Vous cherchez sur Lili?

mardi 3 août 2010

Un capharnaüm tout neuf!

Eh oui! Lili s'est refaite une beauté, un brin pressée qu'elle était par l'annonce de son hébergeur concernant un changement radical dans les fonctionnalités disponibles aux utilisateurs d'anciens modèles de blogues...

Lili s'est donc pomponnée, poudrée, a dépoussiéré de charmants atours... et la revoici! L'authentique Lili, aux yeux brillants, et aux mille piles de livres, dans un capharnaüm tout neuf!

En espérant que cela vous plaira!

Au plaisir de vous croiser entre deux bouquins!

Thomas le magicien

Par Sébastien Perez, illustré par Clément Lefèvre, Seuil, Seuil jeunesse

«Bien décidé à suivre les traces de son illustre ancêtre, le jeune Thomas Edison cherche intensément l’invention géniale qui changera la vie des gens et les rendra bien plus heureux. Il observe de (trop) près sa mère vaquer à ses occupations dans la maison, démonte et remonte (mal) tout ce qui lui tombe sous la main… et se lance dans la conception de son premier engin : un démoucheronneur portatif pour les promenades à vélo de son père! N’ayant pas obtenu le succès espéré, Thomas se rend compte qu’il ne sera jamais un magicien de la mécanique. Il troque alors le tournevis contre un fouet de cuisine et se laisse guider par son instinct. Il a trouvé : la cuisine, c’est son domaine!»

Savoureuse histoire  aux illustrations somptueuses... La plume de Sébastien Pérez jongle habilement avec tous ces personnages farfelus et ces péripéties saugrenues. Quant aux illustrations de Clément Lefèvre, elles sont chaleureuses et joyeusement touffues: un vrai délice! D'ailleurs, sa palette de couleurs n'est pas sans rappeler celle de Benjamin Lacombe, avec une touche de luminosité rieuse en plus. Un illustrateur à découvrir, décidément...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Clovis, le roi du tournevis

Par Florence Balligand, illustré par Sandrine Lhomme, Balivernes

«Clovis adore les tournevis. Sur sa carriole, il en a de toutes les formes et de toutes les couleurs, et rend de nombreux services grâce à eux.»

Une aventure touchante et poétique dans le monde cliquetant de Clovis et de ses chers tournevis. La plume de Florence Balligand est toute douce et déborde d'imagination; elle croque la vie de Clovis entre deux virgules et visse un sourire attendri sur le visage du lecteur. En ce qui concerne les surprenantes illustrations aux mille textures de Sandrine L'Homme, elles sont indiscutablement vivantes et fournies lorsqu'il est question de planter le décor, mais manque un brin d'éloquence en ce qui a trait aux personnages eux-mêmes; le lecteur a en effet parfois l'impression de voir évoluer des êtres unidimensionnels dans un monde grouillant de perspectives. Cela dit, mis à part ce tout léger bémol, l'album est tout à fait délicieux!... et donne envie de le relire encore et encore...


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆