueuses, Martine retourne à la maison, triste d'avoir perdu Patapouf...»

Un grand drame d'enfant que cette aventure de Martine, nouvelle génération (elle habite dans un immeuble en ville et il y a des feux de circulation et même le métro!!!). Heureusement que les agents veillent au grain (C'est ce qu'on appelle une super police de quartier!) Trêve de plaisanteries, c'est un album très agréable à lire, aux illustrations touffues une fois de plus et au ton moralisateur un peu plus discret heureusement.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆