Vous cherchez sur Lili?

vendredi 7 juin 2013

La Déjeunite de madame Mouche et autres tracas pour lesquels elle consulta le docteur Lapin-Wicott


Par Elsa Valentin, illustré par Fabienne Cinquin, L'Atelier du poisson soluble

« L'histoire de madame Mouche qui attrapa la déjeunite de Gloups et s'en alla consulter le docteur Lapin-Wiccot. Un album établit à partir de comptines, de rondes, de formulettes et d'adages du patrimoine oral et enfantin.
"Mal  au ventre? À quelle heure? demande le docteur Lapin-Wicott. Midi moins le quart, Madame Placard."»

Un improbable délice complètement délirant où imaginaire et répliques des classiques de l'enfance s'entremêlent avec virtuosité. Elsa Valentin tricote une intrigue déjantée et désopilante, emberlificotant les références avec finesse et créant une galerie attachante de personnages habilement traficotés. De connivence avec cette narration plutôt hors norme, l'univers visuel singulier de Fabienne Cinquin, tout en teintes éclatantes, nourrit ce métissage en proposant une composition d'image touffue, fleurant bon le psychédélique des années 1960, et multipliant les allusions aux contes et autres histoires tordues de l'enfance. Avec cet audacieux duo de créatrices à la barre, le lecteur est paré pour une aventure sans pareil: de clins d'oeil en citations, de pieds-de-nez en hommages, tout y passe, Monsieur Pouce, le «petit» Poucet, le petit Chaperon rouge croisant le chemin de Madame Mouche sur la rue, la Maman-Chatte bottée tenant son chaton dans sa gueule, dans l'escalier de l'immeuble, le Dr Lapin-Wicot et son discours absurde, tout frais sorti d'Alice au pays des merveilles, Marie-Margot, le «bébé-épuisette», genre d'Ophélie de la marre, et des dizaines d'autres travestissements réussis et savoureux de mémoires communes. Bref, un album aux mille possibles, admirable tour de force littéraire, à dévorer sans retenue, plutôt cinq fois qu'une, question de ne rien rater de son potentiel bourdonnant...

Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★