Vous cherchez sur Lili?

dimanche 17 février 2013

Dame Agatha Christie: le crime est son affaire



Comme vous le savez désormais, je navigue en eaux visuelles troubles depuis un moment, limitant ma boulimie littéraire, et influençant bien involontairement mes choix de lecture. Si j'ai décidé de privilégier les lectures courtes pour un moment, ma soif de gros livres dodus, d'intrigues enlevantes et de riches et réjouissantes galeries de personnages demeure. Ne pouvant me lancer dans de savoureux pavés tout neufs, j'ai décidé de me rabattre sur des classiques de mon enfance, question de me contenter un brin; Agatha Christie (et son impressionnante bibliographie!) est venue à ma rescousse!

Si la prolifique Dame Agatha Christie a développé et exploité un genre policier plutôt conventionnel, dont la structure est plutôt immuable, et, avouons-le donc, rassurante, elle a par contre su varier ses limiers ainsi que les lieux où étaient campées ses intrigues (un savoureux voyage à travers le monde et le XXe siècle proposé par l'auteure, globe-trotter à ses heures!). Bien sûr, parmi les personnages légendaires de Mme Christie, on ne peut oublier le suffisant Hercule Poirot et ses petites cellules grises, ni la clairvoyante Miss Marple et la sagesse de son regard perspicace sur la société; ils ont été les premiers limiers que j'ai «rencontrés» au hasard de mes lectures et demeurent encore à ce jour mes favoris. Mais, récemment, j'ai redécouvert avec plaisir tous les autres héros d'Agatha Christie, ces gens ordinaires qui le temps d'un roman (ou de plusieurs) jouent les détectives avec humanité et humilité. Et parmi eux, un duo exquis: Tommy et Tuppence Beresford. 

Les Beresford, amis d'enfance devenus espions par hasard après la Guerre, ouvrent la porte à des intrigues plus politiques; intrigues qui, d'ailleurs, dans l'oeuvre d'Agatha Christie, évoluent plutôt rarement dans ces sphères, mais dont je me délecte à chaque relecture. La dynamique de ce duo de personnages haut en couleurs (Tuppence, cette charmante impulsive!) amène un souffle de candeur et une verve indiscutable à la narration; verve tout à fait exquise et contrastant habilement avec le cadre souvent plus complexe et sérieux des romans ancrés dans le domaine politique.

C'est donc avec allégresse que je me replonge dans les aventures rocambolesques des Beresford... Et vous? Vous laisserez-vous tenter?...

Les Beresford en romans:
  1. Mr Brown (The Secret Adversary)
  2. Le crime est notre affaire (Partners in Crime)
  3. N ou M? (N or M?)
  4. Mon petit doigt m'a dit (By the Pricking of my Thumbs)
  5. Le cheval à bascule (Postern Of Fate)

Mr Magoo Style


Un petit mot à vous tous et toutes, chers farfouilleurs et farfouilleuses de la blogosphère flânant parfois sur Lili...

Vous avez dû remarquer que mes articles s'espacent depuis quelque temps, que les bons gros romans dodus se font plus rares et que les courts albums s'installent en rois et maîtres... C'est que, voyez-vous, Lili a en ce moment un petit problème de vision mystérieux, un flou pas très artistique dans son champs visuel qui rend temporairement (on se croise les doigts!) la lecture laborieuse. Oui, vous avez bien lu: laborieuse. Pour la lectrice gourmande et incurable que je suis, la perspective d'une possible permanence de ce trouble de perception visuelle est, disons-le franchement, plutôt cauchemardesque. Mais comme tout peut encore s'arranger (je l'espère tellement!), je ne baisse encore pas les bras (ni le regard!) et je persiste dans mon capharnaüm littéraire!

Je vous demande donc un brin de compréhension dans les semaines à venir au sujet de la possible omniprésence d'albums: je préfère le compromis au silence radio.

Au plaisir de vous croiser au détour d'un article!

Lili-Magoo (!)