Vous cherchez sur Lili?

mardi 20 septembre 2016

Synapses


Par Simon Brousseau, chez Cheval d'Août.
Quatrième de couverture:
«Tu es sur le point de dire ton premier mot, tu n’en as pas conscience et pourtant tu t’apprêtes à parler, à participer au malentendu qui te liera désormais aux autres, ta bouche encore engourdie remue, pleine de bave, tu fais l’effort d’articuler une sensation, une pensée, la joie n’est rien sans mots pour la nommer mais, toi, tu sais, tu commences à entrevoir l’étendue de ta joie, tu gazouilles et tu fais des bulles, c’est ton rire que tu transformes en langage sous le regard ému de ta mère qui, étonnée par la simplicité des miracles, ne peut retenir ses larmes, des larmes que tu comprends avec l’intuition de l’enfant baigné d’amour et qui vient de balbutier ma, mama, mamaman.»

La vie est cousue de mille et une petites choses: événements marquants, ronronnante routine, épiphanie du moment, et rêverie utopique. Et chacun de ces petits morceaux d’existence se cherchent un sens, vagabondant d’une perception à l’autre, se métamorphosant à travers le filtre d’une réalité multiple. Et si, au fond, il n’y avait pas de «vraie» vie? Et si, finalement, elle se réinventait à chaque instant, entre les lignes d’un Destin malicieux à la personnalité changeante? D’une plume fine et agile, Simon Brousseau raconte habilement l’humain, à travers un audacieux foisonnement des points de vue. Véritable prouesse stylistique, déroutant fourmillement d’histoires narrées d’un seul souffle en une seule et éloquente phrase, ce singulier opuscule sait dire l’essentiel, valsant astucieusement entre l’incontournable et l’anodin, le dérangeant et le cocasse. Un petit bonheur surprenant de justesse à déguster sans se presser, pour se laisser imprégner de la richesse des possibles.


Lili lui donne: ✮ ✮ ✮ ✮ ✩

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire