Vous cherchez sur Lili?

dimanche 29 décembre 2013

De l'autre côté


Par Laurence Fugier, illustré par Isabelle Carrier, Alice Jeunesse

«Un mur sépare deux pays en guerre. De part et d'autre, une petite fille et un garçon vont entamer un dialogue à travers un ballon qu'ils se renvoient sans cesse, jusqu'à la fin du conflit.»

La bêtise des Grands détruit tout... sauf quand l'enfance se décide à miser sur l'essentiel. Laurence Fugier brode une histoire toute en simplicité et en éloquence faisant vivre au lecteur la triste absurdité de l'entêtement de l'Homme. Nourrie par l'univers visuel coloré, rigolo et sensible d'Isabelle Carrier, cette histoire sans âge distille habilement l'espoir de lendemains plus heureux. Un opuscule tendre et juste qui aide à voir au-delà des murs.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

dimanche 22 décembre 2013

Là où les crevettes mangent les mouettes


Par Coralie Saudo, illustré par Prisca Le Tandé, Frimousse

«Là où les crevettes mangent les mouettes, méfie-toi des petites bêtes!»

Un délire déjanté pour taquiner gentiment l'enfance et ses craintes farfelues. Coralie Saudo tricote un monde où l'impossible est la norme, où la chaîne alimentaire est sans dessus-dessous. Relançant cette prémisse joyeusement tordue, l'univers visuel de Prisca Le Tandé narre avec une éloquence hilarante le quotidien singulier de cette faune (l'expression des animaux sur le point d'être dévorés est tout simplement exquise!). Un petit morceau d'imaginaire qui illustre bien la richesse des possibles quand l'irrationnel s'en mêle! Savoureux. 


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Avant, quand y'avait pas l'école...


Par Vincent Malone, illustré par André Bouchard, Seuil jeunesse

«Avant quand y’avait pas l’école, les fusées et la technologie en général c’était au petit bonheur la chance. La connaissance se transmettait de génération en génération grâce au système dit du "bouche à oreille", (à l’époque on disait "bouchekipue à oreillesale"), quand il pleuvait on disait que c’était Dieu qui faisait pipi, et l’orage, boum, Dieu qui pète! Bref tout le monde était bête comme ses pieds!»

Un plongeon rigolo et joyeusement anachronique dans le monde de l'éducation. Vincent Malone et André Bouchard fricotent habilement cette ronde de «Et si...» préhistorique, multipliant les conjectures avec humour, pour le plus grand bonheur des lecteurs. Un délicieux pied-de-nez aux conventions en forme de rigolote leçon d'histoire. Cocasse.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

samedi 21 décembre 2013

Emily's Quest

Par Lucy Maud Montgomery, série Émilie, tome 3, chez Bantam Books.
Résumé de l'éditeur:
«Emily knows she's going to be a great writer. She also knows that she and her childhood sweetheart, Teddy Kent, will conquer the world together. But when Teddy leaves home to pursue his goal to become an artist at the School of Design in Montreal, Emily's world collapses. With Teddy gone, Emily agrees to marry a man she doesn't love... as she tries to banish all thoughts of Teddy. In her heart, Emily must search for what being a writer really means...»


Une dernière partie enlevante, brodée par la plume toujours aussi délicieusement fleurie et imaginative de L. M. Montgomery. Les personnages et leurs tribulations envoûtent plus que jamais, et les savoureux rebondissements se multiplient au sein de ce cher Blair Water aux allures pourtant si tranquilles. Un plongeon inoubliable au coeur de la création littéraire, de ses exaltations, de ses grands déserts interminables, et de ces quelques rares fois où le fameux «point de chute de l'arc-en-ciel» semble à portée de mains.

Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

mardi 17 décembre 2013

Jenny la cow-boy


Écrit et illustré par Jean Gourounas, L'atelier du Poisson Soluble

«Le cheval de Jenny a une trace sur son pelage. Sa maîtresse, en colère, interroge tous les animaux du désert pour trouver le coupable.»

Un désopilant western littéraire pour les enquêteurs en herbe. Jean Gourounas tricote une intrigue rythmée, au verbe délicieusement irrévérencieux et à la chute absolument exquise; comme quoi, ce n'est pas parce qu'on est une cow-boy/shérif aguerrie qu'on a forcément raison!... Un opuscule savoureux à découvrir en famille, pour une rigolade garantie. Chapeau!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Jules sur la lune


Écrit et illustré par Paul Martin, Bayard Canada

«Jules adore dessiner. Il dessine depuis toujours. Mais depuis peu, il n'arrive plus à donner vie aux personnages qu'il imagine. Un jour, il reçoit la visite de Bob Batry, son héros interstellaire. Ensemble, ils vont vivre une aventure captivante sur le chemin de l'inspiration.»

Un très (trop?) long périple au coeur de l'expression artistique et de ses écueils. Paul Martin entraîne le lecteur dans la bulle créatrice de Jules, où les muses se font rare depuis un moment, lui rendant la vie impossible. Si la prémisse m'a séduite d'emblée, la narration trop lâche, expliquant tout, tout, tout, sans savoir choisir les pistes pertinentes à développer, m'a malheureusement fait décrocher rapidement. Dommage car l'univers visuel minimaliste de l'album, tout en simplicité et en éloquence sait raconter avec justesse. Une histoire qui aurait gagné à être plus concise et à faire davantage confiance à l'intelligence du lecteur. Un opus à feuilleter tout de même, en se laissant porter par les illustrations.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆

Le Tout petit


Écrit et mis en images par Anne Letuffe, Atelier du Poisson Soluble

«Un imagier pour tisser des liens avec le monde.»

Une petite bouffée d'émerveillement qui jette un regard rafraîchissant sur ce qui nous entoure. Maniant la découpe habilement, Anne Letuffe raconte au lecteur tout un monde de possibles, avec éloquence et humour, sans avoir besoin de souffler mot. Un album à dévorer des yeux pour se nourrir l'imaginaire. À mettre entre toutes les petites mains!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆





ATTENTION! Ce livre n'est pas paru en Amérique du Nord:
 sa date de parution demeure indéterminée pour le moment.

Emily Climbs

Par Lucy Maud Montgomery, série Émilie, tome 2, chez Bantam Books.
Résumé de l'éditeur:
«Emily Starr was born with the desire to write. As an orphan living on New Moon Farm, writing helped her face the difficult, lonely times. But now all her friends are going away to high school in nearby Shrewsbury, and her old-fashioned, tyrannical aunt Elizabeth will only let her go if she promises to stop writng! All the same, this is the first step in Emily's climb to success. Once in town, Emily's activities set the Shrewsbury gossips buzzing. But Emily and her friends are confident -- Ilse's a born actress, Teddy's set to be a great artist, and roguish Perry has the makings of a brilliant lawyer. When Emily has her poems published and writes for the town newspaper, success seems to be on its way -- and with it the first whispers of romance. Then Emily is offered a fabulous opportunity, and she must decide if she wants to change her life forever.» 


Personnages toujours aussi craquants de vie!... Ce deuxième tome est un brin plus contemplatif que le premier, la majeure partie de la narration étant supportée par la lecture du journal d'Emily. Toutefois, la magie opère encore et s'installent tranquillement les bases de sa vie de jeune adulte. On ne peut s'empêcher de le lire avidement, pour savoir ce qui arrive à cette bande d'amis aux mille possibles.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆



jeudi 12 décembre 2013

Emily of New Moon

Par Lucy Maud Montgomery, Bantam Books, Émilie 1
Résumé de l'éditeur:
«Emily Starr never knew what it was to be lonely -- until her beloved father died. Now Emily's an orphan, and her mother's snobbish relatives are taking her to live with them at New Moon Farm. She's sure she won't be happy Emily deals with stiff, stern Aunt Elizabeth and her malicious classmates by holding her head high and using her quick wit. Things begin to change when she makes friends: with Teddy, who does marvelous drawings; with Perry, who's sailed all over the world with his father yet has never been to school; and above all, with Ilse, a tomboy with a blazing temper. Amazingly, Emily finds New Moon beautiful and fascinating. With new friends and adventures, Emily might someday think of herself as Emily of New Moon.»

Le début d'une saga douce et vive, remplie de ces mots fleuris et de cette sensibilité qui caractérisent la plume de Montgomery. On sent la parenté avec cette chère Anne, mais Emily et ses singuliers comparses s'inscrivent certainement plus dans la fiction jeunesse. Savoureux et touchant à souhait, et quelle superbe galerie de personnages! À lire en version originale ou en version française, car la traduction de Paule Daveluy est on ne peut plus habile et fidèle au style de Montgomery!




Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆




lundi 9 décembre 2013

Marie Solitude


Par Nathalie Ferraris, Soulières, Ma petite vache a mal aux pattes

«Mes parents sont découragés! Ils voudraient que j’aie des tonnes d’amis, comme eux. Mais moi, j’aime m’évader dans ma tête. J’aime le silence et la paix. Je suis une solitaire.»

Une rafraîchissante ode à la solitude, cette mal-aimée de notre époque à l'enfance hyper-stimulée. Nathalie Ferraris fait habilement découvrir au lecteur le monde riche et solitaire de Marie d'une plume simple et candide. Abordant les différences de tempérament sans tomber dans le mélodrame, cet opuscule fait un coquin pied-de-nez à tous ces Parents-Alarmistes qui voient si souvent la Différence comme l'ennemi à abattre. Une bouffée de sensibilité et d'humour pour faire tomber les préjugés. Délicieux!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

dimanche 8 décembre 2013

Les chroniques d'une fille indigne - J'ai vraiment des parents de base

Par Caroline Allard, illustré par Francis Desharnais, Septentrion, Hamac-Carnets

«Lalie a l'esprit tordu, elle manque totalement de respect à l'égard de quiconque ne partage pas ses opinions et elle est obsédée par tout ce qui concerne les crottes. Bref, impossible de ne pas l'aimer.»

Un opuscule délicieusement grinçant qui remet en perspective cette supposée candeur de l'enfance. Caroline Allard tricote avec habileté et humour les miettes de quotidien de sa désopilante et joyeusement irrévérencieuse Lalie. Pied-de-nez hilarant aux conventions sociales de la parentalité idyllique, ces chroniques décoiffantes dérangent et ravissent sans compromis. À glisser dans le bas de Noël de tous les futurs parents...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

mardi 3 décembre 2013

L'ultime frousse autour du monde


Par Bruno Blanchet, La presse, La Frousse 4

«Après quelques mois de silence, Bruno Blanchet a accepté de publier la fin de ses récits abracadabrants dans cet ultime tome de "La Frousse autour du monde", auquel il a ajouté un tas de nouveaux textes (comme ces précieux conseils de voyage):
-Aux Philippines, j’éviterai de faire du deltaplane pendant la saison des typhons, pour ne pas atterrir au Japon.
-Je demanderai toujours la profondeur du cours d’eau avant de plonger dans de l’eau brune.
-Je ne ferai plus jamais de l’apnée nu dans la Mer Rouge.
-Je m’assurerai toujours que c’est bien une vache qui broute au loin là-bas avant de passer sous la clôture du voisin filipino. Parce que c’est gentil, une vache, et çà court beaucoup moins vite qu’un taureau.
-À Bamako, au Mali, j’éviterai de dire au policier qui vient de m’arrêter que je suis pressé. (…)
-Je transporterai toujours de l’argent Canadian Tire pour offrir aux douaniers du monde entier.
-Je ne mangerai de la viande de chameau crue qu’en cas d’extrême nécessité.
Et partout où j’irai, j’aurai dans mon sac un rouleau de papier de toilette.»


Un retour tant attendu dans le quotidien épistolaire de ce nomade infatigable; l'exquise conclusion d'une inoubliable saga humaine et géographique. On retrouve avec bonheur le Bruno Blanchet aux fourmis dans les jambes, qui croque le monde avec gourmandise, se déstabilise pour mieux se connaître, se fait peur, s'émerveille, s'émeut, trébuche et se relève. On savoure avec lui ces paysages surprenants, ces cultures à découvrir... et ces imprévus qui jonchent inévitablement le parcours. Un tour du monde riche et rocambolesque, raconté avec la simplicité, l'authenticité et l'humour d'un grand sage en sandales, avec des bas blanc. Bonne chance pour la suite, Bruno! Et continue de dévorer le monde sans vergogne et de nous secouer joyeusement le sédentaire...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

dimanche 1 décembre 2013

99 femmes et nous


Écrit par Fanny Saccomanno, Milan

«"On ne naît pas femme, on le devient", avait dit Simone de Beauvoir. Oui, mais être femme, cela n'a jamais été simple ! Il faut dire que, depuis toujours, cette moitié de l'humanité a dû lutter pour être reconnue, pour obtenir les mêmes droits que les hommes, pour être libre tout simplement. Libre de travailler, de devenir mère (ou pas), de voter, de choisir sa vie en fait... Cet ouvrage engagé présente, dans une perspective historique et sociologique, 99 portraits de figures féminines qui ont compté dans l'histoire des femmes et de leur émancipation ; celles qui ont oeuvré pour leurs semblables, les pionnières comme les activistes. Leurs luttes et le parcours pour y arriver sont retracés en dix dossiers thématiques, du travail au pouvoir, en passant par la sexualité, la mode ou la création. 99 femmes et nous s'adresse avant tout aux femmes, aux féministes comme aux moins engagées, pour ne pas oublier que jamais rien n'est acquis et qu'aujourd'hui encore beaucoup reste à faire...»

Une porte d'entrée dynamique et riche au coeur de l'Histoire; histoire modelée par toutes ces femmes qui ont osé au fil du temps, l'Histoire avec un grand «F», en quelque sorte. Fanny Saccomanno aborde avec rigueur la contribution des femmes à l'évolution de la société (dimension trop souvent occultée) tout en sachant demeurer concise et surtout d'un enthousiasme contagieux, de quoi titiller définitivement la curiosité du lecteur. Déclinant la liberté sous toutes ses formes (celles d'être soi, de se dépasser, de savoir, de décider, de créer, etc.), l'auteure présente les figures marquantes de chaque mouvement d'une plume joyeusement anecdotique et indiscutablement efficace. Un tour d'horizon historique incontournable, faisant tomber les oeillères, et cultivant l'ouverture. À grappiller au petit bonheur... 


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆ 

Émile a froid


Par Vincent Cuvellier, illustré par Ronan Badel, Gallimard Jeunesse, Giboulées

«Aujourd'hui... Émile a froid. C'est comme ça et pas autrement!»

Le retour d'Émile, le délicieux, et de sa logique joyeusement déroutante. Vincent Cuvellier récidive, narrant avec humour et aplomb le rafraîchissant et implacable raisonnement de l'enfance. Portée par l'éloquence toute en finesse de l'univers visuel de Ronan Badel, la trame de cette histoire rigolote est impeccablement construite, menant le lecteur par le bout du nez jusqu'à une chute hilarante. Un petit bonheur d'excentricité à savourer sans tarder.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆