Vous cherchez sur Lili?

mercredi 6 novembre 2013

Qu'est-ce que je m'ennuie


Par Christine Naumann-Villemin, illustré par François Soutif, Kaleidoscope

«Dire que, parfois, il suffit de lever le nez! Il y a tellement de choses incroyables qui se passent autour de nous! Mais, quand on ne les voit pas, il n’y a rien à faire, on ne les voit pas...»

Un petit bonheur de livre pour ceux et celles qui refusent de voir. Christine Naumann-Villemin narre l'Ennui, le Grand, l'Invincible, celui qui tricote l'enfance en noir et blanc, ce à quoi réplique l'imaginaire déjanté de François Soutif, colorant la vie au passage à grands coups d'improbable; un agile dialogue, où finesse et humour ouvrent l'horizon sur tous les possibles. Décidément un incontournable des journées grises, pour faire sourire les pessimistes et rigoler les renfrognés. Exquis. 


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★

Portée disparue


Par Caroline Terrée, Milan, Macadam, CSU 1

«Je m'accroupis devant l'entrée de la grotte et, en découvrant l'intérieur, je bloque ma respiration. Comme si mon souffle pouvait détruire à lui seul les indices figés dans le faisceau de ma lampe : l'empreinte d'un corps humain recroquevillé sur le sable humide, les genoux relevés, le menton collé contre la poitrine. Sur le parking d'une forêt de Vancouver, la voiture d'une jeune femme est retrouvée abandonnée. C'est celle de Rachel Cross. 24 ans, étudiante... et fille unique d'un sénateur américain multimillionnaire. Fugue? Enlèvement? Assassinat? Pour Kate Kovacs et son équipe du CSU (Crime Support Unit), tout est possible. Et le temps est compté...»

Friande de séries télévisées où médico-légal et équipe spéciale d'intervention entremêlent joyeusement leur mandat, je lorgne la série CSU de Caroline Terrée depuis un bon moment sur les étagères. Je m'y suis donc finalement plongée, abordant le premier tome les yeux brillants, gourmande à l'avance. Et j'ai été un brin déçue, malheureusement. Si la prémisse est prometteuse, les pistes stimulantes à souhait, et les personnages fascinants, la narration froidement systématique de Caroline Terrée m'a empêchée de me sentir concernée par le suspense; à trop vouloir décrire et expliquer, même l'inutile, sans faire confiance à l'imagination et à l'intelligence, le fil ténu qui lie le lecteur à l'auteur ne tient pas toujours le coup. Une découverte douce-amère donc, d'une série au fort potentiel. Curieuse comme je suis, toutefois, je tenterai sûrement ma chance avec un deuxième tome, question d'apprendre à mieux connaître cette singulière bande d'enquêteurs!...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆