Vous cherchez sur Lili?

vendredi 16 mai 2014

Les déferlantes


Par Claudie Gallay, Actes Sud, Babel

Quatrième de couverture«La première fois qu'elle a vu Lambert, c'était le jour de la grande tempête. Elle était installée depuis six mois tout au bout des terres, sur la pointe de La Hague, dans un paysage aussi sublime que tumultueux. Elle travaillait pour un centre ornithologique, elle observait et comptait les oiseaux sur les falaises. Autour d'elle, la vieille Nan qu'on disait folle, la belle Morgane et son frère Raphaël, le sculpteur, Lili qui tenait le café, son père Théo, l'ancien gardien de phare, et surtout Lambert avec son silence et ses souvenirs. Celle qu'on appelait la Horsain, "l'étrangère", ne savait pas qu'elle allait entrer dans leur histoire ; elle ne se doutait pas que les secrets relient les gens plus encore que les lieux. Mais elle était attirée par Lambert, cet homme qui lui rappelait celui que la mort lui avait pris. Tout a commencé avec la tempête d'équinoxe...»


Une lancinante bouffée d'embruns et de souvenirs. Claudie Gallay brode finement, de sa plume patiente, la vie des uns et des autres, faisant s'épanouir un village, dans le fracas échevelé de la côte; un village indomptable et meurtri, où la ténacité des rancunes et la profondeur des failles de chacun enfouissent la vérité au fond de l'âme. Gallay sait dire l'essentiel, sobrement, chuchotant les mots justes, brossant en mille et une phrases habiles et courtes l'éloquence du silence, bref, écrivant comme gronde la mer, dans un enchaînement infini de vagues. Elle sait dire l'amour, le deuil, la solitude, l'abandon, mais aussi l'espoir d'un bonheur si on ose voir au-delà de la tourmente. Un opus chamboulant, d'une déchirante douceur et d'une troublante humanité, à lire en se laissant le temps d'apprivoiser le tumulte des eaux.


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ★