Vous cherchez sur Lili?

lundi 15 août 2011

La fée des dents m'a posé un lapin!

Par Élaine Turgeon, Québec Amérique, Bilbo, Philippe 3

«Papier à lettre parfumé à la pâte à dents, message téléphonique au sujet de sa palette branlante, lettre signée FDD, tous les éléments sont là pour que Philippe démarre une nouvelle enquête! Astucieux, il élabore un plan d'enfer afin de coincer la fée des dents!»

J'ai adoré ce charmant Philippe, avec ses mille et une questions, ses doutes vite balayés, sa foi inébranlable (ou presque) dans l'existence du Merveilleux... et ses plans ingénieux pour percer le fameux mystère de l'identité de la Fée des dents. Élaine Turgeon, de sa plume juste, tendre et coquine, propose, à travers la série Philippe, une remise en perspective de tous ces personnages mythiques qui peuplent l'enfance. Elle le fait avec une telle agileté que le lecteur ne perd pas ses illusions (s'il en a encore!), sans pour autant se faire bourrer le crâne d'histoires édulcorées; un respect de l'intelligence du lectorat qui est tout à son honneur... et qui rend sa fiction encore plus délectable! Une série à lire absolument, dans l'ordre ou dans le désordre...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★   

Pas de pourliche pour Miss Blandiche

Par Jean-Paul Nozière, Gallimard jeunesse, Page Noire

«Philémon Frigo, alias Patate Fragile, n'est pas né sous une bonne étoile. La preuve? Alors qu'il rêve d'écrire des romans palpitants, le voici contraint de vendre une cargaison de mauvais polars aux pensionnaires de l'Hôtel du Lac, un camp de vacances très chic. Et pourtant... le jour de son arrivée, un moniteur de voile est retrouvé mort. Assassiné? Philémon n'ose croire à sa chance : il tient enfin le sujet de son futur roman! Mais on découvre bientôt un deuxième cadavre, puis un troisième. Qui fredonne une comptine, avant chaque meurtre, d'une voix aiguë et railleuse? Qui est l'auteur des mystérieuses lettres que le lecteur découvre au fil du récit? Qui se prête à cet enfantillage... diabolique?»

Un surprenant polar pour ado où le dialogue entre auteur et lecteur est presque direct, Jean-Paul Nozière interpellant le lecteur sans cesse, par le biais de la narration et des notes de bas de page (ce qui n'est pas sans rappeler ce cher Robert Soulières et son Casse-Tête chinois). J'ai bien aimé Philémon Frigo et son défaitisme woody-allenien. L'intrigue est également bien ficelée, rocambolesque, voire joyeusement tirée par les cheveux par moment, mais ça me plaît. Seul petit bémol: la plume est indiscutablement franchouillarde et la dévoreuse de livres québécoise que je suis s'y perd un peu, à cause de l'argot omniprésent et des référents européens. Cela dit, c'est un roman délicieusement saugrenu et hors norme qu'il faut découvrir!...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆