Vous cherchez sur Lili?

jeudi 25 avril 2013

L'ère glaciaire dans la glacière


Par Sylvie Desrosiers, illustré par Rémy Simard, La Courte Échelle, Les voyages de Philibert Tanguay 1

«Olivier, le frère de Philibert, passe plus de temps dans les nuages que sur la terre ferme. Il met au point une potion qui devrait les transporter à l’endroit et l’époque de leur choix. Première destination : une chasse aux mammouths pendant l’ère glaciaire. Ce voyage les mène sur les traces de ces gigantesques mammifères et d’autres créatures qui leur réservent des surprises absurdes. Puis, Olivier décide de se rendre à Trois-Rivières, en 1651, afin d’affronter les impitoyables Iroquois de l’époque. Flairant le danger, Philibert le suit à contrecœur tandis qu’un compagnon de voyage inattendu se joint aussi à eux. Les aventuriers découvrent malgré eux que des citadins modernes ne passent pas inaperçus dans un fort de Nouvelle-France et que, dans le monde de l’absurde, rien n’est impossible. Dans Le rire d’Ameri Khân, Jeanne se joint aux deux explorateurs pour une visite imprévue dans un désert très particulier. Le désert de Gobi du monde de l’absurde n’a rien à voir avec celui des cours de géographie, et son chef, Améri Khân, a un sens de l’humour très particulier : il exige que ses visiteurs le fassent rire, sinon il les tue. Réussiront-ils à sauver leur peau ? Et même s’ils survivent à Khân, resteront-ils prisonniers de l’absurde pour l’éternité?»

Un périple joyeusement déjanté à travers l'histoire et le temps. Sylvie Desrosiers concocte au lecteur une aventure enlevante, rebondissante d'actions et d'imprévus, qui tient en haleine jusqu'à la toute fin. Les deux frères, aux personnalités diamétralement opposées, forment un duo irrésistiblement incongru, trébuchant dans la logique tortueuse des voyages dans le temps, et s'empêtrant jusqu'au cou dans les anachronismes, pour le plus grand plaisir des lecteurs. Un premier tome habile qui donne le goût de dévorer la série en entier!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

mãn


Par Kim Thúy, Libre Expression

«mãn est une histoire d'amour entre une femme et celles qui l'ont, tour à tour, fait naître, allaitée, élevée. Elle a été déposée dans le potager d'un temple bouddhiste sur le bord d'un des bras du Mékong par une adolescente. Une moniale l'a recueillie et nourrie d'eau, de riz et du lait des seins d'une mère voisine, avant de la confier à une autre femme – enseignante de jour, espionne en tout temps. mãn parle de l'amour à l'envers, celui qui doit se taire, celui qui ne peut être vécu, celui qui ne doit pas s'inscrire dans le temps en souvenirs, en histoires. Or, juste avant la fin, ou au milieu d'un nouveau début, ailleurs, loin de la chaleur tropicale, près du corps, dans la lenteur aérienne des flocons de neige, il y a eu un amour à l'endroit, c'est-à-dire un amour ordinaire né d'une rencontre ordinaire, avec un homme ordinaire, ce qui était pour elle l'extraordinaire, l'improbable.»

Un petit bijou de finesse, d'humanité, brodé tout délicatement par Kim Thúy, et bouillonnant d'émotions plus grandes que tout, plus grandes que le silence et l'abnégation qui les poussent à se taire, à taire la vie qui pourtant se fraie un chemin, inexorable, au creux de l'âme. Construit habilement, avec sensibilité, entremêlant les arrêts sur image et la narration chronologique, Kim Thúy entraîne le lecteur tout doucement au coeur de l'humain, là où le passé laisse des traces et où le désir palpite, infatigable. Un opus mémorable, sorte de quête initiatique sans dessus-dessous, où la sagesse apprend à lâcher prise pour laisser le soleil pénétrer sa forteresse feutrée et imperturbable; comme quoi, comme disait Nietzsche: «Il faut avoir un chaos en soi-même pour accoucher d'une étoile qui danse».


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

My Mom is Trying to Ruin My Life


Par Kate Feiffer, illustré par Diane Goode, Simon & Schuster

«Everyone has only nice things to say about my mom. Everyone likes her. She looks nice. She bakes great cookies and makes me feel better when I have a bad day. But would a really nice mom do embarrassing things like kiss me in public and tell loud jokes that no one thinks are funny? Well, my mom does those terrible things and worse - that's why I am sure that I have the most embarrassing mom in the world and that my mom is trying to ruin my life... Or is she?»

Kate Feiffer tricote de sa plume cocasse et rafraîchissante une charmante historiette, rigolote à souhait, qui plonge le lecteur au coeur de l'enfance, de ses «grands drames» du quotidien et de sa perception délicieusement farfelue des adultes. À travers l'univers visuel aux traits spontanés et éloquents de Diane Goode, cet opuscule désopilant fera se bidonner toute la famille!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆