Vous cherchez sur Lili?

mercredi 31 décembre 2014

Lili et ses inénarrables de l’année...

Eh oui, c’est une fois de plus le temps de tourner la page sur une année livresque. 2014 aura été foisonnante et déjantée, sortant souvent des sentiers battus et faisant vibrer l’âme et le coeur des lecteurs gourmands.

Voici donc les 10 inoubliables de 2014, tous genres confondus...


  1. «Les affreux chandails de Lester», de K. G. Campbell, chez La Pastèque.
  2. «Un petit goût de noisette», de Vanyda, chez Dargaud.
  3. «Elliot», de Julie Pearson et Manon Gauthier, chez Les 400 coups
  4. «Loula et la recette fantasformidable», d’Anne Villeneuve, chez Bayard Canada.
  5. «Le ciel d’Anna», de Stian Hole, chez Albin Michel Jeunesse.
  6. «Lou, le matin», de Karine Dupont-Belrhali et Robin, chez Milan.
  7. «Jessie Elliot a peur de son ombre», d’Elise Gravel, chez Scholastic.
  8. «L’autobus», de Marianne Dubuc, chez Comme des géants.
  9. «Prune -100% bio», de Séverine Vidal et Kris Di Giacomo, chez Frimousse.
  10. «Histoire d’un escargot qui découvrit l’importance de la lenteur», de Luis Sepúlveda, chez Métailié.










... et, parce que je travaille en bibliothèque depuis un moment, et que les nouveautés me parviennent parfois avec un brin de retard, voici mes 5 incontournables des parutions de la fin 2013 (que je n’ai finalement pu découvrir qu’en 2014)...!

  1. «Les deuxièmes», de Zviane, chez Pow Pow.
  2. «C’est le coeur qui meurt en dernier», de Robert Lalonde, chez Boréal.
  3. «Histoire de la maison qui voulait déménager», de Hervé Walbecq, chez École des loisirs.
  4. «Pouce!», d’Alice Brière-Haquet et Amélie Graux, chez Flammarion (Père Castor).
  5. «Le cadeau», d’Agnès Laroche et Stéphanie Augusseau, chez Alice Jeunesse.

Puis, une découverte ô combien savoureuse, mais un brin tardive (le tome 6 vient de paraître): la série Ernest et Rebecca. Cette BD coquine et cocasse se mérite, en trichant un peu (dans le capharnaüm de Lili, tout est permis!), la mention «Lili découvre...» de l’année 2014! 



Et enfin, un petit bijou hors série et sans âge, opuscule qui a passé entre les mailles de mon filet à livres en 2013... et qui se mérite le «Coup de coeur 2014 de Lili»: «Il était une fois...»d’Agnès Domergue et Cécile Hudriser, chez Thierry Magnier.



C’est ainsi que se clôt l’année littéraire de Lili. Je vous souhaite des mots tout plein, et mille et une pages envoûtantes pour savourer joyeusement la 2015 toute neuve qui se pointe le bout du livre...

Bonne lecture!





mardi 30 décembre 2014

Histoire d’un escargot qui découvrit l’importance de la lenteur


Par Luis Sepúlveda, illustré par Joëlle Jolivet, Métailié

«Les escargots qui habitent le Pays de la Dent-de-Lion sous l'acanthe touffue mènent une vie paisible, lente et silencieuse; ils sont à l'abri des animaux et entre eux s'appellent simplement «escargots». L'un d'eux pourtant trouve injuste de n'avoir pas de nom et voudrait surtout connaître les raisons de la lenteur. Contre l'avis de tous il entreprend un voyage qui lui fera rencontrer un hibou mélancolique, une tortue pleine de sagesse, des fourmis très organisées. Dans ce voyage il comprendra la valeur de la mémoire et la vraie nature du courage, il pourra ainsi sauver la vie de ses camarades lors d'une aventure héroïque.»

C’est l’histoire du Temps. Celui qui traîne les pieds, celui qui rêve, celui qui s’étire doucement. Et de l’autre, le fébrile, qui file, à vive allure, sans regarder en arrière, en bousculant tout sur son passage. Mais c’est aussi, et surtout, l’histoire d’un escargot qui voudrait bien apprendre à détricoter la lenteur. Luis Sepúlveda brode une fois de plus un délice sans âge, oscillant finement entre le conte et la fable, entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, entre la douce chimère et l’implacable réalité. Un petit joyau littéraire, antidote sublime à notre étourdissant troisième millénaire, qu’il fera bon prendre le temps de déguster en famille.


Lili lui donne: ✮ ✮ ✮ ✮ ✩

vendredi 12 décembre 2014

Les affreux chandails de Lester


Écrit et illustré par K. G. Campbell, La Pastèque, Pamplemousse

«Personne ne sait trop de qui Cousine Clara est la cousine, quand elle vient s'installer chez la famille de Lester. Elle est petite, pleine de froufrous et ne quitte jamais son grand panier de tricot. Un matin, elle annonce : "Je t'ai tricoté un chandail." Et Lester se dit : "Comme c'est gentil." Jusqu'à ce qu'il le voie… Il est AFFREUX.»

Lester aime faire des listes. Et mesurer la hauteur de ses bas. Et nouer sa cravate avec minutie. Mais quand Cousine Clara débarque dans son salon, lui imposant sa fantaisie vestimentaire à grands coups d’aiguilles à tricoter, de pompons colorés et de designs audacieux, Lester doit vite trouver un moyen de résister au chaos.
Maniant les mots avec virtuosité, K. G. Campbell concocte au lecteur une histoire délectable, sachant dire l’enfance avec une délicieuse candeur, un aplomb coquin et un humour tout en finesse. Petit manuel salutaire pour apprendre à gérer l’improbable et l’imprévisible avec style, cet opuscule farfelu et cocasse est à mettre sous le sapin sans tarder…


Lili lui donne: ✮ ✮ ✮ ✮ ✮

jeudi 4 décembre 2014

Le baron bleu


Par Gilles Baum, illustré par Thierry Dedieu, Seuil jeunesse

«C'est une histoire de l'autre siècle. Quand on faisait encore la guerre à la main.»

Et si on pouvait combattre l’absurdité à grands coups de bouquins? Et si la lecture pouvait devenir une arme de réconciliation massive? Dans un album d’une sublime simplicité et d’une audacieuse candeur, Gilles Baum et Thierry Dedieu réécrivent l’Histoire à leur manière. Grands stratèges du délicieusement improbable, ils ouvrent les horizons, soulignant avec finesse et humour la bêtise aveugle de l’Homme en guerre. Un opuscule poético-philosophique, comme une bouffée de sagesse rêveuse, pour mettre en échec l’implacable et séculaire obscurantisme des conflits armés, un livre à la fois.


Lili lui donne: ✮ ✮ ✮ ✮ ✮

Le voleur de sandwichs


Par André Marois, illustré par Patrick Doyon, La Pastèque

«Marin adore les sandwichs que lui préparent ses parents. Ils sont chaque jour différents et meilleurs que la veille. Puis, un lundi matin, quelqu'un ose lui voler son sandwich préféré : le jambon-cheddar-laitue. Outré, le garçon décide d'enquêter pour démasquer le voleur. La semaine avance, les suspects se multiplient et les sandwichs de Marin continuent de disparaître. Jusqu'à ce que...»

Un sandwich exquis volé impunément? Un voleur gourmet et récidiviste? Quand la gastronomie est en péril, rien n’arrête Marin, le chef déterminé de la Brigade des Boîtes à Lunch. André Marois tricote habilement une enquête aux mille et une saveurs, d’une plume à la verve coquine, multipliant joyeusement les entourloupes pour le plus grand bonheur du lecteur. Porté par la palette contrastée, les traits simples et expressifs, et la composition éloquente de l’univers visuel de Patrick Doyon, cet opus haletant et cocasse ravira sans conteste. À dévorer goulûment…

Lili lui donne: ✮ ✮ ✮ ✮ ✩