Vous cherchez sur Lili?

vendredi 20 avril 2012

Tout ce qui m'est arrivé depuis hier


Par Diane-Monique Daviau, Québec-Amérique, Gulliver, Tout ce qui m'arrive à moi 1

«Lundi matin. Dès le réveil, les surprises s'enchaînent pour Marie-Lune. Lorsqu'une proposition aussi farfelue qu'inattendue lui tombe dessus, Marie-Lune découvre des émotions et des questionnements qui bouleversent sa routine. Pour la première fois de sa vie, c'est à elle de prendre une décision très importante. Entourée d'une demi-soeur complice, d'un père aimant, d'amies fidèles et d'un très joli garçon, elle traverse deux journées des plus insolites. Au rendez-vous : un chien énorme, un bel Allemand, une invitation à séjourner en Europe et une nouvelle amitié!»

Sympathique petit plongeon dans la vie de l'intense Marie-Lune. Par contre, ce premier texte pour la jeunesse de Diane-Monique Daviau aurait gagné à bénéficier d'un travail d'édition plus serré, à mon avis. En effet, en cours de lecture, j'ai questionné plusieurs éléments de la narration. 
D'abord, le style très fleuri de Marie-Lune (ses interminables litanies d'adjectifs de couleur, par exemple) ne sonne pas juste dans la bouche d'une jeune fille de 11-12 ans et finit même par agacer un brin. 
Puis, le choix d'un rythme narratif lent, où l'action se traîne et s'étire sans fin, demande au lecteur de la persévérance et de la détermination, ce qui n'est pas donné à tous dans la tranche d'âge ciblée par la collection Gulliver. Narrer deux jours de la vie de l'héroïne en 256 pages en installant le caractère des divers personnages participant à l'élément déclencheur de l'intrigue pendant la première moitié du roman, puis, en consacrant l'autre moitié en tergiversations émotives au sujet de cette fameuse invitation à séjourner en Europe, c'est un périlleux choix de structure narrative pouvant faire décrocher le lecteur, d'autant plus que ce dernier devra attendre la sortie (possible) du deuxième tome avant de découvrir ce qui se passera lors du fameux échange scolaire en Allemagne. 
Enfin, la perfection de l'entourage de Marie-Lune m'a par moment fait tiquer: son père l'aime et l'écoute, sa demi-soeur entretient avec elle une relation privilégiée, ses amies sont là pour elle et comprennent ses dilemmes et ses hésitations avant même qu'elle ne les formule, sa professeur et son directeur conspirent en sa faveur lorsqu'il est temps de considérer sa candidature de dernière minute pour un échange outre-mer, le neveu de ses voisins, très beau et gentil, lui fait presque une déclaration d'amour en moins de 48 heures, après l'avoir invitée à ce fameux échange scolaire... bref, tout va bien, dans le meilleur des mondes, et toutes les difficultés que peut rencontrer Marie-Lune s'aplanissent judicieusement. Bien sûr, j'aime bien lorsque l'univers des romans pour la jeunesse est ensoleillé et ne met pas en scène que des personnages blessés par la vie, mais disons que cette fois, même la grande romantique optimiste rose-bonbon que je peux être parfois a trouvé toute cette gentillesse et cette bonne volonté un peu trop mielleuse pour être plausible. 
C'est donc dommage (très dommage!) pour ce roman qu'un petit élagage n'ait pas été suggéré par l'éditeur... surtout que la prémisse est fort intéressante et m'a tout de suite accrochée. Cela dit, malgré ces quelques maladresses narratives, j'ai été touchée par Marie-Lune et ses mille questions... et je lirai sans aucun doute la suite de ses aventures (vivement l'échange outre-mer!) lorsque le deuxième tome sera publié!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆