Vous cherchez sur Lili?

mardi 18 mai 2010

Sans sucre, merci

Par Marie-Aude Murail, L'École des Loisirs, Neuf, Émilien 6

«Émilien est fatigué. Il a une mère-tille mère. Ce n'est pas qu'elle n'ait pas d'hommes dans sa vie. Ils défilent. Elle les jette toits. Comme homme de la famille, il ne reste que lui. Il ne peut même pas compter sur son futur petit frère. Ce sera Justine, une sœur, donc. Émilien a peur. Le téléphone, puis l'électricité ont été coupés à l'appartement. Six soirs sur sept, c'est raviolis au dîner. Quand quelqu'un frappe à la porte, c'est un huissier. Émilien s'évade. En étudiant Phèdre ou en dévorant les oeuvres complètes de Barbara Cartland que lui a fait découvrir sa vieille voisine, Mlle Sainfoin. Que des histoires d'amour compliquées... mais qui lui donnent une idée. Marier sa mère. Son oncle Valentin a toujours eu un faible pour elle. Il n'est pas riche mais c'est une vraie fée du logis. Et puis, il a une devise qui semble appropriée à la situation : "C'est quand tout va mal que tout va bien!"»


Une épopée cahoteuse mais si touchante dans le monde des petites vies toutes neuves qui débarquent parfois, un brin en avance, sans crier gare. La plume de Murail est au sommet de son art; vibrante, vivante, habile et drôle. J'adore tout simplement la gallerie des personnages: les principaux bien sûr, Émilien-le-tout-doux, Valentin-l'amoureux et Sylvie-la-maman-qui-fuit, mais aussi tous les autres qui se greffent à l'histoire, le temps de quelques pages, comme cette singulière Mme Sainfoin, amateure des romans de Barbara Cartland et grand-maman dépassée parfois. Un opus charmant, sensible et inoubliable. À lire absolument!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★    

Au bonheur des larmes

Par Marie-Aude Murail, L'école des Loisirs, Neuf, Émilien 4

«Avec sa bande d'amis, Émilien se prépare à devenir mono au centre d'Argilly, en Bourgogne, un endroit pittoresque, selon la directrice. Traduction : sans salles de bains. La colo accueille des enfants de trois à sept ans, quelques cas sociaux et deux handicapés : un autiste de six ans, un mongolien de huit. La directrice a insisté : il faut encourager l'autonomie des enfants, avoir un consensus pédagogique et une complémentarité des apports. Émilien, lui, joue avec les petits à boire la pluie et il organise des courses d'escargots. C'est très mal vu. Il les aide à écrire des lettres pleines de chagrin à leurs parents. C'est désastreux. Bref, il cherche à se faire aimer des enfants. Les autres le traitent de démago et d'incapable. Il ne lui reste plus qu'à écrire à la sienne, de mère : « Chère maman, ton fils est un nul. » Heureusement, Martine-Marie est là. Elle a le dévouement gai et l'enthousiasme contagieux. Et elle, ce n'est pas l'autonomie d'Émilien qu'elle encourage, c'est son amour.»


Plongeon délicieux dans l'univers des colonies de vacances... du point de vue des moniteurs. L'adolescence sensible qui rencontre l'enfance aux mille joies et peines. La plume de Murail est fidèle à elle-même: vive, cocasse et émouvante. On en redemande!...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★    

Le clocher d'Abgall

Par Marie-Aude Murail, L'École des Loisirs, Neuf, Émilien 3

«Voilà deux mois que Sylvie, la mère d'Émilien, fréquente un type fourbe et prétentieux qui téléphone sans arrêt à la maison. Voilà des semaines que Xavier Richard, le meilleur pote d'Émilien, passe son temps à se moquer de lui. De lui, mais aussi de Martine-Marie, l'amour de sa vie, celle qu'il épousera dans cinq ans et qui lui donnera quatre enfants, c'est décidé. Voilà quelque temps que Jocelyn, dit Joss, le nouveau de la classe, colle Émilien et ne parle qu'à lui. Joss fait peur. Il vit seul dans des odeurs de cages sales et de poils mouillés, il fait crever les bêtes autour de lui, l'une après l'autre. Il y a des jours où la vie paraît très moche et où l'on n'a qu'une envie : se plonger dans les jeux de rôle. Émilien en a un qui lui conseille de "retourner au clocher d'Abgall où vous êtes attendu". Il obéirait bien. À condition que ce soit Martine-Marie qui l'attende...»


Un autre savoureux épisode dans la vie mouvementée d'Émilien, sous la plume sensible et vraie de Murail. L'adolescence dans toutes ses zones grises et ses grands questionnements. Un petit bijou bouleversant...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★