Vous cherchez sur Lili?

jeudi 24 février 2011

Meurtriers sans visage

Par Henning Mankell, Seuil, Points, Kurt Wallander 1

«En pleine campagne suédoise, dans une ferme isolée, un couple de paysans retraités est torturé et sauvagement assassiné. Avant de mourir, la vieille femme a juste le temps de murmurer un mot : " étranger ". Il n'en faut pas plus pour qu'une vague de violence et d'attentats se déclenche contre les demandeurs d'asile d'un camp de réfugiés de la région. Les médias s'emparent du fait divers et lui donnent une résonance nationale. La pression augmente sur les épaules de l'inspecteur Wallander, chargé de mener l'enquête. Il va devoir agir vite, avec sang froid et détermination, et sans tomber dans le piège de la xénophobie ambiante qui brouille les pistes... La première enquête du désormais célèbre Kurt Wallander, personnage phare des romans de Henning Mankell.»


Intrigue enlevante, sans conteste. Henning Mankell fait découvrir au lecteur l'univers sombre et tortueux que peut être la société. Si la plume de Mankell est parvenue à m'entraîner dans ses rouages dès les premières pages, j'ai été un brin déçue par son manque d'épanouissement, de finesse. Bien sûr, il s'agit d'une traduction; la version suédoise originale est sans doute plus nuancée, plus travaillée, proposant sûrement quelque chose de mieux (je l'espère) que le peu de style littéraire que j'ai eu à me mettre sous la dent... On est loin d'Elizabeth George et de sa délicieuse complexité. À consommer pour l'histoire, donc. Avidement, mais sans grand frisson littéraire.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆