Vous cherchez sur Lili?

mercredi 6 avril 2011

Les folles journées de Maman

Par Élise Raucy, illustré par Estelle Meens, Mijade

«La maman d'Ernest et Marguerite, elle court, elle file, elle sprinte! Mais quand la vie va trop vite , que tout défile, Maman freine et se pose le temps qu'il faut. Alors, pour toute la famille, c'est la fête!»

Une ode douce et élogieuse à la Maman-aux-mille-tâches des temps modernes! J'ai tout simplement adoré l'histoire d'Élise Raucy, divisée habilement en tableaux étrangement familiers de notre quotidien à grande vitesse; la plume juste et sensible de l'auteure sait si bien dire la vie, telle qu'elle est, avec ses ratés frénétiques et ses bonheurs suspendus. Et puis, il y a les illustrations ébouriffées d'Estelle Meens qui en deux traits de crayons et trois touches de couleurs font tourbillonner le lecteur dans un monde où les minutes dévorent les secondes goulûment. Un opus sublime à offrir à toutes les mamans qui tentent, parfois en vain, de retricoter le Temps qui file...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

Les fantômes du Père Lachaise

Par Amélie Sarn, illustré par Laurent Audouin, Le Lézard Noir, Le Petit Lézard, Sacré Coeur 1

«Ce jour-là, au 28 rue du chemin vert, c’est la panique. La petite Lison âgée de six ans, affirme que ses jouets bougent tout seul dans sa chambre. Et si c’était un fantôme? Voilà qui ressemble à une mission pour Sacré-Coeur. Il vient justement de terminer dans son atelier une machine volante équipée d’une "visionneuse spéciale esprits désincarnés". Son enquête mène le garçon jusqu’au cimetière du Père-Lachaise, mais le fantôme qu’il découvre est très différent de ce qu’il attendait.»

Excellent album policier pour la jeunesse! Amélie Sarn nous fait découvrir un pan d'histoire et de mystères à travers l'enquête haletante menée par l'attachant Sacré-Coeur, genre de Gavroche aux mille ressources. L'univers visuel concocté par Laurent Audouin, à mi-chemin entre BD et album jeunesse, est dynamique et fait filer l'intrigue à la vitesse de l'éclair! Et, bonne nouvelle, ce sera un délice à suivre puisque le deuxième tome est déjà sorti en Europe.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

La tortue qui voulait dormir

Par Roberto Aliaga, illustré par Alessandra Cimatoribus, OQO Editora, O

«La tortue est très fatiguée et s'apprête à dormir pour l'hiver. Ses amis viennent un à un se présenter avec des cadeaux pour l'accompagner pendant sa longue période de sommeil hivernale. La tortue est très reconnaissante de toutes ces attentions amicales, mais sa fatigue est telle qu'elle ne désire plus qu'une chose : dormir.»

Conte totalement délicieux et hilarant pour les tout-petits! L'histoire de Roberto Aliaga souligne simplement et avec finesse plusieurs rituels précédant le sommeil à travers l'histoire déjantée de la tortue qui veut hiberner, mais sans succès. Le choix d'une narration répétitive, ronronnante, presque musicale fait en sorte que même la curiosité des plus jeunes sera piquée. J'ai bien apprécié le style coloré et hors normes des illustrations d'Alessandra Cimatoribus; elle a su créer un univers à la fois tordue et réconfortant, ce qui en fera sourire plus d'un!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

Il me tarde tant...

Par Moritz Petz, illustré par Quentin Gréban, NordSud, P'tits NordSud

«Edmond, le hérisson, est en voyage, tandis que Sidonie, la souris, est restée à la maison. Mais quand on est tout seul, la vie n'est pas aussi belle qu'à deux alors, ils comptent les jours qui les séparent l'un de l'autre. Or, à l'heure des retrouvailles tant attendues, chacun se retrouve seul sur le quai de la gare...»

Histoire attendrissante de deux êtres qui sont indubitablement faits l'un pour l'autre. La narration de Moritz Petz, voguant d'Edmond à Sidonie, faisant vivre au lecteur leurs deux solitudes, évolue dans un style répétitif, saupoudré de poésie, qui est parfait pour un jeune public. Quant aux illustrations de Quentin Gréban, elles sont, comme toujours, fines, tendres et touchantes, laissant parler l'histoire et ses personnages, et ouvrant la porte sur un univers riche en plaisirs visuels! Une petite douceur pour ceux qui se sentent loin de leur autre moitié...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆