Vous cherchez?

vendredi 12 septembre 2008

Un caprice de Célestine

Par Gabrielle Vincent, Casterman, Les albums Duculot, Ernest et Célestine

«Célestine veut se déguiser. Mais le jeu ne convient guère à Ernest, qui se sent gêné, même si la scène se déroule dans le jardin, à l'abri des regards indiscrets. Pas si à l'abri que cela. Un voisin croit reconnaître en Ernest la tante de Célestine ! Ernest, de plus en plus gêné et et réticent, et Célestine aussi en fin de compte, rentrent à la maison. A l'intérieur, le jeu continue, car tout à coup, Célestine trouve qu'Ernest, avec ce bonnet sur la tête, ressemble à quelqu'un. Mais le jeu devient vraiment trop effrayant lorsque le loup Ernest tente d'attraper Chaperon rouge. Malicieuse, Célestine propose de fabriquer plutôt deux marionettes…»

À trop vouloir faire dans l'éducatif, Gabrielle Vincent perd de cette magie qui a fait le charme d'Ernest et Célestine à leurs débuts. Seules réjouissances: les illustrations inoubliables...


Lili lui donne: ★ ★ ☆ ☆ ☆

Aucun commentaire:

Publier un commentaire