Vous cherchez?

mardi 18 mai 2010

Sans sucre, merci

Par Marie-Aude Murail, L'École des Loisirs, Neuf, Émilien 6

«Émilien est fatigué. Il a une mère-tille mère. Ce n'est pas qu'elle n'ait pas d'hommes dans sa vie. Ils défilent. Elle les jette toits. Comme homme de la famille, il ne reste que lui. Il ne peut même pas compter sur son futur petit frère. Ce sera Justine, une sœur, donc. Émilien a peur. Le téléphone, puis l'électricité ont été coupés à l'appartement. Six soirs sur sept, c'est raviolis au dîner. Quand quelqu'un frappe à la porte, c'est un huissier. Émilien s'évade. En étudiant Phèdre ou en dévorant les oeuvres complètes de Barbara Cartland que lui a fait découvrir sa vieille voisine, Mlle Sainfoin. Que des histoires d'amour compliquées... mais qui lui donnent une idée. Marier sa mère. Son oncle Valentin a toujours eu un faible pour elle. Il n'est pas riche mais c'est une vraie fée du logis. Et puis, il a une devise qui semble appropriée à la situation : "C'est quand tout va mal que tout va bien!"»


Une épopée cahoteuse mais si touchante dans le monde des petites vies toutes neuves qui débarquent parfois, un brin en avance, sans crier gare. La plume de Murail est au sommet de son art; vibrante, vivante, habile et drôle. J'adore tout simplement la gallerie des personnages: les principaux bien sûr, Émilien-le-tout-doux, Valentin-l'amoureux et Sylvie-la-maman-qui-fuit, mais aussi tous les autres qui se greffent à l'histoire, le temps de quelques pages, comme cette singulière Mme Sainfoin, amateure des romans de Barbara Cartland et grand-maman dépassée parfois. Un opus charmant, sensible et inoubliable. À lire absolument!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★    

Aucun commentaire:

Publier un commentaire