Vous cherchez sur Lili?

dimanche 23 octobre 2011

L'enfant

Par Colas Gutman, École des Loisirs, Mouche

«– Pardon, mais t’es quoi, toi? 
– Comment ça, je suis quoi?
– Ben oui, t’es quoi comme animal?
J’ai pensé : « Houlala, je dois être dans la campagne profonde dont m’a parlé maman, pauvre mouton, il n’a jamais vu d’enfant de sa vie ! »
– Je ne suis pas un animal, j’ai dit, je suis Léonard.
– C’est comme un léopard? m’a demandé le mouton.
– Non, c’est mon prénom. Toi, par exemple, tu t’appelles comment?
– Mouton.
– Je vois. 
C’est alors que le mouton m’a reniflé et m’a posé une drôle de question :

– Et tu sers à quoi?»

Une aventure champêtre pas comme les autres... La plume de Colas Gutman donne à ce fameux enfant une pointe de douce ironie et de candeur incertaine; c'est tout simplement savoureux. Une réflexion philosophico-rigolote, pas moralisatrice pour deux sous, qui se lit tout d'un coup, le sourire aux lèvres.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★  

Quand le loup a faim

Par Christine Naumann-Villemin, illustré par Kris Di Giacomo, Kaleidoscope

«Edmond Bigtarin a faim. Très très faim. Et il a envie de manger du lapin. Du bon gros lapin citadin... Mais qui dit citadin dit aussi voisins... et c'est ce que va découvrir Edmond Bigtarin!»

Eh oui, même le Grand Méchant Loup peut se retrouver dans le pétrin, parfois... C'est ce que narre avec justesse et humour la plume de Christine Naumann-Villemin. Évoluant dans l'univers visuel déjanté et foisonnant de détails de Kris Di Giacomo, cette cocasse épopée culinaire remplie d'écueils permet de réaliser, et ce sans faire la morale, qu'à quelque chose malheur est bon. Vous ne regarderez plus jamais votre voisin de palier du même oeil!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Verte

Par Marie Desplechin, École des Loisirs, Neuf

«A onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu'elle veut être quelqu'un de normal et se marier. Elle semble aussi s'intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu'elle voit mijoter un brouet destiné : empoisonner le chien des Voisins. Sa mère Ursule, est consternée. C'est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte, puisqu'elles ont l'air de si bien s'entendre.Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu'ils dépassent les espérances d'Ursule. Un peu trop, peut-être.»

À lire un jour...

Marcellin Caillou

Par Sempé, Gallimard, Folio junior

«Marcellin Caillou aurait pu être un enfant très heureux comme beaucoup d'autres enfants. Mais il était affligé d'une maladie bizarre : il rougissait sans aucune raison et au moment où il s'y attendait le moins... Un jour qu'il rentrait chez lui en rougissant de temps en temps, il entendit dans l'escalier un bruit d'éternuement. C'était René Rateau, son nouveau voisin. Il était affligé d'une maladie curieuse : il éternuait souvent, sans jamais avoir été enrhumé...»

À lire un jour...