Vous cherchez sur Lili?

mercredi 30 septembre 2009

Le joueur de triangle

Par Nicolas Gilbert, Leméac

«Louis, jeune percussionniste, est engagé par l’Orchestre Symphonique pour jouer une unique note de triangle. Or, ses mains tremblent et cette note l’angoisse. Les jours précédant le concert, son existence tournera autour de cette note à jouer parfaitement et au bon moment : ce qu’il faut faire pour parvenir à maîtriser son angoisse; ce qu’il faut éviter de faire pour ne pas la déclencher.
Dans son agitation, il rencontrera des gens qui, tour à tour, viendront au premier plan de la narration, partageant un moment leurs propres angoisses avec le lecteur. Liés par l’amour et le hasard, chacun des personnages de ce roman joue à sa façon la note unique qui le distingue dans le fracas des passions humaines.»

Émouvant, dérangeant, réconfortant. Nicolas Gilbert tricote finement une narration à voix multiples; vision sensible et juste de l'humanité et de sa fragilité à travers le «filtre» de la musique. Superbe!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★  

lundi 28 septembre 2009

Le Récital

Par Nicolas Gilbert, Leméac

«- Si je comprends bien, dit-il en levant la tête, vous voulez raconter une histoire qui dure six heures et met en scène six personnages?
- Oui, confirmai-je, c’est bien ça.
Six personnages sont convoqués pour raconter une fraction de cette soirée, dont un concert de musique contemporaine forme les points de départ et d’arrivée. Ils se croisent de loin, s’observent parfois et mènent leur vie dans un temps qui leur est propre, cherchant l’amour et l’art. La musique est-elle une façon d’aimer ou de fuir? Et s’il n’y avait pas de réponse à cette question, seulement un sentiment d’échec qui vous habite parfois?
Ce récit à plusieurs voix joue avec le temps et les lignes brisées pour tracer le portrait pointilliste d’une époque et d’un milieu. Alors, seulement, l’intelligence de la structure se révèle-t-elle pour prouver encore une fois que des liens étroits unissent la composition et l’écriture, la musique et la vie.»

Histoire et structure intéressantes, bien que parfois on en sente trop le squelette et le ton un peu moins accessible de l'initié à la musique contemporaine. Cela dit, c'est un roman rempli de ce Nicolas hybride qu'on connaît, cartésien émotif, sensible qui réfléchit parfois trop; notre Woody Allen montréalais.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

jeudi 24 septembre 2009

Mon abominable belle-mère


Par Catherine Lepage, Les 400 coups

«La vie de Mimi est chambardée le jour où son papa lui annonce qu'il a une nouvelle amoureuse qu'il aimerait lui présenter. "Si papa a une copine, c'est donc... ma belle-mère?" s'interroge Mimi. Méfiante, elle pense à toutes ces méchantes sorcières qui peuplent les contes de fées et prend les moyens pour se protéger de ses vilaines ruses. Mais Mimi se rendra vite compte que les belles-mères ne ressemblent pas toutes à celles que l'on retrouve dans les contes de fées.»

Illustrations un brin naïves mais histoire tellement savoureuse!!! Ça me donne le goût de la relire sans tarder...

* * * * *

Anne of Ingleside

Par Lucy Maud Montgomery, série Anne, tome 6, Special Collector's Edition, chez Doubleday Canada.
Résumé de l'éditeur:
«Anne is the mother of five, with never a dull moment in her lively home. And now, with a new baby on the way and insufferable Mary Maria visiting--and wearing out her welcome--Anne''s life is full to bursting. Still, Mrs. Doctor can''t think of any place she'd rather be than her own beloved Ingleside. Until the day she begins to worry that her adored Gilbert doesn''t love her anymore. How could that be? She may be a little older, but she''s still the same irrepressible, irreplaceable rehead--the wonderful Anne of Green Gables, all grown up. She''s ready to make her cherished husband fall in love with her all over again!»

On apprécie vraiment d'avoir encore la chance de suivre la vie trépidante de la chère bande de personnages de Four Winds Harbour. Et, si quelques histoires mettant en vedette les plus jeunes des Blythe sont un brin longuettes (ou un brin ennuyantes pour être honnête), la magie de la Petite Anne (comme l'appelle encore Gilbert) est toujours là...




Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆



Pour le lire en version française

mardi 22 septembre 2009

Comme toi!

Par Geneviève Côté, Scholastic


«Un lapin délicat et un cochon vigoureux veulent se ressembler. Avec un peu de peinture et quelques vieux objets, ils modifient tous deux leur apparence. Le lapin apparaît bientôt avec une queue de cochon et un groin rose. Quant au petit cochon, il a maintenant des oreilles de lapin et de longs orteils! L’un et l’autre se trouvent bien amusants, mais ils réalisent aussi qu’ils s’aiment encore plus sans déguisement. »

Illustrations à dévorer, mais histoire un brin simpliste, avec une belle morale bien évidente... Toutefois, semble idéal pour les tout-petits...



Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

mardi 15 septembre 2009

Anne's House of Dreams

Par Lucy Maud Montgomery, série Anne, tome 5, Special Collector's Edition, chez Doubleday Canada.
Résumé de l'éditeur:
«Anne and her young husband, Dr. Gilbert Blythe, embark on an eventful life at the Four Winds Harbour.»


Le début d'une nouvelle vie adulte pour Anne et Gilbert. La joie et la tristesse les attendent au détour du chemin, et une foule d'âmes soeurs inattendues et immédiatement adorées. Et à la fin, le Destin, qui a parfois une étrange façon de nous rendre la vie plus douce, illuminera la vie du charmant Four Winds Harbor... Délectable!




Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 



Pour le lire en version française

dimanche 13 septembre 2009

Le Choeur des femmes

Par Martin Winckler, P. O. L.

«Jean Atwood, interne des hôpitaux et quatre fois major de promotion, vise un poste de chef de clinique en chirurgie gynécologique. Mais au lieu de lui attribuer le poste convoité, on l'envoie passer son dernier semestre d'internat dans un service de médecine consacré à la médecine des femmes -  avortement, contraception, violences conjugales, maternité des adolescentes, accompagnement des cancers gynécologiques en phase terminale. Le Docteur Atwood veut faire de la chirurgie, et non passer son temps à écouter des femmes parler d'elles-mêmes à longueur de journée. Ni servir un chef de service à la personnalité controversée. Car le mystérieux Docteur Karma -  surnommé "Barbe-Bleue"  - séduit sans vergogne, paraît-il, patientes et infirmières et maltraite sans pitié, dit-on, les internes placés sous ses ordres. Pour Jean Atwood, interne à la forte personnalité et qui brûle d'exercer son métier dans un environnement prestigieux, le conflit ouvert avec ce chef de service autoritaire semble inévitable. Mais la réalité n'est jamais ce que l'on anticipe, et la rencontre entre les deux médecins ne va pas se dérouler comme l'interne l'imagine.»


Troublant, dérangeant, lumineux et attachant. Un récit échevelé qui se lit tout seul. Devrait devenir un incontournable pour tous les internes en médecine et les autres vieux médecins désillusionnés. Winckler a une plume habile et coquine, qui ne s'enfarge pas dans les fleurs du tapis. C'est un bijou, tout simplement. Un bijou aux arrêtes pointues, par moment, mais un bijou malgré tout, ou à cause de tout justement...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★  

jeudi 10 septembre 2009

L'histoire de la petite fourmi qui voulait déplacer des montagnes

Par Michaël Escoffier, illustré par Kris Di Giacomo, Frimousse

«Raconter une histoire ce n’est pas toujours facile, surtout quant on est une maman dont la fatigue tarie quelque peu l’imagination. Mais telle mère telle fille assurément, et celle qui devait conter se retrouve l’auditrice de celle qui devait écouter, petite remplaçante au pied levé pour faire face à ce rituel incontournable d’une histoire pour le soir. Cette dernière sera aussi abracadabrante que le discours d’une petite fille enthousiaste et fera tout le charme de ce livre où les images s’entrechoquent joyeusement comme des idées juvéniles trop vivantes pour êtres ordonnées.»

Sympathique histoire et surtout, bel album au papier épais et aux illustrations d'une naïveté séduisante. Variation sur le thème de l'histoire avant de s'endormir.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

mardi 8 septembre 2009

Le rouge du péché

Par Elizabeth George, Presses de la Cité, Inspecteur Linley et Sergent Havers 15

«Inconsolable trois mois après le meurtre de son épouse, Thomas Lynley erre le long des côtes de Cornouailles, loin de l'absurdité du monde. Lorsqu'il découvre le cadavre d'un jeune grimpeur au pied des falaises, son retour à la réalité est brutal… Chargée de l'enquête, l'inspecteur Bea Hannaford renonce vite à considérer comme suspect le vagabond aux vêtements crasseux qui présente des papiers au nom de Thomas Lynley. En manque d'effectifs, elle le met à contribution : il est certes un témoin, mais, une fois son identité vérifiée, elle ne doute pas que son expérience de commissaire au Yard pourra s'avérer très utile. Car il y a du travail : le matériel d'escalade de Santo Kerne, la victime, a été saboté, et les personnes ayant pu désirer la mort du jeune homme sont légion. 
Dans ce pays sauvage de falaises et de mer démontée, Lynley participe à contrecoeur aux investigations mais reprend pied peu à peu. Il retrouve son éternelle partenaire, Barbara Havers, que Londres a dépêchée sur place autant pour collaborer à l'enquête que pour mener à bien une mission délicate : récupérer Lynley.»

Encore cette frontière mince entre le Bien et le Mal, et la détresse humaine dans tout ce qu'elle peut générer comme potentiel explosif. Du George dans toute sa splendeur!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 


Pour le lire en version originale

jeudi 3 septembre 2009

L'histoire de Monsieur Sommer

Par Patrick Süskind, illustré par Sempé, Gallimard, Folio

«Il y a de cela des dizaines et des dizaines d'années, je grimpais aux arbres et j'étais capable de voler. À cette époque-là, je tombai aussi amoureux d'une fille de ma classe. Un an plus tard, j'appris à monter à vélo pour aller prendre des leçons de piano avec l'impitoyable Mlle Funkel. Et chaque fois, je le voyais : qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, M. Sommer était toujours par monts et par vaux, arpentant la région de son pas pressé. Mais qui était donc M. Sommer»

Une histoire douce et triste. Et légère, et pétillante, et mélancolique. Une histoire de Grands racontée par un coeur encore jeune. À relire. Tranquillement.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★ 

mercredi 2 septembre 2009

Le mystère du t-shirt

Par Maxime Roussy et Marie-Ève Larivière, Marée Haute, Le blogue de Namasté 3

«OK. Je CA-PO-TE. Je me suis observée dans le miroir pendant genre 15 minutes et sous tous les angles. Je suis vraiment laide. Même quand j'ai la bouche fermée ça se voit que j'ai des broches. Genre je ressemble à l'amoureuse du monstre du docteur Frankenstein! Les broches ont changé la physionomie de mon visage. Je suis moche. Et ce sera ainsi pour la prochaine année, au moins! En plus, ma bouche produit une quantité phénoménale de salive. Je vais devoir porter une bavette. Super! Je vais vraiment être la fille la plus populaire de l'école! Le drame dans toute cette histoire est que je ne peux plus manger de réglisse rouge ! C'est une catastrophe. C'est formellement interdit, c'est écrit sur la liste des aliments défendus. Je dois éviter toutes les sucreries. Le caramel, les bonbons durs, le chocolat, ça me va. Mais la réglisse rouge?! Impossible! L'assistante-dentaire a ajouté que je pouvais "tricher" en mangeant du Jell-O une fois de temps en temps. Wow! Du Jell-O. Je vais devenir une vraie délinquante. Faudra m'emprisonner.»

Suite intéressante et personnages toujours aussi attachants. Toutefois, on sent parfois un peu trop le ton éducatif et on se doute du dénouement. Cela dit, un style aussi délicieux, dynamique et riche: du «pour ado» de qualité...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

mardi 1 septembre 2009

La vengeance de Lumber Lord

Par Suzanne Aubry, Libre Expression, Fanette 2

«Dans ce deuxième volet, Fanette veut retrouver sa soeur, Amanda, disparue depuis son départ de la ferme Cloutier avec Bruneau, un négociant de passage. A l'insu de son beau-père, elle entreprend des recherches puis, un jour, elle reçoit une lettre : sa soeur lui donne un mystérieux rendez-vous. Le coroner Duchesne - qui recherche toujours Amanda à titre de témoin du meurtre sordide du négociant Bruneau - viendra bouleverser leurs retrouvailles. Les deux soeurs se reverront-elles ? Remontant le fil du temps, en parallèle avec l'histoire de Fanette, l'auteure nous dévoile le destin tragique d'Amanda. Neuf ans plus tôt, celle-ci a été laissée pour morte par Jacques Cloutier, le meurtrier de Bruneau. Recueillie par les Girard, elle doit les quitter lorsque le curé a vent qu'elle est enceinte. A Québec, Amanda accouche à l'Hôtel-Dieu et réussit à prendre la fuite avec son bébé. Elle est sauvée de la misère par madame Bergevin, une femme qui tient une maison close. Amanda y fait la rencontre d'un mystérieux gérant de chantier, Andrew Beggs, qui, secrètement, cherche à venger la mort de Cecilia, sa soeur bien-aimée. Il connaît le meurtrier : un certain notaire Grandmont. Sous l'identité d'Alistair Gilmour, un riche marchand, Beggs tisse la toile de sa vengeance autour du notaire Grandmont et des membres de sa famille. Une vengeance froide et calculée qui aura des répercussions inattendues pour Fanette et Amanda.»

Intrigue prenante et personnages attachants, mais avec les nombreux retours en arrière, on s'y perd parfois. Une belle saga à laquelle il manque toutefois un petit quelque chose.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆