Vous cherchez sur Lili?

mercredi 22 octobre 2014

Loula et la recette fantasformidable


Écrit et illustré par Anne Villeneuve, Bayard Canada, Loula 2

«Les trois terribles frères de Loula font des bêtises, comme d'habitude; Loula, elle, aimerait bien avoir quelqu'un pour jouer avec elle, une soeur fantasformidable. "Faire une petite soeur, c'est un peu comme faire un gâteau, ça prend les bons ingrédients." répondent ses parents quand elle en demande une. Alors Loula, aidée de Gilbert le chauffeur, décide de préparer la recette...»

Parce que, parfois, il faut mettre la main à la pâte pour se secouer le Destin. De sa plume coquine, Anne Villeneuve tricote une fascinante épopée, trottinant habilement entre imaginaire et réalité avec la détermination candide de l'enfance. Portées par un univers visuel aux tendres délavés et aux traits expressifs, les délectables aventures de Loula l'intrépide rêveuse évoquent finement un joyeux mélange d'Alice la merveilleuse de Carroll et d'Eloise l'infatigable de Thompson. Un délice incontournable à savourer sans perdre un instant.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

samedi 18 octobre 2014

Elliot


Par Julie Pearson, illustré par Manon Gauthier, Les 400 coups

«Elliot n’arrive pas à trouver la bonne famille. Il ne fait jamais ce qu’il faut: qui finira par l’aimer pour toujours, toujours?»

Quand l'enfance est en quête d'un port d'attache, la mer est parfois houleuse... sauf si elle a la chance de trouver le bon équipage. D'une plume fine et juste, Julie Pearson raconte l'épopée douce-amère d'Elliot au petit coeur si balloté. Sans tomber dans le mélodrame, elle sait dire la tristesse, la peur devant l'inconnu mais aussi tout l'amour sincère des bras tendus pour braver la tempête; imparfaits ces bras parfois, certes, mais qui portent toujours en eux l'espoir, celui d'arriver enfin à bon port. Bercée par la palette tendre et la composition visuelle éloquente de Manon Gauthier, cette histoire émouvante donne une voix à tous ces petits matelots, voguant vaillamment en eaux tumultueuses, à la recherche de leur famille perdue. Sublime.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 




mercredi 15 octobre 2014

Pirate à tout prix


Par Rhéa Dufresne, illustré par Jacques Goldstyn, Bayard Canada, Cheval Masqué - Au galop, Marine Minuscule 1

«Marine a toujours rêvé d'être pirate. À bord de son bateau, elle navigue désormais sur l'océan en quête d'aventures. Sa seule crainte est de croiser le célèbre Mac Typhon, son redoutable père, qui ignore tout de sa nouvelle vie.»

Suivre les traces de ses parents... facile? Pas toujours, surtout quand on a une légende en guise de père et qu'il nous interdit formellement de lui emboîter le pas. Mais ce n'est certainement pas ce genre de broutille qui freinera Marine et sa soif inextinguible de parcourir les mers. D'une plume coquine, Rhéa Dufresne tricote astucieusement le premier opus d'une série qui s'annonce savoureuse; n'hésitant pas à bousculer joyeusement les conventions, elle plonge habilement le lecteur dans l'univers riche en rebondissements de la piraterie. Si vadrouiller en eaux parfois tumultueuses peut sembler dangereux, avec la délicieuse Marine Minuscule à la barre, rien ne semble impossible. Vivement une prochaine aventure!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Toute la lumière sur l'obscurité


Par Christophe Pernaudet, illustré par Sébastien Chebret, Les 400 coups, Carré blanc

«Mais où se cache l’obscurité quand on allume la lumière? Poser la question ouvre la voie à des réponses poétiques et farfelues. Et pour le moins inattendues!»

L'obscurité, cette mal-aimée de l'enfance, n'a certes pas la vie facile: on la traque, on la fait fuir, on la pousse dans ses derniers retranchements. Et pourtant, elle nous accompagne sans fléchir, s'immiscant joyeusement dans notre quotidien. Et si on pouvait percer son mystère? Fins limiers, c'est précisément ce qu'ont tenté d'élucider Christophe Pernaudet et Sébastien Chebret en tissant audacieusement cette enquête inusitée. Jalonnant l'histoire de pistes loufoques au verbe simple et relançant la narration par le biais d'un univers visuel éloquent, à l'astucieux jeu d'ombres, cet inventif duo auteur/illustrateur plonge le lecteur de l'autre côté du miroir. Un album fascinant et coquin, opuscule indispensable pour apprendre à cohabiter avec la noirceur.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

jeudi 9 octobre 2014

The Underwater Welder


Scénario et dessins par Jeff Lemire, Top Shelf Productions

«As an underwater welder on an oilrig off the coast of Nova Scotia, Jack Joseph is used to the immense pressures of deep-sea work. Nothing, however, could prepare him for the pressures of impending fatherhood. As Jack dives deeper and deeper, he seems to pull further and further away from his young wife and their unborn son. Then one night, deep in the icy solitude of the ocean floor, something unexplainable happens. Jack has a mysterious and supernatural encounter that will change the course of his life forever.»

Quand le passé est si lourd qu'il nous éloigne du présent, les profondeurs deviennent parfois dangereusement attirantes... De sa plume toute en fine mélancolie, Jeff Lemire chuchote le parcours houleux de Jack, les fantômes de son passé et cette nouvelle vie à naître qui le confronte sans ménagement aux zones plus sombres de son âme. Faisant s'enlacer adroitement chimères et réalité, cette épopée tendrement singulière est bercée avec justesse par la douceur tranquille de la signature visuelle. Un opus déroutant et sensible qui donne envie de croire qu'il n'est jamais trop tard pour une seconde chance.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆


Pour le lire en version française

mercredi 8 octobre 2014

Maus


Scénario et dessins par Art Spiegelman, Flammarion

«Récompensé par le prix Pulitzer, Maus nous conte l'histoire de Vladek Spiegelman, rescapé de l'Europe d'Hitler, et de son fils, un dessinateur de bandes dessinées confronté au récit de son père.»

C'est d'abord l'injustice qui s'immisce sournoisement, puis la persécution qui s'installe, et finalement l'horreur qui envahit tout, dogme funeste et sans pitié. Or, au bout d'un long (si long) moment de cette hécatombe inexorable se dessinera enfin, timidement, l'espoir lointain d'un salut; déjouant les plans tordus d'un Destin s'acharnant sur eux, certains finiront par éviter l'inéluctable in extremis. Mais une fois sauvés, sauront-ils seulement réapprendre à vivre?
Entrelaçant habilement le récit hantant d'un survivant d'Auschwitz et la complexe relation de ce dernier avec son fils, Art Spiegelman sait raconter avec justesse les indicibles ravages de la Seconde Guerre mondiale, leurs inévitables impacts sur ceux qui en sont revenus, et sur les générations suivantes. Par le biais de la quête de vérité du fils, biographe familial en herbe, de sa soif inextinguible de comprendre, cette bouleversante histoire aborde l'humanité dans ce qu'elle a de plus cruellement implacable; une bêtise humaine qu'évoque avec une candeur étonnamment éloquente la métaphore animalière toute simple (les Juifs sont des souris, les Allemands, des chats, les Polonais, des Cochons, etc.) audacieusement choisie par Spiegelman pour rendre compte visuellement de l'inénarrable.
Véritable monument du roman graphique, Maus est un troublant tour de force littéraire qui parvient à valser avec intelligence et sobriété, entre l'art, l'histoire et le souci de vérité, sans jamais tomber dans la complaisance et le pathétisme. Un chamboulant incontournable pour savoir se regarder l'humanité en face.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★


Pour le lire en version originale

mardi 7 octobre 2014

Mon frère est un gardien


Par Marine Carteron, Rouergue, Les Autodafeurs 1

«"Je m'appelle Auguste Mars, j'ai 14 ans et je suis un dangereux délinquant. Enfin, ça, c'est ce qu'ont l'air de penser la police, le juge pour mineur et la quasi-totalité des habitants de la ville. Évidemment, je suis totalement innocent des charges de "violences aggravées, vol, effraction et incendie criminel" qui pèsent contre moi mais pour le prouver, il faudrait que je révèle au monde l'existence de la Confrérie et du complot mené par les Autodafeurs et j'ai juré sur ma vie de garder le secret. Du coup, soit je trahis ma parole et je dévoile un secret vieux de vingt-cinq siècles (pas cool), soit je me tais et je passe pour un dangereux délinquant (pas cool non plus).
Mais bon, pour que vous compreniez mieux comment j'en suis arrivé là, il faut que je reprenne depuis le début, c'est-à-dire, là où tout a commencé."
P.-S. : Ce que mon frère a oublié de vous dire c'est qu'il n'en serait jamais arrivé là s'il m'avait écoutée; donc, en plus d'être un gardien, c'est aussi un idiot. Césarine Mars»

À lire un jour...