Vous cherchez sur Lili?

mercredi 29 mai 2013

Kevin et les extraterrestres - Restons calmes!


Par Laurent Rivelaygue, illustré par Olivier Tallec, Flammarion, Père Castor, Kevin et les extraterrestres 1

«Kevin, 10 ans, a trois amis extraterrestres : Napo le rouge, Albert le bleu et Cassius le jaune, qui ne passent pas inaperçus dans le petit village. Pourtant, il faut bien qu'ils réparent leur navette cachée dans la forêt...»

Un opuscule saugrenu, entremêlant joyeusement fiction et réalité (au fond, on ne sait jamais, avec les extraterrestres!), et concocté avec aplomb et humour par Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec, un duo de créateurs à l'imaginaire délicieusement touffu. Se relançant adroitement avec finesse et vivacité, la narration cocasse de Rivelaygue et l'univers visuel coquin et tendre de Tallec font s'épanouir l'histoire, multipliant les imprévus (et les éclats de rire!) au grand bonheur des lecteurs. Misant sur une structure plutôt atypique (7 histoires indépendantes, une seule et savoureuse galerie de personnages, et des suppléments narratifs sous forme de planches de BD insérées ça et là), ce premier tome d'une série on ne peut plus prometteuse ose une ode déjantée à la candeur lucide de l'enfance et à tous ces possibles qui nous attendent là-bas, à l'orée de la forêt...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

The Cater Street Hangman


Par Anne Perry, Ballantine Books

«While the Ellisons were out paying calls and drinking tea like proper Victorian ladies, a maid in their household was one of a number of young women garrotted to death. Inspector Thomas Pitt investigates the scene and finds that no one is above suspicion. As his intense questioning causes many a composed facade to crumble, Pitt finds himself drawn to the independently minded Charlotte Ellison. Yet a romance between a society girl and so unsuitable a suitor was impossible in the midst of a murder investigation...»

Un petit morceau inquiétant, au coeur de cette époque victorienne où le silence était de bon ton. Anne Perry emberlificote sournoisement le lecteur dans une intrigue sombre et lancinante, multipliant les doutes, faisant peser les soupçons sans pitié. Si, vers la fin, on pressent un poil trop tôt par où le vent soufflera, c'est presque un soulagement après la tension que l'auteure nourrit pendant les deux premiers tiers du roman, secouant les certitudes sans ménagement. Un portrait déroutant de cette ère où la maîtrise de soi se portait fièrement, aplanissant les différences à grand coup de pression sociale et fermant définitivement les yeux sur la faillibilité de l'humain. Troublant.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆


Pour le lire en version française