Vous cherchez sur Lili?

jeudi 14 avril 2011

L'extraordinaire garçon qui dévorait les livres

Par Oliver Jeffers, Kaleidoscope

«Henri adore les livres... Mais cela n’a rien de rassurant, bien au contraire, tant son amour pour les livres se manifeste de façon inquiétante, alarmante même! Il les DÉVORE! Littéralement.»

J'ai tout simplement adoré ce bijou de livre! L'histoire est captivante et cocasse, et le concept graphique tout simplement sublime; Oliver Jeffers fait pénétrer le lecteur dans l'univers des livres par le biais de textures et d'artéfacts à l'allure délicieusement poussiéreuse des vieux bouquins. Le texte est judicieusement éparpillé à travers les illustrations, comme s'il fuyait Henri le gourmand. Un album à croquer avec les yeux seulement (au contraire d'Henri!)... pour pouvoir le relire encore et encore...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 


Pour le lire en version originale

Conventum

Par Pascal Girard, Delcourt, Shampoing

«Pascal mène une petite vie tranquille à Québec jusqu'au jour où il reçoit une invitation pour une soirée de retrouvailles avec ses anciens camarades de classe. L'angoisse monte ! Il se sent gros et vieux, bien loin de l'image de gagnant qu'il aimerait donner. Course à pied, régime, nouvelle garde-robe, Pascal se donne à fond pour être à la hauteur. Mais le jour J semble frappé d'une malédiction...»

Ouais... Bon... La prémisse est accrocheuse... mais 155 pages, c'est beaucoup trop pour ce que Pascal Girard décide d'en faire. L'histoire propose plusieurs rebondissements cocasses, auxquels on s'identifie même (Ah! Ces retrouvailles...), mais après un certain temps, ça piétine, ça tourne en rond... et ça finit en queue de poisson. Si le scénario m'a laissée un brin sur ma faim, j'ai dégusté avec plaisir, comme à l'habitude, la mise en images de Girard, ses traits simples, presques naïfs, et qui en disent mille fois plus longs que les mots... Lecture douce amère donc... Dommage.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆