Vous cherchez sur Lili?

jeudi 10 novembre 2011

Tralalère

Par François Soutif, Kaleidoscope

«Un ogre poursuit un petit garçon, couteau à la main, quand sur sa route il aperçoit une petite fleur. Emu, il cueille la fleur, la garde sur lui et ne veut plus dévorer le garçon, qui, lui, n'est pas d'accord... »

Une magnifique histoire sans fin et sans texte qui fera le bonheur des tout-petits! Le format de type accordéon recto-verso est on ne peut plus original et judicieux pour une joyeuse lecture interactive, et l'absence de texte ouvre le dialogue avec l'imaginaire de l'enfant. La scénarisation de François Soutif est simple et éloquente, et ses illustrations savoureuses. Bouleversant un brin les idées préconçues concernant les Gentils et les Méchants dans les contes de fées, cette singulière aventure perpétuelle deviendra rapidement un classique de l'heure du conte.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★  

Mon prof est une sorcière

Par Élaine Turgeon, Québec Amérique, Bilbo, Philippe 1

«Dans l'esprit de Philippe Falardeau, il n'y a pas de doute. Samantha, son enseignante, est bel et bien une sorcière. N'a-t-elle pas les cheveux noirs, une robe noire, un chapeau et des gants noirs? Mais en jeune homme averti, il n'en glissera pas un mot à personne. Pas même aux médias, qui feraient sans doute leurs choux gras de cette histoire. Il va plutôt mener son enquête pour accumuler les preuves accablantes de ce qu'il avance. Outre les attributs physiques qui ne mentent pas, il y a aussi ce fameux balai qui traîne dans la classe... Et lorsque Samantha annonce que le prochain thème de classe, c'est l'Halloween, il n'en faut pas plus pour que Philippe redouble de vigilance et épie les moindres faits et gestes de sa professeure. Non mais, ça pourrait être dangereux! Philippe ne tient pas à être ensorcelé...»

Premier tome d'une savoureuse série qui remet en question, sans brusquer les sensibilités, les personnages mythiques de l'enfance... et sans doute l'opus qui m'a le moins charmée. Il faut dire que j'ai lu la série dans le désordre, en terminant par celui-ci. Si la plume d'Élaine Turgeon est toujours aussi agile, spontanée et rafraîchissante, j'ai été moins interpellée par l'archétype de la sorcière; en effet, contrairement au père Noël et à la fée des dents (voir tomes 2 et 3), je ne suis pas certaine que tous les enfants cherchent à vérifier l'existence de sorcières dans leur entourage avec tant d'ardeur et d'appréhension. L'intrigue est donc un peu moins accrocheuse. Cela dit, le personnage de Philippe, curieux, plein d'espoir et de questions, est indiscutablement une réussite! Une série qui vaut le détour!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Le père Noël travaille à mon école

Par Élaine Turgeon, Québec Amérique, Bilbo, Philippe 2

«Ne vous est-il jamais arrivé de soupçonner vos voisins de faire partie du KGB, votre facteur d'être à la solde d'un réseau de revendeurs de boîtes aux lettres espionnes ou pire encore, vos parents d'être la réincarnation d'un brocoli et d'une patate?»

Un deuxième tome réjouissant pour Philippe le sceptique. S'attaquant au personnage mythique de l'enfance par excellence, le père Noël, Élaine Turgeon concocte au lecteur une enquête enlevante et rigolote. Sa plume fine et juste voltige avec aisance. À travers le personnage de Philippe, on sent toute l'importance de cette mince ligne qui sépare la fiction de la réalité, et qui met tant de piquant dans le quotidien de l'enfant. Si Élaine Turgeon joue avec les croyances enfantines, elle évite toutefois de froisser les certitudes ou de détruire les imaginaires, puisque la «vérité» au sujet du père-Noël-concierge de l'école échappera une fois de plus à Philippe! Un petit roman parfait pour ceux qui aimeraient bien croire encore au père Noël.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★