Vous cherchez sur Lili?

lundi 8 février 2010

La fille du géant


Par Céline Sorin, illustré par Célia Chauffrey, L'École des Loisirs, Pastel

«Même pliée en deux, la fille du géant est plus grande que le plus grand des hommes du village. À son passage, les oiseaux se mettent à chanter à l’envers et les arbres se secouent de haut en bas comme des chiens mouillés. La nuit, elle s’extirpe de sa maison comme on sort d’un vêtement trop petit et marche vers le pré. Elle regarde le ciel. On dirait qu’un nuage lui fait un signe de la main, comme pour lui demander de s’approcher.»


Singulière et émouvante épopée que celle de la fille du géant. Une histoire douce, et triste... aux images qui font voyager. Les pinceaux de Chauffrey ajoutent une sensibilité palpable à la plume de Sorin. Une ballade mélancolique à travers l'âme humaine... avec ces rayons de soleil de l'espoir qui pointent leur nez à la fin... Une réussite.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★    

Le pompier de Lilliputia

Par Fred Bernard, illustré par François Roca, Albin Michel jeunesse

«"Bienvenue à Lilliputia! Venez vite, le spectacle commence! Vous allez frémir avec la Compagnie des mini-pompiers! Vous pourrez admirer Henry, leur chef, qui a du feu dans le ventre et dans les mains. N'ayez pas peur, il sauvera la belle Nadja des flammes." L'extraordinaire destinée de Henry, un garçon lilliputien devenu pompier à Dreamland, le plus grand parc d'attractions du monde.»


Une histoire sympathique, teintée de références historiques... mais qui manque peut-être d'un brin de magie. Toutefois, les illustrations épurées et lichées au maximum sont impressionnantes et vibrantes d'émotions. Elles nous envoûtent par leur richesse fascinante et nous font voguer à travers les mots de Bernard...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Pied-de-Puce

Par Sylvie Nicolas, illustré par Marion Arbona, Trampoline

«Pied-de-Puce a dessiné le portrait de sa famille. Mais sa famille n'est pas comme toutes les familles. Et Pied-de-Puce n'est pas comme tous les autres enfants non plus. Elle a une façon bien à elle de voir les choses. Et quand elle s'énerve et qu'elle a du chagrin, les mots s'emmêlent. Une histoire où les mots ne sont pas amis, mais où la lutte qu'ils se livrent dans la tête de la petite finit par s'estomper dans les bras réconfortants de tante Félicia. Une histoire sur les mots et sur la difficulté à livrer les émotions ressenties.»


Étrange petit morceau de vie, raconté de façon émouvante et habile par la plume de Sylvie Nicolas... et porté par de sublimes et touchantes illustrations de Arbona. Un grand drame de petite personne... Un petit morceau de poésie à savourer...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★