Vous cherchez sur Lili?

lundi 8 mars 2010

La salle des meurtres

Par P. D. James, Fayard, Policiers, Adam Dalgliesh 12

«Cette nouvelle intrigue concoctée par P.D. James se déroule dans le huis clos d'un petit musée londonien, le Dupayne, dédié aux années de l'entre-deux-guerres, véritable enclave de verdure et de calme située à la lisière du parc de Hampstead Heath. Administrée par les trois enfants de son fondateur Max Dupayne, cette institution rencontre des difficultés financières, et l'un des fils, Neville, psychiatre de son état, hésite à donner une nouvelle fois son aval à la reconduction du bail. Or sans son accord, le musée fermera. Aussi, quand on retrouve son corps carbonisé dans l'enceinte de l'établissement, est-ce tout naturellement sur les responsables et le personnel du musée que se portent les soupçons du commandant Adam Dalgliesh, dépêché sur les lieux. Qui a pu souhaiter la mort du médecin? Son frère Marcus et sa soeur Caroline qui, eux, tiennent absolument à ce que le Dupayne reste ouvert? Le conservateur, James Calder-Hale, dont on apprend qu'il a des liens avec les services secrets du MI5? Les deux employées modèles, Tally Clutton et Muriel Godby, qui se dévouent corps et âme à cette institution? L'affaire se complique lorsqu'un deuxième corps est retrouvé, cette fois dans l'une des salles du musée, précisément celle consacrée aux meurtres célèbres des années trente!»

Superbe morceau de littérature policière, à la dimension psychologique habilement tricotée par la plume de P.D. James! On retrouve avec plaisir (et peut-être même avec plus de plaisir que dans ses autres enquêtes) Adam Dalgliesh, ce doux poète-policier, et sa bande de vifs d'esprits. Une intrigue construite méthodiquement, sans se presser (peut-être en traînant un peu trop de la plume pour la lectrice impatiente que je suis parfois) et qui accroche le lecteur jusqu'au tourbillon final. Plongeon intéressant dans la diversité humaine et dans tous ces coins sombres et fascinants. À lire dans l'ordre de la série, car la connaissance des divers liens unissant ou opposant les personnages gravitant autour de Dalgliesh ajoute des nuances non négligeables à l'histoire. À dévorer...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆


Pour le lire en version originale

La meilleure famille du monde

Par Susana Lopez, illustré par Ulises Wensell, Dominique et cie

«C'est demain matin que la famille d'adoption de Charlotte viendra à l'orphelinat la chercher. Cette nuit-là, Charlotte ne peut dormir! Elle rêve à ces gens qu'elle ne connaît pas encore. Et si c'était des pâtissiers? Miam miam, ce serait la meilleure famille du monde ! Quoique, à bien y penser, une famille de pirates serait probablement plus intéressante... Non! Une famille de dompteurs : voilà ce qui serait la meilleure famille du monde!»

Douce rêverie, un brin utopique, au sujet de l'adoption... La plume est imaginative et fraîche... saupoudrée d'une touche éducative, qui évite habilement le pontifiant... Quant aux illustrations de Wensell, que dire... toujours aussi lumineuses, attachantes, justes et fournies! Un pur délice pour les yeux... À lire encore et encore!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★