Vous cherchez sur Lili?

lundi 21 novembre 2011

Coucou bébé!

Par Jacques Pasquet, illustré par Manon Gauthier, Isatis

«Bébé est tellement bien dans le ventre de sa maman qu’il n’a pas du tout envie d’en sortir. Toutefois, papa et maman ne voient pas les choses du même oeil. Armé de belles paroles et de promesses, papa tentera, par tous les moyens, d’inciter bébé à faire enfin son apparition. Parions qu’il faudra une proposition plus qu’alléchante pour donner envie à bébé de montrer le bout de son nez.»

Petite fable du début de la vie qu'il fait bon raconter. Jacques Pasquet nous murmure cette drôle d'épopée à l'oreille, d'une plume toute douce. Certes, la fin est un brin simpliste et prévisible, mais l'aventure est si charmante jusque-là qu'on lui pardonne bien vite cette légère maladresse. Quant à l'univers visuel de Manon Gauthier, il est émouvant, coquin, superbe quoi! J'ai un petit faible pour la délicieuse illustration représentant la maman toute ronde, avec bébé au centre du bedon, en train de faire son yoga sur son petit tapis; une composition parfaite et ce contraste chatoyant du rouge de la robe avec la palette délicieusement délavée de Manon Gauthier. Un délice pour les yeux que les tout-petits réclameront encore et encore.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

La petite mauvaise humeur

Par Isabelle Carrier, Bilboquet, Les trésors

«Pit et Pat s'entendaient à merveille. Rien ne pouvait les séparer! Un jour, pourtant, tout changea...»

Historiette toute simple, et vraiment attachante. Isabelle Carrier met en mots et en images l'essentiel de la discorde, dans tout ce qu'elle a parfois d'anodin et pourtant d'insurmontable. Son univers visuel naïf, incroyablement rigolo et définitivement éloquent pointe au lecteur que la solution est parfois plus évidente qu'on ne le croit... Un petit bijou pour démêler les grosses chicanes.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Le jardin secret de Monsieur Tic-Toc

Par Michaël Escoffier, illustré par Nicolas Gouny, Frimousse

«Monsieur Tic-Toc a une pendule bien réglée à la place du coeur. Il reste enfermé dans son univers et critique tout ce qui ne semble pas lui convenir. Mais un jour, de drôles de personnages s'imposent à lui avec leurs bruits.»

Savoureuse histoire qui met joyeusement les repères sans dessus-dessous! La plume de Michaël Escoffier est farfelue à souhait, jonglant finement avec les certitudes du lecteur et le poussant avec adresse vers une réjouissante conclusion qui, bien qu'elle semble poursuivre un but éducatif, le fait discrètement et fort habilement. Quant aux illustrations de Nicolas Gouny, elles sont tout simplement savoureuses! On voit même ses mémorables ours au long nez de Jérôme, Amédée et les girafes se pointer, sans crier gare, dans la vie trop bien réglée de Monsieur Tic-Toc! Cet album est une cocasse création à quatre mains d'un duo auteur/illustrateur qui semblent définitivement parler le même langage! Délectable.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★    

Uik, le cochon électrique

Par Karin Serres, illustré par Till Charlier, Rouergue

«Un jour d'orage, Uïk reçoit la foudre et devient un cochon électrique. Ses maîtres l'utilisent alors à toutes sortes de travaux mais sans jamais le remercier, jusqu'à ce que Uïk décide de s'en aller.»

Sympathique petite aventure électrique pour les cochonnets en mal de sensations... La plume de Karin Serres, simple, efficace, narre le tout en deux coups de cuillères à pot. Ce à quoi renchérit Till Charlier en étoffant de ses illustrations totalement divertissantes les déroutantes péripéties d'Uïk. Un périple délicieusement improbable qui fait voir les coups de foudre d'un autre oeil...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Le bus de Rosa

Par Fabrizio Silei, illustré par Maurizio A. C. Quarello, Sarbacane

«Detroit, le musée des Transports. Assis dans un vieux bus, un vieil homme noir raconte à son petit-fils la ségrégation raciale dans l’Amérique de sa jeunesse : à l’école, dans les bars, dans le bus. Il lui raconte aussi comment, le 1er décembre 1955, une femme, Rosa Parks, refusa de céder sa place dans le bus à un Blanc, lançant le mouvement pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis. Une histoire que le grand-père connaît bien : il se trouvait lui aussi dans le bus, ce jour-là. Assis à côté de Rosa. Mais il n’a pas eu son courage…»

Un pan d'histoire à découvrir... La plume de Fabrizio Silei laisse toute la place à l'Histoire avec un grand H en narrant simplement, de façon clairement didactique mais sans lourdeur, ce catalyseur si important de l'histoire contemporaine des Noirs d'Amérique du Nord. Niché au coeur de l'univers visuel riche, aux textures expressives, de Maurizio A. C. Quarello, l'acte déterminé de Rosa Parks prend alors toute sa valeur. Un album qui ouvre les horizons...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

La mélodie de Mélodie

Par Hubert Ben Kemoun, illustré par Bruno Heitz, Seuil jeunesse

«Samedi dernier, un peu après minuit, on a vu passer dans la maison de Mélodie, une ombre. Enfin, c'est ce que certains ont dit. Une ombre qui se déplaçait sans bruit. Et vers minuit et demi, un cri a retenti. Celui de Mélodie. Un cri terrible qui a déchiré la nuit...»

Oh! Quelle déception que ce nouvel opus de la plume habituellement si agile et fine d'Hubert Ben Kemoun! Si ses histoires sont souvent remplies d'une poésie désarmante, cette fois, il martèle les rimes comme un marteau-piqueur, à la manière d'un laborieux exercice de style scolaire. La prémisse était pourtant si prometteuse!... Dommage, très dommage. Toutefois, l'album vaut quand même une petite visite, ne serait-ce que pour découvrir l'univers visuel singulier de Bruno Heitz. En effet, il plonge le lecteur dans un monde tout en ombres et en mystères, narrant l'intrigue avec une éloquence et une fantaisie qui malheureusement font défaut à Ben Kemoun cette fois-ci (on est à malheureusement à des lieux du Ventre de la Chose).


Lili lui donne: ★ ★ ★ ☆ ☆