Vous cherchez sur Lili?

jeudi 7 octobre 2010

Judas

Par Tassia Trifiatis, Leméac

«À Montréal, partagée entre les trois hommes de sa vie, son père grec, son fiancé disparu et Yéhouda, un nouvel amoureux hassidique, Neffeli cherche à se sortir d'une maternité avortée, que les mensonges de la chair n'arrivent pas à consoler.»

Un roman déroutant et mélancolique de Tassia Trifiatis; une tragédie à petite échelle dans le monde mystérieux des sentiments humains. La plume de l'auteure est fine et habile. Elle entraîne le lecteur dans les méandres sombres et sans fin du combat de deux êtres contre eux-mêmes, amoureux malgré tout, inextricablement liés dans leur malheur respectif. Un brin trop de tristesse pour la lectrice candide que je suis parfois, mais un premier opus de qualité pour cette nouvelle auteure québécoise!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Hubert Horace Gontran Lambert de Ville-Adam

Par Lauren Child, Casterman, Les albums Duculot

«Hubert est un petit génie doué en tout et pour tout, avec une préférence pour le japonais, les maths et le ping-pong. Ses parents, M. et Mme Lambert de Ville-Adam, sont horriblement riches et dangereusement insouciants. A force d'inviter le monde, d'acheter tout ce qui s'achète et de jouer au Monopoly avec de vrais billets, l'argent, un jour vient à manquer. Le jeune Hubert Horace Gontran Lambert de Ville-Adam va devoir prendre les choses en main...»

Encore un petit bijou humoristique signé Lauren Child! Sa plume est toujours aussi cocasse et foisonnante de détails inusités... et ses personnages singuliers et attachants! Un beau morceau d'imaginaire saugrenu, mis en image avec finesse et drôlerie. Tout simplement hilarant! À lire absolument!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★   


Pour le lire en version originale

Cléofée - Tricoteuse de mots

Par Lili Pissenlit, illustré par Barbara Brun, Éditions Mic_Mac, Petits Cailloux

«Cléofée faisait partie du cercle très fermé des fées. Chacune d’entre elles avait un don. Cléofée, elle, était le porte-clefs de la clef des mots… des mots pour parler, se fâcher mais aussi pour se réconcilier et tout oublier et puis des mots pour se dévoiler, pour s’aimer avec toujours un sujet, un verbe… un compliment.»

Un album qui promettait tellement!... mais dont la plume est plutôt décevante. En effet, la structure floue et peu accrocheuse du texte de Lili Pissenlit fait percevoir l'histoire de Cléofée comme une interminable énumération de cas où la fée tricoteuse a eu à semer ses mots à tout vent; une histoire qui finit abruptement, sans préavis. Et le résultat n'est malheureusement pas très heureux... Cela dit, les illustrations de Barbara Brun sont tendres et douces. Un album à feuilleter donc, mais seulement pour savourer les images...


Lili lui donne: ★ ★ ☆ ☆ ☆