Vous cherchez?

jeudi 21 avril 2011

Par une nuit très très sombre

Par Simon Prescott, Minedition

«Dans un bois très très sombre, il y avait un chemin très très sombre. Et au bout de ce chemin très très sombre, il y avait une ville très très sombre... Lorsque la souris galope sur ses courtes pattes, sous la pâle lumière de la lune, à travers la ville, vers une grande maison sombre, il y a tout autour d'elle des formes et des ombres étranges prêtes à lui sauter dessus. En se laissant emporter par l'atmosphère particulière de cette comptine, on parvient jusqu'à la surprise finale avec un vrai bonheur.»

Quelques petits mots savamment alignés, comme une comptine à faire frissonner de peur... mais cette fois, la magie de l'histoire opère presque entièrement grâce à l'univers visuel sombre et inquiétant que doit affronter la courageuse petite souris. Comme quoi, pas besoin d'un texte interminable pour plonger le lecteur dans une fiction convaincante!


Lili lui donne: ★ ★ ★ ★ ☆

Aucun commentaire:

Publier un commentaire