Vous cherchez?

samedi 31 octobre 2009

Les Martine... seulement pour les nostalgiques?

Je viens de me retaper presque toute ma collection de Martine, afin de mettre à jour mes impressions... En effet, les seuls souvenirs que j'en gardais dataient d'un bonne vingtaine d'années, lors de mes dernières lectures...

Eh bien, après avoir passé un après-midi complet dans le monde de Martine, j'ai fini par conclure que non, tous les Martine ne vieillissaient pas bien; certains sont trop désuets pour être encore appréciés par nos petits pros de la technologie. Toutefois, ces Martine de l'ancienne génération, publiés dans les années 50 et 60 conservent une valeur quasi-historique, puisqu'ils traduisent avec éloquence les valeurs traditionnelles d'une époque où Léa bourrait la pipe de Papa et où Léo jouait avec la radio.... Une époque où on attendait des femmes qu'elles soient bonnes ménagères et mères, et des hommes qu'ils soient des pourvoyeurs-bricoleurs... Certains peuvent trouver que de s'y plonger dans notre monde actuel où les hommes retournent aux fourneaux et où parfois on a deux Papa ou deux Maman qui habitent ensemble est inapproprié et anachronique, voire même dégradant... mais je crois que les revisiter comme si on écoutait nos parents et nos grands-parents nous raconter leur réalité de l'époque peut présenter un certain intérêt, ne serait-ce que d'un point de vue artistique; les illustrations de Marlier, dans les premières aventures de Martine, témoignent avec minutie et éloquence du style vestimentaire et intérieur de cette époque et c'est un délice pour les amateurs d'art déco...

Quant aux Martine, nouvelle génération, c'est-à-dire publiés ou réédités à partir des années 80, ils sont encore d'actualité, puisque le contexte de vie et les prémisses des aventures ont été adaptés aux réalités de la fin du XXe siècle. Et, même si je dois confesser une fascination toujours aussi vive pour les vieux Martine petite maman, Martine à la maison et même Martine en avion, les aventures plus récentes de Martine me touchent plus puisqu'elles sont dépouillées ou presque de ce ton pontifiant de l'ancienne génération. Les nouveaux Martine demeurent éducatifs et plutôt conventionnels, mais au moins, on y met en scène du plaisir moins vertueux, auquel on s'associe plus joyeusement...

Mon Martine préféré de tous les temps? Martine est malade...

Pour ceux que ça intéresse, je mettrai très bientôt en ligne ma collection de Martine...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire