Vous cherchez sur Lili?

mercredi 7 novembre 2012

La lignée


Par Carole Trébor, Gulf Stream, Nina Volkovitch 1

«Une adolescente, une mission, un destin Envoyée à l'orphelinat de Karakievo parce que ses parents sont considérés comme des "ennemis du peuple", Nina Volkovitch a fait le serment de s'enfuir et de retrouver sa mère, emprisonnée dans un goulag de Sibérie. Mais comment s'enfuir d'un tel lieu quand on a quinze ans, et qu'on en paraît douze? Ce qu'elle ne sait pas, c'est que sa mère a pris soin de dissimuler de précieux indices pour l'aider à s'échapper, mais aussi pour lui révéler les dons particuliers qu'elle possède sans le savoir. Car Nina est la descendante des Volkovitch, une illustre famille qui détient des pouvoirs aussi prodigieux que terrifiants. Et c'est elle, Nina, qui représente le dernier espoir face à un ennemi plus menaçant que la dictature soviétique...»

Décevante percée dans le monde austère et implacable de l'ère stalinienne d'après-guerre. Tout semblait pourtant si prometteur, à la lecture de la quatrième de couverture: la fille d'une rebelle injustement emprisonnée sous le régime de Staline, part en quête de sa mère, découvrant au passage des pouvoirs qu'elle ne soupçonnait pas posséder. Or, la narration, malgré l'apport rythmique certain de chapitres courts, évolue à la vitesse d'une tortue. On se traîne tout au long des cent premières pages, subissant une interminable mise en contexte, suivie d'un fin remplie d'action... mais qui n'aide en rien à la compréhension du lecteur. L'intrigue se termine sur les questionnements de l'héroïne concernant son identité et ses pouvoirs (questionnements évoqués dès la quatrième de couverture dois-je le rappeler), laissant le lecteur dans le noir total au sujet de cette fameuse lignée des Volkovitch et de ces mystérieux dons (ou malédictions si on sait lire entre les lignes). Bien sûr, il y aura une suite, prévue au printemps prochain en Europe; prochain tome au cours duquel, il est à souhaiter, le lecteur comprendra enfin une partie de l'histoire. Cela dit, je me suis sentie flouée, en tant que lectrice, j'ai senti qu'on me trimballait allègrement, sous-estimant mon intelligence, supposant que je ne verrais pas l'absence d'évolution dans l'intrigue et que je goberais sagement cette fin si enrageante. Un amère regret donc, que cette lecture.


Lili lui donne: ★ ★ ☆ ☆ ☆