Vous cherchez sur Lili?

vendredi 15 mars 2002

Une veuve de papier

Par John Irving, chez Seuil.
Résumé de l'éditeur:
«À deux heures de New York, il est une vieille demeure au bord de la mer grise. L'été 1958, Eddie, joli garçon de seize ans, y découvre l'amour dans les bras de la plus belle femme du monde, qui est aussi la plus triste, tandis qu'autour d'eux planent d'innombrables photos, gracieux fantômes de ses fils perdus. Ruth, sa petite fille, s'éveille au milieu de la nuit, et Ted, son mari, rusé joueur de squash et Don Juan balnéaire, écrit des contes pour enfants, des contes qui font peur... Mais l'été finit au premier vol d'oies sauvages, et la blonde Marion prend sa Mercedes rouge pour abandonner le mari qu'elle n'aime plus, le jeune amant qu'elle n'ose pas aimer, et la fillette à laquelle elle craint trop de s'attacher. Après cette aube nostalgique, nous retrouvons Ruth en 1990, romancière célèbre et redoutable joueuse de squash, mais célibataire anxieuse, qui appréhende le mariage et la maternité. Lors d'une tournée de promotion à Amsterdam, une virée dans le quartier chaud et la rencontre d'une accorte prostituée rousse la confrontent à une aventure tout droit sortie de ses terreurs enfantines.»


Grinçant et dérangeant: du pur Irving. Dans une fresque complexe de personnages tourmentés, la lumière pointe inopinément son nez au bout de leurs tunnels. On apprécie mieux ce roman après l'avoir fait décanté; une pause est salutaire après la lecture pour en saisir toute les nuances.



Lili lui donne : ✮ ✮ ✮ ✮ ✮ 






Pour le lire en version originale